Hôpital Lachine - 6 étages

Agrandissement de l’Hôpital de Lachine, situé en bordure du parc Lasalle.

Informations

Nom: Hop Lachine
Emplacement: 650 16e Avenue
Hauteur: 6 étages
Architecte: Provencher_Roy
Promoteur:

  • Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS)
  • Société québécoise des infrastructures (SQI)

Début et fin de la construction: 2021 / 2025
Autres informations:

  • Le nouvel édifice accueillera les services d’urgence, de soins intensifs et de médecine de jour, les unités de soins de médecine, de chirurgie et de soins palliatifs, ainsi que le bloc opératoire et l’unité de retraitement des dispositifs médicaux (URDM)
  • Le nombre de lits de cette nouvelle unités sera de 29 à l’unité médecine, 16 en chirurgie et 10 aux soins palliatifs.

Sources des informations: https://cusm.ca/hoplachine

Autres images

image
Maquette de la vue extérieure du nouveau bâtiment. | Photo: Gracieuseté/Provencher_Roy

image
Vue extérieure du parc LaSalle

image
Terrasse

image
Urgence

6 Likes

Wow, tout un changement pour ce modeste hôpital de quartier. Ca va vraiment changer la dynamique du secteur et même empiéter sur la quiétude du coin.

Je suis né dans cet hôpital ainsi que mon père. Mes grands-parents y sont décédés. Et j’ai souvent été soignées là-bas. De plus, le stationnement de cet hôpital était le lieu de nos match de hockey entre amis dans les années 70. J’ai habité 20 ans en face sur la 16eme avenue. Ma tante était infirmière et ma grand-mère connaissait tout le monde dans cet hôpital.

On la connait surtout sous le nom de Hôpital Saint-Joseph.

4 Likes

Financement supplémentaire pour la modernisation de l’Hôpital de Lachine

5 juillet 2021

Financement supplémentaire pour la modernisation de l’Hôpital de Lachine. Crédit : Société québécoise des infrastructures/CUSM

Le projet de modernisation de l’Hôpital de Lachine sera bonifié grâce à un investissement supplémentaire du Gouvernement du Québec qui porte le cout total du projet à plus de 200 M$.

Cette enveloppe gouvernementale permettra, dans un premier temps, la construction d’un nouveau bâtiment de six étages d’une superficie de plus de 16 500 mètres carrés. La nouvelle aile accueillera les services d’urgence, de soins intensifs et de médecine de jour, les unités de soins de médecine, de chirurgie et de soins palliatifs ainsi que le bloc opératoire et l’unité de retraitement des dispositifs médicaux. L’agrandissement sera relié au bâtiment actuel par un bloc de liaison.

La deuxième phase des travaux consistera en le réaménagement du bâtiment historique sur plus de 2 400 mètres carrés, notamment pour les cliniques externes, le service d’endoscopie et le centre de prélèvements. Ces travaux de mise à niveau seront finalisés en 2026.

Des travaux préparatoires sont prévus pour cet hiver. La construction devrait débuter en 2022 pour une livraison des nouveaux locaux en 2025. La Société québécoise des infrastructures agit à titre de gestionnaire de ce projet.

Source : Cabinet du ministre de la Santé et des Services sociaux

1 Like

Article sur le projet de réaménagement de l’Hôpital de Lachine, intitulé HOP Lachine, avec de nouvelles images. :point_down:

L’Hôpital de Lachine s’inscrira dans le 21e siècle, selon les architectes


Maquette de la vue extérieure du nouveau bâtiment. | Photo: Gracieuseté/Provencher_Roy

Journal Métro | LACHINE & DORVAL | 1 mars 2022 à 12h10 | Alexandre Sauro

Les premiers plans et images du projet de réaménagement de l’Hôpital de Lachine, intitulé HOP Lachine, ont été révélés lors d’une séance d’information destinée aux citoyens, le 28 février en soirée. La firme d’architecture Provencher_Roy prévoit notamment un agrandissement de l’urgence, des chambres individuelles et une terrasse extérieure.

