Maison des ainés Jeanne-Le Ber - 7 étages

Réalisé par la Loi concernant l’accélération de certains projets d’infrastructure, le projet de maison des ainés vise à remplacer le CHSLD existant, voué à être démoli.

Le futur bâtiment en forme de croix est situé sur le site de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal, un immeuble et terrain désignés comme significatifs (patrimonial) par l’arrondissement.

Informations

Nom:
Emplacement: 7401, rue Hochelaga - lot 5 711 053
Hauteur: 7 étages
Architecte:
Promoteur:

  • SQI
  • Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal (CIUSSSEMTL)

Début et fin de la construction: 2023 (mars) / 2025
Dates importantes:

  • 2023-03-06 :** Adoption du règlement permettant la réalisation du projet

Autres informations:

  • 288 places entièrement dédiées aux soins de longue durée

Sources des informations:

Autres images

image

3 Likes

La Loi concernant l’accélération de certains projets d’infrastructure oblige les arrondissements et les municipalités à émettre des permis et des dérogations pour les projets provinciaux qui y sont inscrits. Elle suspend des dispositions importantes de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme et, du même coup, limite l’autonomie et les pouvoirs des administrations locales.

L’édifice en forme de croix sera donc implanté dans un ensemble patrimonial d’inspiration Beaux-Arts, sur le site d’un pavillon démoli suite à un incendie qui accueille aujourd’hui un parc et les rares arbres matures du secteur nord.

Sur la page du gouvernement dédiée au projet, on indique que le bâtiment sera fortement inspiré du concept de maison des aînés.L’arrondissement a les mains liées, alors on peut juste espérer que les chargés de projet ont conscience de l’endroit où ils réalisent leur projet.

Je vous invite à lire le sommaire décisionnel (page 70). L’arrondissement n’est clairement pas heureuse des évènements. Je ne me souviens pas d’avoir lu quelque chose du genre dans un dossier décisionnel adopté par des élus.

2 Likes

Tiré du dossier:

La proposition architecturale ne permet pas de bonifier le bâtiment, mais plutôt de maquiller une problématique profonde d’un projet inadéquat et mésadapté au site hautement patrimonial qu’est l’hôpital Louis-Hippolyte Lafontaine.

Et anyway, on ne semble pas trop savoir ce qu’est vraiment le projet en bout de ligne, vu le nombre de mention “absence d’information” pour les deux pages de dérogations qui sont listées.

Bref, la Loi concernant l’accélération de certains projets d’infrastructure semble vraiment mettre les villes dans le noir sur ce qui se construit. C’est à se demander pourquoi ces projets ne sont carrément pas exemptés de ces lectures.

1 Like

Deux maisons des ainés urbaines remplaceront des CHLSD inadaptés


À gauche, le CHSLD Jeanne Le Ber / À droite, le visuel du nouvel hébergement qui le remplacera.
Photo: Matéo Gaurrand-Paradot, Métro / Gracieuseté, CIUSSS de l’Est

Mateo Gaurrand-Paradot
15 mars 2023 à 20h18 - Mis à jour 15 mars 2023 à 20h22 6 minutes de lecture

Les longs couloirs blancs du plus grand hébergement pour ainés de l’Est de Montréal, le CHSLD Jeanne Le Ber, donnent une impression d’hôpital stérile. Vétuste et inadapté à sa fonction, il sera bientôt fermé, comme le CHLSD de Nicolet, au profit de deux maisons pour ainés adaptées au milieu urbain.

Derrière les bâtiments patrimoniaux de l’Institut universitaire de santé mentale de Montréal se cache le CHSLD Jeanne Le Ber, un bâtiment gris austère, tout en béton, qui se dresse au croisement d’une autoroute et d’un important boulevard. À l’intérieur, sur 6 des 10 étages, se répartissent plus de 300 résidents – environ 10% des résidents de CHSLD de l’est de la métropole – dont les chambres donnent sur ce long couloir sans charme.


Le couloir du 6e étage du CHSLD Jeanne Le Ber.
Photo: Matéo Gaurrand-Paradot, Métro

Malgré les quelques affiches installées par le personnel et les décorations placées par les résidents, cet établissement des années 1960 est inadapté pour sa fonction. Les chambres sont petites, peu lumineuses et ne disposent pas de salle de bain; les résidents ont donc des chaises-toilettes portatives. Ces conditions sont difficiles à vivre pour les résidents, mais aussi pour le personnel.

Les salles de bains sont ainsi des espaces partagés. Le soir, quand vient l’heure de se coucher, les fauteuils roulants s’alignent le long du couloir principal de chaque étage. La raison? Les portes des chambres ne sont pas assez larges pour que les fauteuils entrent à l’intérieur.

