Haleco - 22 étages

Explication du pari artistique

3 Likes

Étrange de dire que l’oeuvre est installée alors qu’il n’y a qu’un côté complété

Il en fume du bon cet artiste.

Je me demande ce que pense les architectes de cette oeuvre? Il me semble qu’on a passé outre leur rôle en offrant aveuglément un édifice entier à un artiste qui a sa propre vision et son style, mais qui n’a aucune sensibilité d’intégration urbaine, de choix de couleurs par rapport à l’édifice et son contexte urbain, etc. C’est un précédent qui, personnellement, me fait peur pour le futur du centre-ville, surtout que je trouve l’oeuvre peu interessante, grossière et mal définie (je parle principalement des deux cercles immenses). C’est mon opinion et je comprends que les oeuvres ne plaisent pas a tous, mais là on parle de la ville, de son skyline, de lieux de vie, de travail ou de tourisme, qui touchent des milliers de personnes. On leur met un point dans la face, sans leur consentement.

7 Likes

Merci pour votre intérêt pour l’architecture et le développement urbain. À notre avis, ce site se prêtait bien à recevoir un marqueur urbain. Rapidement dans le processus, il a été identifié que la volumétrie épurée du projet, le faible pourcentage de fenestration ainsi que l’absence de balcons (prémisses de design pour avoir une enveloppe très performante) nous offraient une belle opportunité pour élaborer une approche plus picturale. En d’autres mots, la façade coplanaire de l’édifice (un canevas), le positionnement du site dans la ville ainsi que le programme du projet, qui appelle aux changements, étaient toutes des composantes qui favorisaient une réponse urbaine distinctive. La nature du programme et l’approche préconisée (pas de pont thermique, compacité volumétrique, etc.) empêchait la création d’un projet capable d’agir tel un marqueur par le biais de moyens architecturaux. L’opportunité était unique et à saisir pour créer un tableau urbain!

Nous avons été emballés par la proposition de Marc Séguin et demeurons convaincus qu’à terme, cette œuvre saura être contributive pour Montréal. Une ville riche est ponctuée de plusieurs marqueurs et ceux-ci ne sont pas toujours architecturaux. Pensez à l’enseigne Molson, à la pinte de lait, Five Roses, aux témoins du passé comme les silos, aux œuvres d’art structurantes, aux fabuleuses récentes places urbaines… Le projet Haleco est une œuvre d’art à l’échelle du territoire qui s’inscrit en continuité des œuvres qui animent les espaces piétons du boulevard Robert Bourassa et son parc linéaire. Je peux cependant comprendre la réticence de certains et je respecte tout à fait leur opinion. Ce genre d’intervention architecturale et artistique ne pourrait pas se faire sur n’importe quel site en ville. Nous avons hâte que l’installation des panneaux soit terminée afin d’apprécier le tout dans son ensemble. Merci de continuer à aimer la ville, l’architecture et l’urbanisme. Notre ville fougueuse est tellement riche de ses contrastes. Ce projet nous apparait être une belle incarnation de cette vitalité.

24 Likes

Merci de prendre le temps d’expliquer le geste.

Étant donné la nature hors norme de l’œuvre, je crois qu’il est sain de comprendre la grande diversité d’opinions à son sujet.

Je pense que l’historique de l’édifice voué au site a suscité plusieurs attentes déçues, le concours d’architecture n’ayant pas été suivi. Cela influence la perception finale de l’édifice.

Personnellement j’ai souvent faible pour des œuvres nées de contraintes comme ici (si je peux dire cela ainsi, la « résolution » de l’œuvre semble limitée aux panneaux standards du revêtement), mais je comprends tout à fait aussi les critiques qui auraient préféré un canevas techniquement plus abouti, avec des panneaux suivant la forme de l’œuvre.

En fin de compte, l’œuvre de Mac Séguin est de l’art, que cela plaise ou non. À quel point celui-ci doit être consensuel pour se retrouver sur un édifice aussi visible ? Qui décide ? Est-ce qu’on doit décider ? C’est quand même un débat intéressant. Dernièrement, la maison peinturée par Fido comme geste publicitaire suscitait un petit débat à savoir si l’habillage colorée de la maison devait être toléré. Est-ce qu’on est plus sévère avec une œuvre artistique critiquée qu’avec une publicité au résultat peut-être plus consensuel ?

