Champlain Saint-Catherine - 10, 4 étages

Développement des terrains de l’ancien cinéma Champlain par Mondev. Le projet prévoit 222 logements et une épicerie Maxi.

Informations

Nom: Champlain Saint-Catherine
Emplacement: 1835, rue Sainte-Catherine Est et Papineau (ancien cinéma Champlain)
Hauteur: Phase 1 : 10 étages Phase 2 : 4 étages

Architecte: ACDF
Promoteur: Mondev
Début et fin de la construction: 2020 /

Autres informations:

  • Le projet comptera au total 222 unités résidentielles et des espaces commerciaux dont une épicerie Maxi au rdc.

Sources des informations: (page 1112)
https://ville.montreal.qc.ca/documents/Adi_Public/CA_Vma/CA_Vma_ODJ_LPP_ORDI_2020-10-13_18h30_FR.pdf

Autres images:



3 Likes

Je ne le trouve vraiment pas mal, ce projet. Il amène une diversité de volumes et de teintes qui vont contribuer au dynamisme du bâti du secteur, et présente une échelle sur la rue qui semble riche et offre beaucoup de transparence. J’ai vraiment hâte de le voir monter. Cette intersection a déjà un potentiel de devenir un carrefour très vivant, mais ce trou qui existait et le cinéma abandonné tuaient beaucoup le lien vers l’Est après Papineau, vers le pont. Avec la venue de Esplanade Cartier et de son nouveau pôle commercial, ça devenait vraiment important que la portion Ste-Catherine entre Papineau et DeLorimier retrouve un certain lustre.

2 Likes

7 Likes

Ça fait 12 ans que je fréquente le Village, et je dois avouer que les changements qui sont en train de s’y opérer sont impressionnants et redonneront vie au coin. Le Village se transforme, et c’est tant mieux. Beaucoup de nostalgiques critiquent ce qui s’y passe, faisant l’éloge d’un passé glorieux pour la communauté LGBTQ+, mais je ne serais pas si rapide qu’eux à prédire la disparition du caractère queer de notre quartier

4 Likes

Xa1992 a dit : Ça fait 12 ans que je fréquente le Village, et je dois avouer que les changements qui sont en train de s’y opérer sont impressionnants et redonneront vie au coin. Le Village se transforme, et c’est tant mieux. Beaucoup de nostalgiques critiquent ce qui s’y passe, faisant l’éloge d’un passé glorieux pour la communauté LGBTQ+, mais je ne serais pas si rapide qu’eux à prédire la disparition du caractère queer de notre quartier

En effet. Comme n’importe quel quartier, il est profondément malsain de vouloir figer le temps. Le quartier va évoluer, c’est inévitable. Et comme dans tout changement, si on veut avoir son mot à dire, il faut être un acteur et non un spectateur, et il faut se munir d’outils pour s’y adapter et pour arriver aux objectifs qu’on se fixe. Quels sont ces objectifs, de quels outils disposons-nous, quels sont les obstacles envisageables? Il y a clairement des risques, avec l’arrivée d’autant de nouveaux habitants dont on ne connait pas encore assez précisément les profils (de consommation, de valeurs, de culture, etc), pour que le village subisse une modification démographique qui peut autant jouer en sa faveur qu’en sa défaveur.

Archie said:

Xa1992 a dit : Ça fait 12 ans que je fréquente le Village, et je dois avouer que les changements qui sont en train de s’y opérer sont impressionnants et redonneront vie au coin. Le Village se transforme, et c’est tant mieux. Beaucoup de nostalgiques critiquent ce qui s’y passe, faisant l’éloge d’un passé glorieux pour la communauté LGBTQ+, mais je ne serais pas si rapide qu’eux à prédire la disparition du caractère queer de notre quartier

En effet. Comme n’importe quel quartier, il est profondément malsain de vouloir figer le temps. Le quartier va évoluer, c’est inévitable. Et comme dans tout changement, si on veut avoir son mot à dire, il faut être un acteur et non un spectateur, et il faut se munir d’outils pour s’y adapter et pour arriver aux objectifs qu’on se fixe. Quels sont ces objectifs, de quels outils disposons-nous, quels sont les obstacles envisageables? Il y a clairement des risques, avec l’arrivée d’autant de nouveaux habitants dont on ne connait pas encore assez précisément les profils (de consommation, de valeurs, de culture, etc), pour que le village subisse une modification démographique qui peut autant jouer en sa faveur qu’en sa défaveur.

