Ferme aquaponique urbaine - 3 étages

Transformation et d’agrandissement d’un édifice commercial situé sur l’avenue du parc. Le projet comprend un système de production alimentaire aquaponique (poissons et légumes), en plus d’un café/comptoir de vente utilisant les produits de la ferme urbaine.

Informations

Nom:
Emplacement: 5157 - 5159 Avenue du Parc
Hauteur: 3 étages
Architecte: ROSE architecture
Promoteur: Agriculture du Coin
Début et fin de la construction:
Dates importantes:
Autres informations:

  • Un système de production alimentaire aquaponique (poissons);
  • La construction d’une serre sur le toit du bâtiment de deux étages pour la production de fruits et de légumes aquaponiques;
  • Un restaurant;
  • Un point de vente des produits « cultivés » sur place;
  • La préservation des deux logements existants;
  • La requalification de la façade du bâtiment de deux étages situé au 5161-5163, avenue du Parc.

Sources des informations:


Ancien design

10 Likes

Les deux bâtiments actuels ont été acquis en 2022 par Agriculture du coin et l’architecte parle d’un projet pour 2025. Je crois donc, pour l’instant, qu’il s’agit d’un vrai projet.

4 Likes

Intéressant comme projet.

Ça me fait penser au Café Monk qui est installé dans une ancienne succursale de la Banque Laurentienne. Il y une serre hydroponique dans le sous-sol pour faire pousser des laitues, fines herbes et même des champignons dans l’ancienne voûte de la banque. Les produits sont utilisés pour les sandwichs et salades du café et revendus aux petits restaurants du secteur.

4 Likes

“Agriculture du Coin” vient tout juste d’ouvrir un bureau/succursale sur Laurier d’ailleurs, à cet endroit: 237 Ave Laurier – Google Maps.

Les deux locaux commerciaux actuels pour ce projet sont vacants, et ne sont plus annoncés. Donc qu’un projet sérieux se trame semble bien possible!

J’espère que la production locale sera bien exposée au public, ça serait vraiment intéressant à voir.

Sans relation avec ce projet, l’ancien Exotica juste à côté, qui a été acheté pour plusieurs millions de dollars, est toujours vacant et maintenant clôturé. Hâte de voir un développement là aussi.

1 Like

Quelle bonne idée de faire de la culture hydroponique en pleine ville, ça ne prend pas beaucoup de place, pas de complication avec la météo ni la pollution et on produit au coeur même du marché de consommation dans une économie circulaire.

Il faudrait multiplier ce genre d’entreprise d’économie verte en zone urbaine que la technologie rend dorénavant accessible. On y gagne en produits frais et on pourrait éventuellement diversifier les cultures. Pareil pour l’élevage de poissons en zones industrielles où la qualité du produit et la fraicheur peut être plus facilement garantie.

3 Likes

Une photo d’il y a quelques jours des édifices concernés:

On peut voir que les locaux sont complètement vacants, et sans signe d’être en location. Cela pointe toujours vers un redéveloppement du site.

On voit aussi l’état de l’ancien Exotica à gauche, qui mérite d’être retapé. L’édifice a été acheté à grand frais il y a quelques années, et il prend la poussière depuis.

5 Likes

@acpnc a partagé la nouvelle dans le sujet sur l’agriculture urbaine aussi. Elle concerne ce projet.

On y apprend que l’entrepreneur a aussi acheté l’ancien Exotica finalement, il possède donc les 3 édifices. Il est en recherche de financement pour le volet d’élevage de poissons dans le projet. Il y aurait de l’omble chevalier, ce qui ferait plaisir à bien des restos du coin je crois.

L’arrondissement a une réception positive du projet. Fait intéressant, l’arrondissement souhaite aussi s’assurer que les édifices ne deviennent pas des “éléphants blancs irrécupérables” si jamais le projet ne fonctionne pas.

Début de la production fin 2025.