Même pour les visites des familles, l’espace est trop petit. Aucune salle n’est dédiée au temps en famille, seule une petite section plus lumineuse de la salle à manger est équipée de deux fauteuils. Les autres problèmes sont nombreux : une cuisine commune minuscule, des fenêtres trop hautes pour que les résidents en fauteuil puissent apprécier la vue sur le mont Saint-Hilaire, soucis d’isolation, un lourd système de climatisation à installer chaque été, etc.


Chambre du nouvel hébergement remplaçant le CHSLD Jeanne Le Ber.
Visuel fourni par le CIUSSS de l’Est.


Chambre pour résident du CHLSD Jeanne Le Ber, avec un siège-toilette portatif.
Photo : Matéo Gaurrand-Paradot, Métro

Immeuble pour ainés

La construction d’un nouvel hébergement était donc nécessaire, tout comme pour le CHSLD Nicolet. Ce CHSLD, aussi jugé vétuste, déménagera dans une nouvelle installation au croisement des rues Dickson et Sherbrooke. Les deux projets se coordonnent et certains résidents de Jeanne Le Ber se joindront à la nouvelle installation, remplaçant le CHSLD Nicolet, qui comptera 240 lits.

La nouvelle installation qui remplacera Jeanne Le Ber sera encore adjacente à l’IUSMM et comptera 288 lits en hébergement de soins de longue durée. L’immeuble sera en forme de croix et il suivra le modèle de maison des ainés – dont le concept à un étage ne peut être appliqué à Montréal – en l’adaptant à une densité nécessaire en milieu urbain, explique Nathalie Chauvin, la directrice des projets immobiliers du CIUSSS de l’Est.

Le long couloir hospitalier du CHLSD Jeanne Le Ber ne sera plus, et les résidents vivront dans des appartements partagés, par groupe de 12. Il y aura de tels appartements dans chaque aile, sur six des sept étages. ll s’agira d’une sorte de maison partagée avec des chambres plus spacieuses, plus lumineuses, disposant de salles de bains individuelles et des espaces communs pensés comme des milieux de vie, explique Nathalie Chauvin.

«Ces nouvelles installations selon le modèle de maison des ainés changeront le visage de l’hébergement de nos personnes ainées dans l’est de Montréal. Elles favoriseront l’épanouissement des résidents et leur permettront de vivre dans des milieux de vie qui correspondent à leurs besoins», soutient par communiqué le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon.


Le coin convivial de salle à manger du CHSLD Jeanne Le Ber.
Photos : Matéo Gaurrand-Paradot, Métro


Le visuel d’une des cuisines et salle à manger du nouvel hébergement.
Visuel fourni par le CIUSSS de l’Est.

Un espace convivial et communautaire

Alors que le CHSLD Jeanne Le Ber se situe à l’autre bout du site de l’IUSMM, l’immeuble pour ainés sera situé entre des logements neufs et l’hôpital, au plus proche des citoyens du quartier. Les arbres actuellement présents sur l’emplacement seront transplantés dans le parc qui entourera le bâtiment. Ce parc sera d’autant plus agréable pour les résidents, les voisins et le personnel.

Le but est justement de briser l’isolement des personnes âgées en apportant un peu de la vie du quartier et en rendant les visites de famille plus agréables. Les cuisines communes seront aussi conçues dans cet objectif, avec des ilots centraux, pour favoriser la convivialité, s’enthousiasme Mme Chauvin.

Ce nouvel hébergement sera aussi davantage un milieu de vie grâce aux choix de design d’intérieur. Sur les visuels, des couleurs pastels, de grandes vitres et du bois ont remplacé le plastique, le sol en vinyle typique des hôpitaux, les fenêtres étroites et le blanc stérile. Enfin, le confort thermique sera mieux assuré.

Ouverture en 2025

Le nouvel hébergement à l’IUSMM et celui qui remplacera le CHSLD Nicolet devraient ouvrir leurs portes à l’automne 2025 et entrainer la fermeture des deux CHSLD. Le bâtiment de Jeanne Le Ber n’a pas encore trouvé sa vocation future.

L’appel d’offres sera bientôt lancé pour l’immeuble des ainés à l’IUSMM, et les travaux débuteront au début de cet été. Le coût était initialement estimé à 450M$ mais le coût final devrait augmenter à cause de l’inflation et il faudra attendre l’appel d’offres pour pouvoir l’établir.

La construction vise à s’intégrer dans ce site patrimonial. Elle vient d’ailleurs s’installer sur le site d’un ancien bâtiment qui a été détruit par le feu dans les années 1940. De plus, l’immeuble fera sept étages – contre dix pour le bâtiment actuel – ce qui ne dépasse que de peu le bâtiment de l’IUSMM. Les résidents auront ainsi une vue sur la tour d’eau, un bâtiment historique, de l’institution voisine.