La première phase de ce projet d’une valeur de 200 M$ consiste en la construction d’un nouveau bâtiment de six étages. Ensuite, les travaux s’attaqueront au réaménagement de l’ancien bâtiment âgé de plus de 100 ans.

En introduction lors de la séance d’information, la présidente-directrice générale adjointe du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), Martine Alfonso, a souligné que «ce projet est porteur d’espoir en ce qui concerne l’attraction et la rétention du personnel».

L’hôpital communautaire lachinois connaît une période de difficile en raison d’un manque de main-d’œuvre l’obligeant à fonctionner au ralenti, notamment aux urgences et aux soins intensifs.

Le travail qu’on présente ce soir nous rend très fiers et permettra d’inscrire l’Hôpital de Lachine dans le 21e siècle.

Benoit Laforest, architecte pour la firme Provencher_Roy

Inspiré de la nature et de la lumière

La vision du projet s’inspire de l’héritage et de la position géographique du centre hospitalier, qui est situé près d’espaces verts le long de la 16e Avenue. L’agrandissement s’articule d’est en ouest, ce qui permettra des vues sur le parc LaSalle et une excellente source de lumière.

L’idée de construire un hôpital au sein de la nature provient des enseignements de Florence Nightingale, surnommée «The Lady with the Lamp», qui était une infirmière britannique aux 19e et 20 siècles, explique l’architecte Nicolas Demers-Stoddart.

«On a imaginé un endroit où les patients pourraient tisser de nouveaux liens avec la nature et la lumière», ajoute l’architecte.

Concrètement, cette vision se traduit notamment par la construction d’une terrasse accessible aux patients et au personnel soignant et qui offrira une vue sur le parc voisin.

Le gabarit de ce nouveau bâtiment sera plus large à la base et plus mince en hauteur afin de mieux s’intégrer au quartier résidentiel dans lequel il sera déposé.

Visuellement, les architectes qualifient le projet de «contemporain».


Vue extérieure du parc LaSalle


Terrasse


Urgence

Aménagements

Le nouveau bâtiment contiendra six étages incluant une liaison avec l’ancien bâtiment de l’hôpital communautaire.

Le premier important changement est l’agrandissement de l’unité des urgences, qui sera déménagée dans la nouvelle construction. L’entrée pour les ambulances sera accessible par la rue Saint-Antoine. Des cliniques de services complémentaires occuperont l’espace où trouvent actuellement les urgences.

Dans un objectif de modernisation, des chambres individuelles pourvues d’une salle de bain seront offertes.

Ces travaux permettront également la majoration des espaces en chirurgie, en médecine et du bloc opératoire. Malgré cette période de travaux de quatre ans, l’offre de soins à l’Hôpital de Lachine ne devrait pas diminuer. Les plans présentés le 28 février ne sont pas définitifs. Le CUSM assure qu’il tiendra d’autres séances d’information similaires dans les prochains mois.

4 Likes

Le projet de modernisation de l’Hôpital de Lachine sur le point de démarrer

Portail Constructo | 7 mars 2022

Le cabinet Provencher_Roy a récemment présenté la vision architecturale du projet de modernisation de l’Hôpital de Lachine.

Le projet prévoit la construction d’un nouveau bâtiment de plus de 18 727 mètres carrés et le réaménagement des niveaux 1 et 6 de du bâtiment existant sur plus de 2 673 mètres carrés.

Le nouveau bâtiment abritera l’urgence, les soins intensifs, la médecine de jour, les unités de soins de médecine, de chirurgie et de soins palliatifs, le bloc opératoire, l’unité de retraitement des dispositifs médicaux ainsi que 29 lits dans l’unité de médecine, 16 en chirurgie et 10 en soins palliatifs.

Après le déménagement dans le nouveau bâtiment, les niveaux 1 et 6 seront réaménagés pour accueillir les suites endoscopiques, les cliniques externes et le centre de prélèvements.

