Le chemin Gilford

Plan d’aménagement permanent du tronçon de l’ancienne rue Gilford entre le métro Laurier et la rue Saint-Denis. Le projet sera achevé en 2023.

Résumé des interventions (3 secteurs)

SECTEUR ENTIER
● Large promenade avec bordure pour délimiter le corridor piéton libre d’obstacles (sud)
● Traverse surélevée à l’intersection avec la rue Rivard
● Banc linéaire continu en pierre de 94 mètres linéaires évoquant les anciennes carrières
● Motif de pavé au sol qui évoque les lits de pierres grises dans les carrières
● Plantation de 29 nouveaux arbres (2 arbres existants conservés)
● Augmentation des espaces verts de ± 560 m² (augmentation de superficie de ±85%)
● Mise en lumière inspirée de l’histoire
● Augmentation des supports à vélos de 26 places; pour un total de 54 places

SECTEUR MÉTRO
● Mobilier amovible, fontaine à boire et micro-bibliothèque
● Bancs avec dossier et sans dossier pour accommoder une clientèle diversifiée
● Saillie et verdissement devant l’école des Grands ballets
● Répartition de la largeur de la rue au profit des piétons

SECTEUR ST-DENIS
● Jardin de pluie (sud)
● Terrasses commerciales (augmentation de superficie de ±10%)
● Banc linéaire continu en pierre permettant la détente et la socialisation, et ajoutant une
valeur ludique à l’espace

Autres images





5 Likes

ça va faire du bien à l’étrange configuration au coin Rivard et Gilford, le trajet du métro vers Saint-Denis sera bonifié, en plus de mettre en valeur les commerces sur ce tronçon.

2 Likes

Parlant du secteur métro, quelqu’un sait qui est responsable de la marquise qui lie les habitations Laurier à l’édicule? L’espace n’est vraiment pas accueillant. Ça aurait pu être une opportunité pour la remplacer ou l’enlever.

Responsabilité partagée peut-être? Les travaux sur le toit de cette marquise ont une délimitation assez claire:

image

Une structure plus légère serait bienvenue à mon avis aussi, mais je vote pour conserver une marquise; c’est pratique quand on attend l’autobus. Cependant ce serait des travaux à effectuer sur deux édifices.