Lumi - 3 étages (2022)

Projet de 23 condominiums et de locaux commerciaux sur la rue Saint-Hubert, près de la rue de Castelnau.

Informations

Nom : Lumi
Lieu : 7235 St-Hubert
Hauteur : 3 étages + mezzanine
Architecte :
Promoteur : Residia
Échéancier : / 2022
Autres informations :

  • 23 Condos sur St-Hubert et St-André, commerce au RDC sur St-Hubert

Lien pertinents :

Autres images

3 Likes

Le bâtiment en brique brune et le bâtiment gris au sud vont y passer.

4 Likes

Ce ne sera vraiment pas un mal.
St-Hubert va définitivement renaître et je prédis qu’elle peut devenir à moyen terme une rue commerciale et résidentielle très prisée, plutôt chic, même! Les projets de condos se multiplient, et ce sont des projets qui ont souvent une belle présence dans la ville. Bientôt ce sera à la Plaza de vivre la même vague qu’a connu la portion nord et même sud. C’est de la densification au coeur d’un quartier déjà bien structuré et proche de tout - c’est le meilleur scénario possible.
Je crois qu’on va voir naître encore davantage de commerces comme des galeries d’art, ateliers, cafés quatrième vague et autre offre similaire dans les prochaines années, avec des pop-up shop courus de plus jeunes générations. Tout est en place pour ça. Loyers relativement bas, population jeune, en moyens, situation géographique idéale, connectée, transformation urbaine en cours…

1 Like

Archie said: Ce ne sera vraiment pas un mal.
St-Hubert va définitivement renaître et je prédis qu’elle peut devenir à moyen terme une rue commerciale et résidentielle très prisée, plutôt chic, même! Les projets de condos se multiplient, et ce sont des projets qui ont souvent une belle présence dans la ville. Bientôt ce sera à la Plaza de vivre la même vague qu’a connu la portion nord et même sud. C’est de la densification au coeur d’un quartier déjà bien structuré et proche de tout - c’est le meilleur scénario possible.
Je crois qu’on va voir naître encore davantage de commerces comme des galeries d’art, ateliers, cafés quatrième vague et autre offre similaire dans les prochaines années, avec des pop-up shop courus de plus jeunes générations. Tout est en place pour ça. Loyers relativement bas, population jeune, en moyens, situation géographique idéale, connectée, transformation urbaine en cours…

Je ne partage pas tout à fait ton avis. Je trouverais ça extrêmement triste si la rue Saint-Hubert devenait une rue chic et branchée avec des condos qui au final ne la rendrait qu’anonyme parmi d’autres rues commerciales en ville. Ce qui fait le charme de Saint-Hubert, c’est son côté un peu “rough around the edges” et son offre commerciale éclectique et niche à la fois. La portion au nord de Jean-Talon est particulièrement connue pour ses magasins de tissus et pour ses restaus et cafés latinos. Sur la Plaza, c’est les friperies et les boutiques de vêtements à bas prix, les magasins de robes de mariée et de bal ou encore les boutiques de perruques pour la communauté afro-carribéenne.

Je suis pour la densification et surtout l’amélioration des façades du secteur ainsi que l’occupation des locaux innocupés, mais la dernière chose que je voudrais c’est de voir des cafés hors de prix ou du luxe, qui dénaturerait l’âme de la Plaza et la rendrait impersonnel.

Certains m’accuseront de vouloir conserver le quartier dans la pauvreté mais au contraire, je crois que le côté “working class” de la Plaza est ce qui fait son charme et elle répond à la demande de la clientèle du secteur, qui rappelons-le, est moins bien nantie que la moyenne.

4 Likes

louisleonardo a dit :

Archie said: Ce ne sera vraiment pas un mal.
St-Hubert va définitivement renaître et je prédis qu’elle peut devenir à moyen terme une rue commerciale et résidentielle très prisée, plutôt chic, même! Les projets de condos se multiplient, et ce sont des projets qui ont souvent une belle présence dans la ville. Bientôt ce sera à la Plaza de vivre la même vague qu’a connu la portion nord et même sud. C’est de la densification au coeur d’un quartier déjà bien structuré et proche de tout - c’est le meilleur scénario possible.
Je crois qu’on va voir naître encore davantage de commerces comme des galeries d’art, ateliers, cafés quatrième vague et autre offre similaire dans les prochaines années, avec des pop-up shop courus de plus jeunes générations. Tout est en place pour ça. Loyers relativement bas, population jeune, en moyens, situation géographique idéale, connectée, transformation urbaine en cours…

Je ne partage pas tout à fait ton avis. Je trouverais ça extrêmement triste si la rue Saint-Hubert devenait une rue chic et branchée avec des condos qui au final ne la rendrait qu’anonyme parmi d’autres rues commerciales en ville. Ce qui fait le charme de Saint-Hubert, c’est son côté un peu “rough around the edges” et son offre commerciale éclectique et niche à la fois. La portion au nord de Jean-Talon est particulièrement connue pour ses magasins de tissus et pour ses restaus et cafés latinos. Sur la Plaza, c’est les friperies et les boutiques de vêtements à bas prix, les magasins de robes de mariée et de bal ou encore les boutiques de perruques pour la communauté afro-carribéenne.