Réalisé en partenariat avec le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et la Société québécoise des infrastructures (SQI), ce projet est estimé à 200 M$.

Une mise en chantier est prévue au printemps 2022. Les travaux devraient s’échelonner jusqu’en 2027.

Source : Centre universitaire de santé McGill

2 Likes

Le Journal Métro parle un peu du projet ici:

Le gouvernement a accepté l’offre d’affaire, projet de 223 millions de dollars, ouverture du nouveau pavillon en 2025 et 2027 pour les rénovations des édifices existants.

4 Likes

Agrandissement et réaménagement de l’Hôpital de Lachine

Portail Constructo | 1 avril 2022

Agrandissement et réaménagement de l’Hôpital de Lachine. Crédit : Cabinet Provencher_Roy/CUSM
Agrandissement et réaménagement de l’Hôpital de Lachine. Crédit : Cabinet Provencher_Roy/CUSM

L’agrandissement et le réaménagement de l’Hôpital de Lachine visent à offrir à la population des locaux mieux adaptés et plus accessibles, et au personnel médical un environnement de travail plus fonctionnel.

Une mise à niveau du bâtiment historique principal assurera à la Santé publique qu’il répondra aux normes actuelles en matière d’infrastructure, de contrôle des infections, de confidentialité et de sécurité.

Le projet se divise en deux grands volets. On prévoit ainsi la construction d’un nouveau bâtiment de plus de 18 727 mètres carrés et le réaménagement des niveaux 1 et 6 du bâtiment existant sur une superficie de plus de 2 673 mètres carrés.

On trouvera, dans le nouveau bâtiment :

  • l’urgence;
  • les soins intensifs;
  • la médecine de jour;
  • les unités de soins de médecine, de chirurgie et de soins palliatifs;
  • le bloc opératoire;
  • l’unité de retraitement des dispositifs médicaux (URDM);
  • 29 lits dans l’unité de médecine, 16 en chirurgie et 10 en soins palliatifs.

Quant aux niveaux 1 et 6, ils accueilleront, une fois réaménagés :

  • les suites endoscopiques;
  • les cliniques externes;
  • le centre de prélèvements.

Couts

  • 223 millions de dollars

Donneur d’ouvrage

  • Centre universitaire de santé McGill (CUSM)

Gestion du projet

  • Société québécoise des infrastructures

Principales étapes

2021

  • Acceptation définitive par le gouvernement du Québec du dossier d’affaires du projet – mars

2022

  • Mise en chantier (phase 1) – printemps

2024

  • Fin des travaux (phase 1) – octobre
  • Mise en chantier (phase 2) – octobre

2025

  • Mise en service du nouveau bâtiment (phase 1)

2026

  • Fin des travaux (phase 2) – mars

2027

  • Livraison des travaux de réaménagement dans les bâtiments existants (phase 2)

Équipes de réalisation (mars 2022)

Architecture :

  • Provencher_Roy BBBL

Génie mécanique/électrique :

  • Stantec/SNC-Lavalin

Génie génie civil et structure :

  • SDK/Stantec

Gérance de construction :

  • Groupe AXOR

Sources :

  • Centre universitaire de santé McGill (CUSM)
  • Ministère de la Santé et des Services sociaux

À consulter :

HOP LACHINE | Centre universitaire de santé McGill (cusm.ca)


Agrandissement et réaménagement de l’Hôpital de Lachine. Crédit : Cabinet Provencher_Roy/CUSM

5 Likes

L’Hôpital de Lachine en travaux


Les travaux de modernisation de l’Hôpital de Lachine débuteront à l’automne 2022. | Photo: Site du Centre Universitaire de santé McGill

Journal Métro | LACHINE & DORVAL | Alexis Fiocco | 27 septembre 2022 à 5h00

Les travaux préparatoires de la modernisation de l’Hôpital de Lachine débutent cet automne et se termineront en 2027. Ces travaux d’une valeur de 225M $ permettront un agrandissement de l’hôpital ainsi que le réaménagement de plusieurs services.