10 Likes

15 Likes

De prêt, le tout semble beaucoup moins pire, mais c’est de loin l’effet se gâte

Personnellement, j’aime mieux le côté Terre. Je trouve qu’elle « clash » moins avec son environnement. P-ê parce qu’il n’y a pas vraiment d’édifices aux alentour à l’exception de Farine Five Rose

Une nouvelle section du revêtement du basiliaire a été complétée ce matin. Bien que le mélange de couleurs est intéressante, je ne l’aurais pas aimée sur la tour.

4 Likes

lol I can’t believe discreet* logic has been there almost 30 years and still hasn’t paved their parking lot

1 Like

Jpense qu’il faut etre honnête et arrêter de parler de grande poésie là où il n’y en a pas.

Cest du gros premier degré. Mettre de l’art pour cacher la forêt.

Mais cest naïf. Et ça peut avoir un intérêt. L’affiche elle-meme de Farine Five Rose n’a esthetiquement pas de qualité bien plus considerable quun gros rond abstrait dans l’espace si on lui enleve son caractere historique. Ce sont des marqueurs spatiaux. Y’a rien de mal a opter pour la simplicité en la matiere, pour la modestie, surtout si on na litteralement pas la capacité de faire mieux avec ce quon a. Je salue Marc Seguin qui a su relever le défi.

Je trouve les gros ronds bien drôles. En soi.

Le backstory du concours-farce et du rêve qu’on nous a vendu alors qu’on savait probablement deja à l’interne que les contraintes allaient nous obliger de charcuter chaque bonne idee en cour de route, ou bien qu’on a fait l’autruche, je le trouve moins drôle.

Car au final, on a quand même un projet teinté d’une certaine malhonnêteté.

Ou crédulité excessive. Dans tous les cas, cette expérience a jeté une ombre sur les concours de la sorte et sur la confiance qu’on peut leur accorder. On a le droit de se sentir lésé et floué, de sentir qu’on nous a menti. Par manque de compétence ou par manque de transparence, meme chose - un jury devrait émettre des conditions et exiger des garanties financières liées à la réalisation d’un produit fidèle a l’idée lauréate.

Il faut qu’un concours ne soit pas qu’une opération de relation publique nonchalante mais bien l’élévation, avec sérieux et professionnalisme, vers le haut, de la discipline architecturale.

Ce projet n’est en rien l’incarnation de cette dernière prémisse.

14 Likes

Tu dis pas mal ce que je ressens aussi. On a nous a fait croire à un beau projet, car nous sommes tous d’accord que ce site présente des atouts importants pour y bâtir un bâtiment plus symbolique et marquant, qui s’est transformé en quelque chose de complètement inférieur.

Je n’arrive tout simplement pas à voir l’oeuvre autrement que comme du rouge à lèvre sur un cochon. Ce n’est pas tant le volume qui me dérange, mais qu’on ait essayé de déguiser un projet loin d’être à la hauteur de ce qui a gagné le concours (pour diverses bonnes raisons, j’imagine) avec un habillage maladroit qui n’arrive pas à être à la hauteur d’un symbole montréalais.

Je ne critique en rien l’audace, d’autre l’ont fait, par exemple avec la peinture de la façade de l’hôtel au bout de Président-Kennedy, que je trouve très réussi, mais sans avoir les moyens de faire un symbole, ce genre de demi-mesure me semble pire que de n’avoir rien tenté du tout et m’apparait comme une tentative de sauvetage ratée.

J’apprécie énormément le travail d’ACDF, pour ne pas dire que j’en suis fan, mais ici, je suis incroyablement déçu, d’autant plus que sa position stratégique renforce son échec à mes yeux.

3 Likes

Yaura toujours quelqu’un pour nous expliquer les 1000 bonnes raisons en question.

Or, normalement, les attentes en matière de design écologique devaient être connues a l’étape de la conception et malgré tout, cette équipe a déposé en toute connaissance de cause un projet couvert de balcons et de texture, qui a gagné, dont les concepteurs ont donc surement assuré à plusieurs reprises et à coup de graphiques nombreux et données diverses les membres du jury quil ny aurait pas de problème à rencontrer des objectifs de durabilité - tres élevés - en réalisant bel de bien le concept proposé. Le jury a cru ça.