Je suis pour la densification et surtout l’amélioration des façades du secteur ainsi que l’occupation des locaux innocupés, mais la dernière chose que je voudrais c’est de voir des cafés hors de prix ou du luxe, qui dénaturerait l’âme de la Plaza et la rendrait impersonnel.

Certains m’accuseront de vouloir conserver le quartier dans la pauvreté mais au contraire, je crois que le côté “working class” de la Plaza est ce qui fait son charme et elle répond à la demande de la clientèle du secteur, qui rappelons-le, est moins bien nantie que la moyenne.

Ce n’est pas tant un avis qu’un constat sur ce qui est en train de se produire depuis 5/7 ans. Les petits magasins qui ont fait l’image de la rue depuis 30/40 ans sont littéralement en train de fermer les uns après les autres, et les nouveaux commerces qui s’installent sont des cafés, boutiques zéro-déchets, design et autres de ce type. C’est ça qui se passe en ce moment. Évidemment la pandémie a fait une pause sur le shift commercial qui s’opère mais il est définitivement en train de s’opérer. Et je prédis que le renouveau physique de la rue va accélérer ça, surtout avec l’arrivée d’autant de condos. Et je ne crois pas qu’il soit un quartier qui devienne impersonnel pour autant. Est-ce que c’est enthousiasmant? Ça dépend pour qui.

2 Likes

N’oublions pas que c’est quand même une tendance généralisée que ces rues qui accueillaient souvent le même type de commerces, par exemple les robes sur St-Hubert, perdent de leurs commerces d’origine. St-Hubert était une destination régionale avant, justement pour ce genre de chose. Les gens voulaient faire toutes les boutiques de robe pour pouvoir choisir, etc.
Maintenant que des magasins de robes il y en a un peu partout dans le Grand Montréal, la rue va se recentrer sur une offre commerciale plus locale, c’est inévitable.

2 Likes

Xa1992 a dit : N’oublions pas que c’est quand même une tendance généralisée que ces rues qui accueillaient souvent le même type de commerces, par exemple les robes sur St-Hubert, perdent de leurs commerces d’origine. St-Hubert était une destination régionale avant, justement pour ce genre de chose. Les gens voulaient faire toutes les boutiques de robe pour pouvoir choisir, etc.
Maintenant que des magasins de robes il y en a un peu partout dans le Grand Montréal, la rue va se recentrer sur une offre commerciale plus locale, c’est inévitable.

Oui d’une certaine façon c’est inévitable parce que la société se transforme, la démographie change et les besoins varient d’une décennie à l’autre. En fait c’est tout l’écosystème commercial qui évolue plus rapidement aujourd’hui, notamment avec le commerce en ligne et le repositionnement des centres commerciaux. Normal alors que l’offre se distingue de ce qu’il y avait avant. Donc mieux vaut accompagner ces changements, en facilitant cette évolution, qui n’a d’autre choix que de s’ajuster à la réalité sur le terrain.

Ici le réaménagement de la rue St-Hubert aura servi de catalyseur pour tous ces changements et aura mis la table pour une nouvelle vocation plus diversifiée de cette rue emblématique de Montréal.

2 Likes

11 mai 2021

En construction

2 Likes

Rien de nouveau, excepté que la livraison serait (toujours !?) prévue pour le printemps 2022 (avant, c’était automne 2021…). Je ne sais pas si quelqu’un a eu la chance de voir l’évolution du projet depuis @SkahHigh en mai dernier… :upside_down_face:

Lumi, un nouveau projet immobilier près du métro Jean-Talon

14 décembre 2021

Residia Développement immobilier a annoncé la venue prochaine de son projet Lumi dans le quartier Villeray, à Montréal.

Le bâtiment de trois étages sera composé de 23 unités de maisons de ville, de condos d’une à trois chambres et de penthouses sur deux niveaux avec mezzanine et toit-terrasse. Des commerces prendront place au rez-de-chaussée.

Les résidents auront par ailleurs accès à 11 places de stationnement intérieur avec possibilité de borne électrique de recharge.

La livraison est prévue pour le printemps 2022.

Source : Residia Développement immobilier

2 Likes

Si je ne me trompe pas, c’est le bon fil. Désolé pour le piètre cadrage, j’étais en voiture!