Un bâtiment de six niveaux d’une surface de 18 000 m² complétera l’immeuble existant. Plusieurs services de santé y seront développés, notamment la médecine de jour, les services d’urgence adaptés au besoin de la population, ainsi que l’urologie. Un gymnase de physiothérapie et un service de soins palliatifs seront construits. Des chambres individuelles verront aussi le jour pour la guérison des patients.

La firme d’architecture Provencher_Roy et l’entreprise Axor Construction réaliseront le projet jusqu’en 2027. La première phase des travaux consistera à agrandir l’hôpital de 2022 à 2025. Pour la deuxième phase, le bâtiment existant sera réaménagé jusqu’en 2027.

Les travaux prévoient le déplacement des réservoirs d’oxygène, ainsi que de l’excavation avec la possibilité de dynamitage. La consultation publique virtuelle du 13 septembre était aussi l’occasion de parler de l’impact des travaux sur le voisinage et des mesures d’atténuation prévues. La vibration sera contrôlée par un sismographe, et l’horaire des travaux sera du lundi au vendredi de 7h à 15h30. Des coupures de services pourront aussi avoir lieu. L’hôpital promet par ailleurs d’installer des protections pour les arbres et végétaux le temps des travaux.

:confused:

Le CUSM évalue la possibilité que l’hôpital de Lachine devienne un hôpital communautaire ou se concentre sur les soins ambulatoires, soit des soins et services spécialisés aux patients qui ne sont pas hospitalisés.

Hôpital de Lachine Arrêt des services ambulanciers et fermeture partielle des urgences


PHOTO PASCAL RATTHÉ, COLLABORATION SPÉCIALE, ARCHIVES LA PRESSE | L’Hôpital de Lachine

Dû au manque de main-d’œuvre et de ressources, l’Hôpital de Lachine, dans le sud-ouest de Montréal, a annoncé arrêter dès mardi de recevoir des ambulances dans l’établissement. La salle des urgences cessera également ses opérations la nuit.

14 février 2023 | Publié à 12h32 Mis à jour à 14h22 | ALICE GIRARD-BOSSÉ | LA PRESSE

Plusieurs facteurs ont contribué à prendre cette décision, dont des problèmes de stabilisation de la main-d’œuvre et la diminution du volume d’activités à l’hôpital, a indiqué en entrevue avec La Presse la Dre Claudine Lamarre, directrice des services professionnels du Centre universitaire de santé McGill (CUSM).

« La couverture [de garde des médecins] n’était plus suffisante pour assurer des soins sécuritaires à la clientèle qui pouvait se présenter aux urgences », a-t-elle ajouté.

Les urgences seront désormais ouvertes entre 8 h et 22 h, uniquement à la clientèle qui se rend par ses propres moyens à l’hôpital. En tout temps, les ambulances n’auront plus accès à l’hôpital et seront redirigées vers d’autres établissements de santé. « De jour, on avait seulement trois à quatre ambulances qui étaient reçues à l’Hôpital de Lachine en moyenne, donc on ne parle pas de très grands volumes », dit la Dre Lamarre.

Le CUSM évalue la possibilité que l’hôpital de Lachine devienne un hôpital communautaire ou se concentre sur les soins ambulatoires, soit des soins et services spécialisés aux patients qui ne sont pas hospitalisés.

De nombreuses réactions

Mardi matin, des médecins, des infirmières et des dizaines de citoyens s’étaient rassemblés, pancarte à la main, pour dénoncer cette fermeture partielle.

« Dans le contexte où toutes les urgences à Montréal débordent, comment peut-on se permettre de restreindre l’accès à l’urgence de l’Hôpital de Lachine », a déclaré le Dr Paul Saba, président du comité « Hôpital communautaire Lachine », lors d’une conférence de presse mardi matin en bordure de l’hôpital.

