District Atwater (Verdun) - Jusqu'à 8 étages

Projet de construction avec usage mixte (résidentiel et commercial) en 3 volumes dans le secteur Hickson-Dupuis. Un projet de logement social est aussi prévu sur le site.

Information

Nom : District Atwater
Emplacement : Secteur Hickson-Dupuis
Lots : 1 154 389, 1 154 390, 1 154 391 et 1 154 392
Hauteur : jusqu’à 8 étages + mezzanine
Architecte : NÓS Architectes
Promoteur :
Début et fin de la construction :

Dates importantes :

Autres renseignements:

  • 364 logements dont 104 unités abordables avec garantie d’abordabilité de 20 ans minimum (Volumes A et B)
  • 56 lofts-atelier soutenant l’entreprenariat local (Volume C)
  • Minimum 10% des logements privés seront de conception accessible incluant 2 unités de conception universelle
  • 100% des logements seront locatifs
  • 32 000 pi² d’espaces paysagers accessibles à tous (26% du site)•
  • 20 000 pi² d’espaces commerciaux à programmer
  • Déconstruction et réemploi de la brique existante du site
  • 500 m² d’agriculture urbaine sur les toits
  • Aménagement d’un jardin-éponge (watersquare)
  • Aménagement d’une ruelle verte
  • Art mural (3 coursives avec écran architectural)
  • Démolition des bâtiments situés au
    • 999, rue Hickson
    • 1045, rue Hickson
    • 3827 à 3867, rue Bannantyne
    • 3897, rue Bannantyne
    • 3801-3807, rue Bannantyne
  • Volume D est réservé pour du logement social

Sources de l’information:

Autres images

image

Plans

image

Localisation

Projets connexes

ANCIEN PROJET

Projet Hickson - 8 étages

Nom:
Emplacement: îlot compris entre les rues Bannantyne, Dupuis, Lesage et Hickson (excluant l’édifice situé au 1165, Hickson)
Hauteur: Hauteurs variables pouvant atteindre 8 étages
Architecte:
Promoteur: 9336-3760 Québec inc.
Début et fin de la construction:

  • Période couverte par le mandat du lobbyiste : du 2020-09-10 au 2021-06-30

Autres informations:

  • Édifices résidentiels (en mode locatif ou en condos) avec potentiellement certains services commerciaux de proximité
  • Le promoteur souhaite construire jusqu’à 8 étages, conformément au Plan d’urbanisme
  • Le projet ferait l’objet de l’application d’une contribution visant le respect de la politique d’inclusion de logements sociaux et de logements abordables

Sources des informations: Registre des lobbyistes
Autres images:

Mandat du lobbyiste

Période couverte par le mandat : du2020-09-10au2021-06-30

Renseignements utiles :

Démarches auprès de titulaires de charges publiques en vue d’obtenir des dérogations par diverses résolutions du Conseil d’arrondissement de Verdun pour l’approbation d’un projet particulier de développement visant la construction d’un projet mixte de développement comprenant un ensemble d’édifices résidentiels (en mode locatif ou en condos) avec potentiellement certains services commerciaux de proximité (comme par exemple de la restauration, de l’alimentation, garderie, bureaux, etc.) sur l’ensemble des terrains situés dans tout l’îlot compris entre les rues Bannantyne, Dupuis, Lesage et Hickson (excluant l’édifice situé au 1165, Hickson); le tout en vertu du règlement RCA08 210003 : Règlement sur les projets particuliers de construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble. Les dérogations visent à permettre l’érection d’édifices principalement résidentiels dont la hauteur pourrait atteindre 8 étages tel que permis au Plan d’urbanisme de la Ville de Montréal. L’arrondissement de Verdun a procédé, en 2018 à une réduction du nombre d’étages autorisés à 2 étages seulement afin d’inciter tout éventuel développeur à travailler selon une perspective d’ensemble. Cela explique que la hauteur au zonage (Règlement 1700) actuellement autorisé est de 2 étages et seuls les usages commerces sont permis. Donc, le zonage actuel (Zone C02-60) permet que les usages du groupe Commerce de voisinage dans des édifices de 2 étages (minimum et maximum). Le demande vise à permettre des édifices principalement résidentiels avec des hauteurs variables pouvant atteindre 8 étages. Le projet ferait l’objet de l’application d’une contribution visant le respect de la politique d’inclusion de logements sociaux et de logements abordables conformément à la politique locale de l’Arrondissement ou à celle que se prépare d’adopter la Ville de Montréal via son règlement sur la Métropole Mixte. L’obtention des dérogations permettrait le dépôt par la suite de diverses demandes de permis de construction; conformément au règlement de construction no 11-018 et au règlement de zonage 1700. En vertu du plan d’urbanisme en vigueur, il est possible d’obtenir une dérogation par une démarche de demande de projet particulier. Cette démarche n’est donc pas une démarche visant une modification au zonage conventionnelle

5 Likes

Seul le terrain en jaune sur cette capture appartient déjà au promoteur selon le rôle foncier. Les renseignements du mandat mentionnent très clairement que le projet comprend tous les lots du quadrilatère, sauf celui au nord.