3 Likes

Dans le prochain conseil d’arrondissement du Plateau, le projet fait son chemin:

Autoriser, en vertu du Règlement sur les projets particuliers de construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble (2003-08), l’usage complémentaire « agriculture à des fins d’élevage de poissons, et de production de fruits et légumes » aux usages « épicerie » et « restaurant » pour les immeubles situés aux 5157-59 et 5161-63, avenue du Parc, en dérogation aux articles 121 et 210.1.1 du Règlement d’urbanisme de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal (01-277)

Description du projet;

Le projet consiste à rénover les deux bâtiments existants afin d’y aménager un système de production alimentaire aquaponique, soit la culture de végétaux avec l’élevage de poissons dans un environnement partagé. Les deux activités sont interreliées dans un système où l’eau qui est enrichie des déchets des poissons est dirigée vers les végétaux qui utilisent les minéraux. Le procédé aquaponique considère l’ensemble des flux comme des ressources valorisables et non comme des rejets. Ainsi, jusqu’à 95% des effluents aquacoles est valorisée dans la culture de végétaux par un processus de minéralisation dans une serre intégrée à même le bâtiment à rénover. Cette serre ne sera pas visible de l’extérieur.

L’ensemble des équipements de traitement mécanique et biologique ainsi que les besoins en pompages ont été intégrés de manière à optimiser la valorisation des flux. Les rejets ne pouvant être valorisés à l’interne du procédé représentent des contaminant marginaux sur le plan quantitatif et qualitatif. En effet, les volumes de rejets à l’égout modélisés pour le procédé sont fortement inférieurs au seuil réglementaire de 10 000 m³/an nécessitant l’obtention d’un permis de déversement.

Enfin, les réseaux sanitaires et pluviaux des bâtiments concernés par le projet font l’objet d’une réfection complète de manière à sécuriser et optimiser la gestion et le contrôle des rejet à l’égout.

Le projet étant centré sur le développement durable, les systèmes de refroidissement et de chauffage sont conçus avec une attention particulière pour l’efficacité énergétique. Une boucle d’eau froidie par un refroidisseur permet la climatisation des espaces via différent ventilo-convecteurs. L’important besoin de climatisation du bâtiment génère un grand rejet de chaleur qui est récupéré via une boucle d’eau chaude afin d’assurer les besoins en chauffage du bâtiment. L’excédent de chaleur est ensuite évacué en toiture par le biais d’un refroidisseur adiabatique. Une chaudière à condensation au gaz naturel est installée en appoint sur la boucle d’eau chaude. Ainsi, la principale source de chauffage du bâtiment est la récupération de chaleur du refroidisseur. Une source de gaz naturel vient combler les besoins en chauffage uniquement si la récupération de chaleur n’est pas suffisante. Enfin, un chauffage d’appoint électrique est présent dans certain espace, tel que les vestibules.

Un restaurant et un point de vente des produits cultivés sur place seront également offert.

Les trois logements existants sont préservés et la façade du bâtiment de deux étages situé aux 5161-63, avenue du Parc sera requalifiée.

Voici les étapes que devra traverser le projet:

Étapes projetées :

  • 2 avril 2024 : Adoption, par le conseil d’arrondissement, d’un premier projet de résolution
  • Avril 2024 : Avis public sur le site Internet de l’arrondissement annonçant la
    tenue d’une consultation publique
  • 23 avril 2024 : Consultation publique
  • 6 mai 2024 : Adoption, par le conseil d’arrondissement, du second projet de
    résolution
  • 3 juin 2024 : Adoption, par le conseil d’arrondissement, du projet de résolution
3 Likes

Il y a une assemblée publique de consultation le 23 avril

1 Like

Le design proposé est beaucoup plus sobre que ce que nous avions trouvé sur le site de l’architecte. Probablement plus adaptable de cette façon dans l’éventualité d’une nouvelle transformation.

4 Likes

Bon, un peu dommage…

1 Like

La deuxième lecture aura lieu la semaine prochaine, le projet sera donc approuvé.

Dossier # :1248398003

2 Likes

Et finalement la résolution sera adoptée la semaine prochaine, après deux lectures, pour ce projet dérogatoire:

Adoption de la résolution, en vertu du Règlement sur les projets particuliers de construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble (2003-08), afin d’autoriser l’usage complémentaire « agriculture à des fins d’élevage de poissons, et de production de fruits et légumes » aux usages « épicerie » et « restaurant », pour les immeubles situés aux 5157-59 et 5161-63, avenue du Parc, en dérogation au Règlement d’urbanisme de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal (01-277).

Le permis de construction pourra suivre.