Or il y avait un gros problème. Et pas qu’un. A voir la promesse et le résultat, il y a eu vraiment beaucoup de problèmes. Au point où on peut vraiment se poser des questions sur le processus du concours et sur la qualité des informations qui y ont ete véhiculées. Et espérer davantage de réponse qu’un discours laconique sur les marqueurs urbains et les canevas.

En tout cas.

2 Likes

Je crois que pour le C40 Reinventing Cities, tant que la programmation est conservée, c’est suffisant… tant pis pour l’esthétique :expressionless:

Composants et solutions clés

  • Un objectif carbone positif ambitieux basé à la fois sur une réduction du carbone incorporé du bâtiment et sur une stratégie forte de captage du carbone pendant la phase d’exploitation.
  • Énergie 100 % renouvelable et matériaux de construction renouvelables, dont le bois.
  • Le projet offrira 367 appartements locatifs , dont 40 logements communautaires .
  • Une forêt urbaine sur place et une augmentation de 75 % de la couverture végétale du site.
  • 423 200 kg de production alimentaire sur place grâce à un verger et une ferme aéroponique & 80 nouveaux emplois dédiés à la production alimentaire & à la valorisation des déchets alimentaires.
  • Ouvert à tous, Le Souk, lieu unique dédié à l’économie circulaire, comprendra un Fablab, des épiceries et restaurants zéro déchet, des ateliers pédagogiques favorisant les comportements durables…).
  • Forte stratégie d’engagement communautaire à chaque étape du projet.
1 Like

Malgré les critiques sur les façades Nord et Sud, je dois dire que la façade vue de l’Est a quand même de la gueule de loin - sa forme très monolithique et sa couleur sombre me rappelle les tours du style International comme le 500 Place d’Armes, d’autant plus qu’elle se détache complètement dans le paysage

4 Likes

:laughing:
1996 is calling!
Sans titre

To my knowledge, Autodesk does not own the site, but that parking is grungy! :wink:

Somewhere around here I think I still have an original Dancing Baby tshirt.

I think Szalwinski bought the property at the time of the move but I’m likely wrong.

Disclaimer: my wife, my sister, and her husband all worked there.

Did they get their hood scratched by the hanging Privé sign?


My guess is it’s the “badge”, proving you work there!

Je voudrais apporter la précision suivante : notre proposition initiale ne comportait pas de balcons individuels et l’approche picturale et colorée des façades avait été identifiée. Mais vous avez bien raison d’affirmer que le produit final est différent de ce qui avait été présenté pour le traitement pictural du projet. Sachez que je partage votre opinion sur les concours qui, trop souvent, mènent à la réalisation de projets très différents de ceux qui ont été évalués. C’est un sujet crucial qui mérite d’être débattu dans les prochains mois. Nous envisageons organiser une rencontre d’échanges à ce sujet cet automne dans nos bureaux, où les membres de la communauté architecturale seront invités à participer. La discontinuité entre les esquisses lauréates et les produits finaux s’est fortement accentuée depuis la flambée des coûts de construction et la crise d’approvisionnement des matériaux que nous avons vécue ces dernières années. Les lauréats sont confrontés à des conditions très changeantes qui soient poussent les clients à changer le concept ou encore à augmenter les budgets initialement attribués pour la réalisation des projets. Le contexte d’inflation galopante dans la construction n’a fait qu’exacerber cette lourde réalité associée aux projets réalisés en mode concours.

Dans les récents concours auxquels nous avons participé, nous constatons encore que les programmes sont très souvent en discordance avec les budgets prescrits. Le travail préparatoire fait en amont d’un concours est parfois plus important que la prestation des finalistes. Puisque nous avons été impactés par ce contexte de travail sur les deux côtés de la médaille, nous participerons avec enthousiasme à des discussions rendus nécessaires. Ces plateformes d’échanges peuvent aider à élever le débat si toutefois les propos demeurent justes et respectueux. Dans ce cadre, il me fait plaisir d’y participer.

21 Likes

11 juillet 2024

9 Likes