Bref, le promoteur devra faire pas mal de transactions!

Sur cette dernière capture, les terrains en jaune appartiennent à Philippe Beaudin, propriétaire depuis 2004. Ça simplifiera la tâche du promoteur!

Pour finir, je spécifie que l’Arrondissement de Verdun possède la bande minéralisée utilisée pour du stationnement sur le bord de la rue Lesage. Un potentiel de verdissement intéressant à venir.

3 Likes

Des rendus:

7 Likes

À noter que ce sont des rendus d’idéation d’une firme externe, ce n’est pas des rendus officiels.

1 Like

La densité du projet m’étonne pour un secteur situé à un peu plus de 1km du métro. En espérant que le réaménagement de la rue Hickson soit fait, question de rendre le trajet piéton plus agréable. Le projet est dans l’air depuis un bout, mais ça traîne… Pour l’instant, ce n’est pas très accueillant… Vue Google Streetview

Wow my gym is just in front :wink:

Le projet passera au prochain conseil d’arrondissement de Verdun pour un PPCMOI. La firme NOS est impliquée.

1 bâtiment composé de 3 volumes traversés par deux passages dont une ruelle verte privé

Le passage sera animé et limité par des locaux commerciaux et des unités résidentielles situés au rez-de-chaussées des trois (3) volumes du bâtiment. Le passage aboutira sur un belvédère légèrement surélevé qui permettra aux résidents et usagers d’admirer la vue sur le centre-ville.

Nombre d’unités de logements approximatif: 520 unités

De ce nombre, sont inclus:

  • 104 logements abordables;
  • 56 loft-ateliers;
  • 10% de logements familiaux;

Nom temporaire : Projet Hickson-Dupuis
Architecte: NOS Architectes
Emplacement:

  • 1045, rue Hickson
  • 3897, rue Bannantyne
  • 3801 à 2807, rue Bannantyne
  • Lots 1 154 389, 1 154 390, 1 154 391 et 1 154 392

Autres informations:

  • Nombre d’unités de logements approximatif: 520 unités. De ce nombre, sont inclus:

    • 104 logements abordables;
    • 56 loft-ateliers;
    • 10% de logements familiaux;
  • 1 bâtiment composé de 3 volumes traversés par deux passages dont une ruelle verte privé

  • Le passage sera animé et limité par des locaux commerciaux et des unités résidentielles situés au rez-de-chaussées des trois (3) volumes du bâtiment. Le passage aboutira sur un belvédère légèrement surélevé qui permettra aux résidents et usagers d’admirer la vue sur le centre-ville.

  • Le passage traversant le site à partir de la rue Hickson à la rue Dupuis en continuité avec l’axe de la rue Lanouette assurera une percée visuelle vers le centre-ville.

  • L’aménagement d’un « water square » est prévu à l’entrée de ce passage (rue Hickson).

5 Likes

Ca commence à être très intéressant tous ces petits et moyens projets. Celui-ci me semble particulièrement original tant dans sa composition résidentielle que dans son aménagement extérieur et, espérons le, dans son architecture. Bravo !

1 Like

Pour la postérité, le mandat de lobbyisme associé à ce projet:

Lien vers le mandat

Période du mandat

Du 2024-03-22 au 2025-01-10

Description

Obtenir des modifications règlementaires afin de développer un projet immobilier sur les lots 1 154 393, 1 154 394, 1 154 395 et 1 154 401)

Contrepartie reçue ou à recevoir pour l’exercice des activités de lobbyisme

Moins de 10 000 $

Le client est identifié comme 9336-3760 Québec inc.

enregistré au
9-4131 ch. de la Côte-des-Neiges
Montréal (Québec) H3H1X1
Canada

C’est un condo/appart

Activité : Fiducies de placement immobilier

avec des administrateurs en bulgarie! :open_mouth:

Le premier actionnaire est majoritaire.
Nom : BC Alpha Ltd.
Adresse du domicile : 60 Asen Yordanov St Sofia 1407 Bulgarie

1 Like

This section of Verdun has a big Eastern European community, maybe this is why ?

Est-ce que les volumes du projet proposé ont été modélisés sur le lien google earth? Ce serait lfun de voir ce qu’on en voit des différents points de vue de la ville. 8 étages dans ce secteur ça risque de sortir du lot pas mal! C’est plutôt plat aux alentours.