« La fermeture du service d’urgence et d’ambulances à Lachine entraînera des déplacements plus longs et des temps d’attentes plus longs dans les autres hôpitaux. Ça signifie qu’un patient pourrait être plus malade au moment où il sera reçu dans un autre hôpital et il pourrait même en mourir », a déclaré le Dr Saba.

« Complètement renversé »

« Ce dont la population a besoin, c’est un accès en tout temps à un service d’urgence », a déclaré le Dr Daniel Laliberté, médecin omnipraticien qui travaillait jusqu’à tout récemment depuis 25 ans à l’Hôpital de Lachine. Il s’est dit « complètement renversé » par cette fermeture de nuit.

« D’apprendre cette nouvelle-là me met hors de moi. C’est frustrant », renchérit Jade Cuerrier-Loiselle, infirmière depuis 15 ans à l’Hôpital de Lachine. À ses côtés, Josée Théoret, infirmière aux urgences depuis 39 ans, s’est dite « complètement anéantie ».

Mme Théoret soutient que les urgences de l’Hôpital de Lachine sont essentielles. « Je viens de sauver un enfant de neuf mois. On l’a sauvé in extremis avec une opération à cœur ouvert. Il y a plein d’exemples comme ça que je pourrais nommer », dit-elle.

1 Like

SANTÉ

Deux scénarios pour l’hôpital de Lachine


UESPHOTO DOMINICK GRAVEL, ARCHIVES LA PRESSE | L’hôpital de Lachine

L’établissement pourrait se concentrer davantage sur le développement de soins ambulatoires.

25 février 2023 | Publié à 5h00 | ARIANE LACOURSIÈRE | ÉQUIPE D’ENQUÊTE, LA PRESSE

Seul hôpital historiquement francophone de l’ouest de Montréal, l’hôpital de Lachine pourrait être converti pour développer plus activement ses soins ambulatoires. Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM), responsable de l’établissement, étudie actuellement deux scénarios, dont celui de miser davantage sur des cliniques pour le suivi de maladies chroniques.

« Ça fait quatre ans qu’on a de la misère à maintenir les services à Lachine », indique la présidente-directrice générale adjointe du CUSM, Martine Alfonso. Celle-ci affirme que des « travaux sont en cours » pour fixer l’avenir de l’hôpital de Lachine. On tente de déterminer quels sont les besoins afin de pouvoir maintenir la vocation d’hôpital communautaire de l’établissement. « On regarde aussi la possibilité d’un plan numéro deux. Pour en faire un centre plus ambulatoire », dit-elle. Selon ce scénario, les patients qui seraient hospitalisés seraient plus stables d’un pont de vue clinique.

Ce plan a été présenté aux équipes de l’hôpital de Lachine jeudi. Selon deux sources présentes dans la salle, le mécontentement était palpable. Le Dr Paul Saba, qui se bat depuis des années pour préserver les services à l’hôpital de Lachine, déplore que la mission de cet établissement important entre autres pour la clientèle francophone de l’ouest de Montréal soit constamment menacée.

Selon lui, « les études ont déjà été faites depuis 17 ans et la conclusion est la même ». Soit que l’hôpital de Lachine doit rester un hôpital communautaire.

En novembre 2021, le Conseil des médecins dentistes et pharmaciens de l’hôpital de Lachine avait passé une résolution avec l’appui de 89 % des membres pour préserver la mission communautaire de l’établissement, dans lequel le gouvernement a investi ces dernières années 200 millions de dollars pour des rénovations.

Seulement des opérations d’un jour

La semaine dernière, le CUSM annonçait une « réorganisation des services » pour l’hôpital de Lachine en expliquant que ces changements étaient nécessaires notamment par manque de personnel. On annonçait entre autres une fermeture partielle des urgences. ⁠1

Le CUSM prévoyait aussi qu’à partir du 20 février, seules les opérations d’un jour soient réalisées à Lachine. Cette demande a fait bondir les chirurgiens de l’établissement. Il s’effectue chaque semaine cinq ou six opérations complexes à Lachine, comme des interventions bariatriques, des cas de chirurgie générale ainsi que des reconstructions en urologie. Les chirurgiens déploraient le manque de solutions de rechange pour leurs patients qui verraient leur opération reportée.