Je suis entièrement d’accord. J’ajouterais aussi que, dans le cas qui nous occupe, c’est une situation courante en Occident. La communauté est plus acceptée, le besoin d’avoir un quartier pour nous se fait moins sentir. Il y a des personnes LGBTQ+ qui s’installent partout maintenant sans être discriminées. Les bars acceptent la clientèle LGBTQ+, et c’est tant mieux.

1 Like

Dans le cas spécifique du village, et encore plus Sainte-Catherine, la ville doit à terme s’arranger pour acquérir certains des lots abandonnés pour y mettre des services municipaux et des locaux de qualité pour les organismes communautaires. L’une des grandes critiques du Bourbon est le déplacement social qu’il engendre/encourage et sa déconnexion face aux besoins et enjeux du secteur. C’est peu probable que les promoteurs privés qui suivront prioriseront le logement social ou les espaces communautaires. C’est à la ville qu’en incombera la responsabilité.

1 Like

paulwillyjean a dit : Dans le cas spécifique du village, et encore plus Sainte-Catherine, la ville doit à terme s’arranger pour acquérir certains des lots abandonnés pour y mettre des services municipaux et des locaux de qualité pour les organismes communautaires. L’une des grandes critiques du Bourbon et de déplacement social qu’il engendre/encourage et sa déconnexion face aux besoins et enjeux du secteur. Ces peu probable que les promoteurs privés qui suivront prioriseront le logement social ou les espaces communautaires. C’est à la ville qu’en incombera la responsabilité.

Exact. Ce qui n’est pas dans l’intérêt des promoteurs, financièrement parlant, c’est la ville qui doit le faire, et forcer les promoteurs à y contribuer aussi, à moins qu’ils souhaitent mener ces projets avec l’aide de la ville. Vivement le 20-20-20 pour améliorer ça et enfin nous doter d’un cadre réglementaire coercitif à cet effet!!! C’est grandement pressant.

1 Like

Xa1992 a dit : Ça fait 12 ans que je fréquente le Village, et je dois avouer que les changements qui sont en train de s’y opérer sont impressionnants et redonneront vie au coin. Le Village se transforme, et c’est tant mieux. Beaucoup de nostalgiques critiquent ce qui s’y passe, faisant l’éloge d’un passé glorieux pour la communauté LGBTQ+, mais je ne serais pas si rapide qu’eux à prédire la disparition du caractère queer de notre quartier

Ces changements dont tu parles font partie de l’évolution normale d’une ville dont l’économie est en expansion. Le tissu social suit le mouvement et se diversifie sans pour autant nier le passé du quartier. Il faut dire que les plus jeunes avaient déjà en partie déserté le Village, en se dispersant un peu partout en ville. La fréquentation des lieux emblématiques a aussi diminué avec le temps et certains bars jadis populaires ont tout simplement fermé boutique. Néanmoins l’ambiance festive, particulièrement l’été, ne se détrompe pas et c’est heureux.

Donc lentement le secteur se transforme en accueillant de nouveaux résidents sans pour autant chasser les anciens. On parlera alors ici d’une sorte de développement organique qui favorise l’intégration naturelle des nouveaux arrivants, tout en conservant les acquis d’un quartier qui continue à revendiquer sa fierté toute particulière.

La présentation du projet lors de la consultation publique

11 décembre, j’ai réussi à croquer des clichés entre les clôtures ce soir

3 Likes

10 février 2021. Le chantier semble être à l’arrêt depuis un moment, il y a plusieurs couches de neige et pas de machinerie

5 Likes

En date du 8 mars, aucune activité sur le chantier.

En effet, il semble être en arrêt depuis décembre…

1 Like

Pas vraiment de progrès, mais on a maintenant un trottoir et une vue sur le chantier

2 Likes

2021.04.19

5 Likes

19 avril

3 Likes

5 Likes

4 mai

Le chantier était très actif aujourd’hui

7 Likes

2021.05.15



3 Likes