1 Like

Je peux toujours le faire dans les prochains jours, c’est vrai que c’est un projet intéressant!

1 Like

Un méga projet de 520 logements dans Hickson-Dupuis

Le promoteur District Atwater compte construire 520 logements dans le secteur Hickson-Dupuis, en plus de locaux commerciaux et des ateliers-lofts pour des artistes et artisans.

Concrètement, un nouveau bâtiment sera construit entre la rue Dupuis, la rue Bannantyne et la rue Hickson, ce qui engendrera la démolition des bâtiments situés au 1045, rue Hickson, 3897, rue Bannantyne et au 3801-07, rue Bannantyne.

Le site, qui compte actuellement quatre lots, formera dorénavant un seul lot sur lequel sera érigé un bâtiment composé de trois volumes traversés par deux passages, dont une ruelle verte privée. La ruelle assurera le lien entre la partie ouest de l’îlot et le parc Duquette.

Des locaux commerciaux et des unités résidentielles seront situés au rez-de-chaussée. La superficie totale atteindra 36 322 mètres carrés, dont 1975 mètres carrés pour les commerces.

Le promoteur promet 104 logements abordables, 56 loft-ateliers et 10% de logements familiaux.

Le projet bénéficiera d’une contribution dans le cadre du Règlement visant à améliorer l’offre en matière de logement social, abordable et familial (20-041).

Concrètement, cela se traduira en une construction sur le site pour le volet du logement abordable « à condition que les programmes de subvention soient disponibles », indique le sommaire décisionnel s’y rattachant. Aussi, une contribution financière seulement est prévue pour le volet du logement social, mais cette question et l’octroi d’un terrain à l’Arrondissement pour sa réalisation fait toujours l’objet d’un litige entre les deux parties.

Il n’y aura qu’un seul accès véhiculaire. Il sera localisé sur la rue Dupuis. Le site ne comporte aucun stationnement de surface, mais un stationnement souterrain de 447 cases de stationnement au premier niveau et 453 cases de stationnement au deuxième niveau pour un total de 900 cases de stationnement.

L’ensemble des cases sera muni d’installations permettant le branchement de bornes de recharge pour véhicules électriques et un minimum de 2% des cases doit être aménagé pour des personnes à mobilité réduite. Un minimum de 390 supports à vélo est aussi prévu.

Le projet comprendra des espaces de plantation, des noues (partie basse du sol) de biorétention, des surfaces pavées ainsi que des terrasses, des jardins privés et des toits verts. Il y aura également une place inondable (water square).

L’ensemble du site incluant les passages et les bâtiments sera universellement accessible.

Le projet doit être adopté en vertu du Règlement sur les projets particuliers de construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble (PPCMOI), puisqu’il déroge à de nombreux règlements de l’arrondissement. Il est également susceptible d’approbation référendaire.

« La Direction du développement du territoire et des études techniques (DDTET) considère que le projet proposé répond de manière satisfaisante aux critères du PPCMOI, et recommande au comité consultatif d’urbanisme (CCU) de donner une suite favorable à la demande », peut-on lire dans le sommaire décisionnel s’y rattachant.

« Le CCU recommande de donner une suite favorable à la condition que des précisions soient fournies avant la présentation du projet devant le conseil d’arrondissement concernant la gestion des matières résiduelles, l’accessibilité universelle, le volet inclusion (volet social, abordable et familial) et l’aménagement paysager », peut-on aussi constater.

Un second projet de résolution doit être adopté lors d’une séance extraordinaire du conseil d’arrondissement le 21 mai à 17h dans la salle du conseil.


Crédit photo: Arrondissement de Verdun

5 Likes

J’ai commencé tranquillement à faire des modèles simples du projet, j’ai fait 2 édifices à date (volume C et D):

6 Likes

J’ai terminé les deux derniers édifices. Je ferais une mise à jour du fichier 3D en fin de semaine!

Quelques perspectives:



Au niveau des rues:

14 Likes

Dans le journal local, retour sur l’assemblée publique de consultation qui a eu lieu le 16 mai

Une séance houleuse sur le projet du secteur Hickson-Dupuis

Une séance houleuse sur le projet du secteur Hickson-Dupuis

Au début de la séance d’information, la conseillère d’arrondissement, Céline Audrey-Beauregard, a rappelé l’historique du projet, incluant la question du droit de préemption sur l’un des terrains du secteur. Cette dernière n’est toujours pas réglée entre l’arrondissement et le développeur du projet, District Atwater. Mme Beaureagard a aussi mentionné que le lot dédié au logement social n’était pas étudié dans le cadre de cette assemblée publique, même si la quasi-totalité des intervernantes et intervenants ainsi que le promoteur, Alexandre Forgues, y ont fait référence durant toute la soirée.