Devant ces protestations, le CUSM a finalement décidé de conserver ses activités chirurgicales intactes pour la semaine du 20 février. Mais Mme Alfonso le reconnaît : « Il n’y a rien de sûr après le 27 février à 23 h 59. »

Pour l’instant, la solution proposée est que les médecins désirant effectuer des opérations complexes à Lachine après le 27 février puissent le faire seulement s’ils peuvent garantir d’être eux-mêmes physiquement présents tout au long du séjour hospitalier de leur patient. Cette garde devra toutefois être faite de façon bénévole.

Déjà, la semaine dernière, la Dre Ngoc-Van Nguyen, chirurgienne générale, disait craindre que l’hôpital de Lachine ne soit à terme condamné à ne réaliser « que des chirurgies d’un jour ».

Mme Alfonso assure que toutes les options seront analysées afin de garder la vocation d’hôpital communautaire de l’hôpital de Lachine. « Mais si ce n’est pas possible, on va voir », dit-elle. Une décision est attendue d’ici la fin avril.

Avec la collaboration de Fanny Lévesque, La Presse

1. Lisez « Arrêt des services ambulanciers et fermeture partielle des urgences »


Autre article:

1 Like

Une manifestation pour sauver la mission communautaire de l’Hôpital de Lachine


Photo: Guillaume Ledoux / Métro

Journal Métro | LACHINE | Guillaume Ledoux | 18 mars 2023 à 17h51

Plus d’une centaine d’employés de l’Hôpital de Lachine ont manifesté devant les portes de l’établissement le samedi 18 mars. Ils entendent lutter contre l’éventuelle fermeture de l’urgence, des soins intensifs et des soins spécialisés de l’hôpital.

Selon un communiqué de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), la direction justifie la fermeture par le manque de main-d’œuvre. Pour Shiaman Diawara, président du syndicat des employés du CUSM (SECUSM-CSN), la justification ne suffit pas: «L’argument disant que c’est pour manque de main-d’œuvre ne tient pas sinon ces tous les hôpitaux qui feraient ça», scande-t-il devant les centaines de manifestants.

L’importance particulière de l’Hôpital de Lachine, pour la FSS-CSN, réside dans le fait qu’il s’agit du seul hôpital francophone dans l’ouest de l’île et qu’il sert une population de près de 300 000 personnes. Une motion adoptée en 2007 à l’Assemblée nationale garantissait le statut communautaire de l’hôpital ainsi que «le maintien de tous ses services – y compris l’urgence et l’unité des soins intensifs», selon le communiqué de la fédération. Fermer l’urgence, les soins intensifs et les soins spécialisés transformerait pratiquement cet hôpital en clinique de jour, selon plusieurs manifestants sur place. La communauté desservie se verrait grandement pénalisée.

La fermeture de l’urgence de l’Hôpital de Lachine entraînera une hausse des décès jusqu’à 15%

Dr Paul Saba


Photo: Guillaume Ledoux / Métro | Le Dr Paul Saba pendant la manifestation.

Revaloriser le public

Pour les groupes sur place, la fermeture de ces services représente un dangereux précédent pour la survie des services publics. «Le gouvernement Legault veut faire construire de nouveaux hôpitaux privés prétextant vouloir désengorger le réseau, mais à côté il fait fermer des services publics et sous-utilise les installations déjà existantes. Ce n’est ni logique ni acceptable» pour Sébastien Gagné, vice-président de la FSSS-CSN pour le Grand Montréal.

Une pétition pour le maintien des services sera d’ailleurs prochainement déposée à l’Assemblée nationale par le député libéral de Marquette, Enrico Ciccone.

1 Like
1 Like

État d’avancée des travaux en date du 1er mars:

9 Likes