« C’est une bonne nouvelle pour les ainés du CIUSSS de l’Est », se réjouit Jonathan Brière, PDG adjoint du CIUSSS. Les deux projets, complètement financés par le ministère de la Santé et des Services sociaux et menés à bien par la Société québécoise des infrastructures, sont le début de nouvelles installations pour les ainés montréalais.

En collaboration avec David Beauchamp.

3 Likes

image

image

5 Likes
Texte intégral

Les travaux débutent pour la maison des aînés Jeanne-Le Ber dans l’est de Montréal

18 septembre 2023, 15 h 30

Publié par : Cabinet de la ministre responsable des Aînés et ministre déléguée à la Santé

MONTRÉAL, le 18 sept. 2023 /CNW/ - À l’occasion de la pelletée de terre officielle, la députée d’Anjou-Louis-Riel et adjointe gouvernementale pour les dossiers concernant la Métropole, Karine Boivin-Roy, a souligné aujourd’hui, au nom de la ministre responsable des Aînés et ministre déléguée à la Santé, Sonia Bélanger, le début des travaux de construction de la nouvelle maison des aînés Jeanne-Le Ber, située dans l’est de Montréal.

Cette maison des aînés accueillera les résidents et résidentes du centre d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) Jeanne-Le Ber, un bâtiment maintenant vétuste. Elle sera située sur le site de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal (IUSMM) et offrira 288 places. Elle comportera des chambres individuelles avec toilette et douche adaptées pour chaque personne hébergée. Les travaux de construction qui s’amorcent seront achevés en 2026. Les résidents et résidentes déménageront une fois la mise en service terminée, dans les mois suivant la livraison du bâtiment.

Le modèle des maisons des aînés rappelle davantage un domicile et favorise les contacts humains ainsi qu’un mode de vie plus actif, entre autres grâce à un accès à des espaces extérieurs aménagés et à des installations intérieures mieux adaptées aux besoins des personnes hébergées et de leurs proches. Il s’agit de la nouvelle vision du gouvernement pour l’hébergement des aînés.

Rappelons qu’un important plan d’aménagement paysager et de verdissement est prévu dans le cadre de ce projet. Il permettra d’intégrer harmonieusement le futur bâtiment et d’ajouter un boisé urbain, dont les citoyens et citoyennes du quartier pourront aussi profiter. Ce nouveau boisé sera parfaitement intégré aux jardins communautaires déjà présents sur le site. Il permettra à la communauté de profiter d’un espace vert de qualité en pleine ville.

Citations :

« Le début des travaux de cette nouvelle maison des aînés est une étape importante pour la population de l’est de Montréal. Nous allons offrir aux résidents et résidentes un environnement chaleureux, où l’organisation des soins et des services est axée sur leurs besoins. Les personnes aînées méritent ce qu’il y a de mieux. Notre gouvernement poursuit la transformation des installations maintenant vétustes en lieux d’hébergement où la qualité du milieu de vie est la priorité! »

Sonia Bélanger, ministre responsable des Aînés et ministre déléguée à la Santé

« Je partage la fierté de la communauté de l’est de Montréal au sujet de la nouvelle maison des aînés Jeanne-Le Ber. Bientôt, les personnes hébergées pourront découvrir ce nouveau milieu de vie mieux adapté dans lequel elles pourront s’épanouir. En transformant des CHSLD en maisons des aînés, notre gouvernement démontre qu’il est à l’écoute des besoins des communautés. Merci aux équipes qui contribuent à la réalisation de ce projet »

Karine Boivin-Roy, députée d’Anjou - Louis-Riel et adjointe gouvernementale pour les dossiers concernant la Métropole

Faits saillants :

  • Ce projet fait partie des 2 400 places en CHSLD qui feront l’objet de rénovations ou de reconstructions au cours des prochaines années.
  • Les CHSLD vétustes seront graduellement reconstruits en maison des aînés afin d’y améliorer la fonctionnalité, la sécurité et le confort. Cela permettra également d’offrir aux résidentes et résidents actuels et futurs des milieux de vie mieux adaptés à leurs besoins, se rapprochant le plus possible de la vie à la maison.
  • La Société québécoise des infrastructures agit à titre de gestionnaire du projet.

Lien connexe :

Pour en savoir plus sur le projet des maisons des aînés et alternatives : Québec.ca/maisonsaines-alternatives Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

[image]

2 Likes

2024-02-06 - Sur la page de Acier d’Armature 2000 inc.

8 Likes