Ce lot a fait l’objet d’un droit de préemption par la Ville de Montréal le 7 juin 2021, mais une procédure judiciaire a été engagée en août 2022 indiquant qu’elle « n’a pas exercé son droit de préemption, conformément à la loi. Depuis cette date, des juristes de la Ville sont intervenus dans le dossier », a précisé d’emblée l’élue de Verdun.

Trois bâtiments résidentiels et commerciaux sont inclus dans la procédure actuelle de PPCMOI. La totalité des unités seront locatives. Le quatrième bâtiment de 250 logements sociaux est exclu de cette démarche consultatitve.

Logement social, circulation et stationnement en question

« Qu’est-ce que la Ville fait? Il n’y a pas de logements sociaux, c’est honteux », s’est écrié une première participante à la séance d’information. « C’est l’immobilier qui régit tout » a pesté une autre personne, tandis qu’une représentante de l’organisme communautaire de défense des droits des locataires, le CACV, a mentionné que c’est un « projet ultra-gentrifiant ».

Une rare voix discordante a plutôt voulu saluer le projet. Une personne résidant à proximité du développement planifié a affirmé « qu’on l’espérait cette transformation du quartier industriel. Il y a une manière de le voir de façon favorable. On est plusieurs à vouloir que ça bouge dans ce quartier-là ».

Quelques participants se sont aussi demandé ce qui serait fait pour assurer une bonne circulation dans le secteur. Mme Beauregard a rappelé qu’un bon nombre de supports à vélo, soit un minimum de 390, doivent être installés. De l’autopartage serait également ajouté sur le site.

Aussi, l’entièreté des stationnements pour les autos sont souterrains. La STM doit aussi revoir sa desserte dans le quartier.

Commerces locaux et organismes communautaires

D’autres participantes et participants se questionnaient sur la présence ou non des organismes et des espaces communautaires dans le projet.

À propos des commerces, un conseiller en aménagement de l’arrondissement de Verdun, Eric Massie, a mentionné que la résolution présentée empêche explicitement la présence de grandes surfaces et offre la possibilité aux organismes de s’y installer, grâce aux nouveaux usages qui seraient permis.

En réponse à des questions sur les superficies des logements dit abordables et sur ce qui garantit cette abordabilité, soit 104 unités sur les 520, le promoteur Alexandre Forgues a répondu qu’en vertu d’une entente avec la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), les loyers doivent demeurer abordables pour les 20 premières années. Pour l’instant, la superficie de chaque logement n’a pas encore été déterminée.

Dans la même veine, M. Forgues a mentionné que l’équivalent de 42% de la superficie totale du site concerné serait dédiée au « logement sociocommunautaire » si les 2 parties arrivent à s’entendre.

Comme l’a expliqué Catherine de Granpré, responsable des relations avec la communauté pour District Atwater, dans une entrevue téléphonique subséquente, c’est l’entreprise qui procèderait à la déconstruction des bâtiments et l’analyse des sols contaminés sur ce lopin de terre avant de le céder à la Ville pour qu’elle puisse poursuivre le processus pour faire financer le projet de logements sociaux. La construction et la décontamination incomberait alors à un groupe de ressources techniques (GRT), une entreprise d’économie sociale vouée au développement de l’habitation communautaire. C’est ce GRT qui finirait par gérer la portion sociale qui pourrait atteindre jusqu’à 250 unités, selon Mme de Granpré.

Par ailleurs, le promoteur a invité les gens qui le souhaitent à se joindre à un comité de bon voisinage qui sera formé par District Atwater.

À une question sur les délais, Mme Beauregard a mentionné que le tout pourrait se faire d’ici 1 à 2 ans, si le projet est accepté.

En parallèle de l’assemblée publique, le CACV fait circuler une pétition qui a déjà récolté 400 signatures exigeant une épicerie solidaire, des commerces locaux, des logements sociaux et des espaces pour les OBNL du quartier.

« On a toujours cru au logement social. On croit à la mixité », a mentionné Alexandre Forgues au cours de la séance.

À la suite de cette assemblée, l’Arrondissement procèdera ou non à l’adoption du deuxième projet de résolution du PPCMOI avec ou sans changement à une séance extraordinaire du conseil d’arrondissement le 21 mai. La période d’ouverture d’un registre pour les articles susceptibles au processus d’approbation référendaire sera la prochaine étape. Si tout suit son cours, la résolution finale sera adoptée le 4 juin à la prochaine séance régulière du conseil.

1 Like