8 Likes

Je suis passé devant et derrière hier (26-01-2022)


6 Likes

Article daté du 20 janvier dernier (mais que je viens tout juste de remarquer… :upside_down_face:):

Le Lumi : urbain et lumineux

Portail Constructo | 20 janvier 2022 | Par Elizabeth Pouliot

Niché entre Jean-Talon et De Castelnau, rue Saint-Hubert, le projet immobilier Lumi est déjà presque complété. Cette construction en deux volumes a comporté certains défis vue la proximité de la rue et l’accès restreint à un espace intérieur créé afin d’y aménager une cour.

C’est plus tôt que prévu que les nouveaux résidents pourront emménager dans leurs condominiums tout neufs. En effet, la livraison du Lumi, initialement prévue en mai 2022, sera devancée à mars 2022. « On est quand même assez fiers, alors on aime le mentionner », ajoute Charles Duchesne, président de Residia – Développement immobilier. « La conception a démarré en 2020 et les travaux, en avril dernier. On finalise actuellement le revêtement extérieur. Et à l’intérieur, on est vraiment dans la finition, certaines unités sont pratiquement complétées. Et quand les gens entreront, ils profiteront d’un projet bien finalisé. » Lumi est une construction en bois de trois étages comptant 23 unités résidentielles, 2 espaces commerciaux au rez-de-chaussée, des mezzanines et un stationnement souterrain de 11 places. Le parement extérieur est fait de maçonnerie ainsi que d’un revêtement métallique. « Aux façades il y a des jeux de briques, c’est une pose assez particulière qui donne aussi un beau côté esthétique », explique Charles Duchesne. Des volumes donnent en effet du relief à la façade de l’habitation. « On essaie de jouer un peu plutôt que de créer une finition trop uniforme, lisse. »

image
Le Lumi : urbain et lumineux. Crédit : Residia – Développement immobilier

Une des grandes particularités de ce projet résidentiel du quartier Villeray se trouve dans sa cour intérieure. Joignant les deux volumes de bâtiment, elle fait en sorte que les unités sont traversantes. « Il s’agit aussi d’un apport en lumière puis d’un espace plus agréable de circulation et de rassemblement pour les habitants », précise le président de Residia. Un tréfonds a été ajouté sur la dalle du garage afin de créer un espace entièrement végétalisé. Un arbre y a d’ailleurs été planté ainsi que de la végétation. Les grandes terrasses sur le toit, quant à elles, comportent des bacs de plantation pour accueillir des plantes ou encore de petits potagers.

Si elle apporte sa singularité au projet de condominiums, la cour intérieure a aussi complexifié sa construction, notamment la manutention. « On est quand même en pleine ville et dans un endroit restreint. Quand il y a des matériaux à livrer à l’intérieur, on est un peu coincé entre les deux volumes. Et le fait qu’on soit aussi alignés à zéro sur rue fait qu’on est encore plus limité », souligne Charles Duchesne. La pandémie a également nuit au projet dans une certaine mesure à travers les délais de livraison des matériaux et l’augmentation des couts par exemple. « Il a fallu prendre de l’avance sur pas mal tout et c’était important de bien maitriser les contrats. On ne voulait surtout pas refiler ces augmentions aux résidents sur le prix de leurs condos. On y est arrivés et, ça aussi, on en est très fiers », lance Charles Duchesne.


Le Lumi : urbain et lumineux. Crédit : Residia – Développement immobilier

Agissant à la fois à titre de promoteur et d’entrepreneur général, Residia a confié l’architecture à ADHOC Architectes. L2C a assuré l’ingénierie de la structure et GeniMac l’ingénierie mécanique, électrique et civile. L’aménagement paysager est une œuvre de L’espace Paysage. En ce qui concerne le cout du projet immobilier, le développeur préfère ne pas le révéler. Et vu l’engouement qu’a suscité ce présent projet, Residia a annoncé qu’un autre similaire verra bientôt le jour.

1 Like

9 mars 2022 Vue vers le nord sur Saint-André. Je n’aime pas trop cette tôle en arrière. Par contre, la façade sur Saint-Hubert est magnifique (pas de photos, j’irai en prendre la semaine prochaine)

5 Likes

La façade est en effet très jolie

5 Likes

Un restaurant bureau de change “Perou Express” s’est installé au rez-de-chaussée. Il reste 2 ou 3 détails, mais à ce point le projet est pas mal terminé.

5 Likes

Êtes vous certain que c’est un restaurant?
Je crois que c’est plutôt un bureau de change.

Merci Vince pour l’image, le projet est magnifique!
Bravo à Résidia !

1 Like

Haha vous avez raison! Le nom me faisait vraiment penser à un restaurant, alors je n’ai pas regardé plus loin :stuck_out_tongue: Merci pour la correction!