Centre Eaton de Montréal - 9 étages

Je comprends bien!
En fait, je réagissais par rapport à une phrase de la vidéo ‘‘Chaque item est enregistré et suivi en temps réel dans le système. Si quelqu’un tente de voler un élément, l’alarme est activée.’’ que j’interprétais comme une manière de suggérer l’absence totale (à terme) d’employés sur le plancher et de n’avoir que des boutiques autonomes et numériques.

Je le comprends autrement aujourd’hui en revisionnant la présentation - dans le sens où j’imagine qu’une fois scanné et payé, l’item se déduit automatiquement de l’inventaire et devient autorisé à quitter les murs sans sonner l’alarme.

Dans ce cas-là, si les vendeurs-conseillers ne sont pas remplacés, ce n’est pas un concept aussi ‘‘triste’’ comme je le mentionnais effectivement! Et l’attente aux caisses est effectivement une expérience de magasinage peu agréable qui demande amélioration.

Si ça permet de continuer à faire vivre les boutiques brick-and-mortar de retail de manière compétitive par rapports aux plateformes numériques, c’est une technologie intéressante!

Payer avec son téléphone, cela dit, comme beaucoup le font déjà, va très certainement se démocratiser au point de remplacer la carte. On pourra alors se questionner sur l’impact que cela représente sur les achats compulsifs, qui ont augmenté déjà depuis l’apparition du paiement sans contact et la diminution de l’engagement physique du payeur (plus de signature de chèque, plus de code à saisir…) et la disparition progressive du cash.

La plupart des stratégies omnichannel que mettent en place les commerces physiques pour proposer ces ‘‘nouvelles expériences’’ ne sont souvent que le prolongement de l’expérience en ligne et/ou la copie conforme de son mode de fonctionnement. Sous couvert de ‘‘confort’’ et d’‘instantanéité’’ on ne réussit qu’à développer une génération de super-consommateurs capables de dépenser en même temps qu’ils se meuvent…
C’est dangereux je pense pour quelqu’un qui n’aura jamais été responsabilisé quant à ce que représente l’argent (à travers sa représentation matérielle comme nous l’avions connu jusqu’ici).

Ou peut-être suis-je trop conservateur :thinking:

6 Likes

Ça fait du bien de voir le nom d’Eaton de retour sur la marquise de l’ancien magasin phare.

Photo prise aujourd’hui:

17 Likes

11 Likes

Nouvel emplacement à Gelato au sous-sol

8 Likes

Ça représente bien l’atmosphère d’un centre d’achat dont les coûteuses rénovations laissent pas mal tout le monde avec le sentiment que la simplicité volontaire ne donne pas les résultats escomptés. Il n’y a rien pour attirer l’attention car trop dénudé. Les quelques lignes lumineuses au plafond : c’est censé marquées nos esprits par l’originalité de leur dispositions peut-être ? C’est assez banal dans l’ensemble et je perçois mal comment cette rénovation peut susciter la moindre émotion pouvant se traduire par un ‘buzz’ attirant les foules.

La caisse de depot aurait intérêt à trouver des firmes d’architecture avec des idées un peu plus innovantes. C’est triste à voir comme concept et ça ne donne pas du tout le goût d’aller se promener dans un endroit stérile.

3 Likes

Je pense qu’ils ont réalisé exactement ce qu’ils voulaient faire, c’est-à-dire un environnement stérile, mais je préfère le qualifier de minimaliste. La Caisse ne veut pas dépenser 200 millions de plus en 15 ans pour rénover parce que le Centre Eaton a l’air vieux et démodé.

Apple a prouvé qu’une architecture minimaliste qui met l’accent sur le produit est un design gagnant. Dans le cas du Centre Eaton, le “produit” c’est les magasins. Le nouveau design s’adapte bien à tout type de magasin, haut ou bas de gamme, ainsi qu’à tout style de marque.

Je pense que ce qui manque au Centre Eaton, c’est des éléments “wow”. Parfois, ils exposent des œuvres d’art, personnellement je veux qu’ils le fassent tout le temps sur tous les étages. Une galerie d’art publique gratuite serait originale. Pour l’instant, ils n’ont qu’une seule œuvre d’art exposée dans leur vitrine donnant sur la rue Sainte-Catherine.

1 Like

Oui effectivement l’idée des œuvres d’art serait plus que bienvenue. Il faut créer une ambiance et non pas se fier uniquement aux magasins pour la créer. C’est un tout et l’un ne vas pas dans l’autre et la caisse à un rôle à jouer pour la réussite de son projet et celui-ci ne décollera pas si le vide est la première sensation que l’on ressent. Les magasins sont tellement espacés de chaque côté et absolument rien entre pour capter l’intérêt.

1 Like

Eaton n’a aucune réelle concurrence dans Montréal pour lui chauffer les fesses. La plupart des centres commerciaux de l’île sont vétustes. C’est pour ça qu’ils se permettent de faire quelque chose d’aussi banal. Je serais bien content que le Royalmount se fasse pour mettre du stress sur des propriétaires beaucoup trop sereins.

1 Like

Le fait qu’il n’y ait plus de boutiques-kiosques rend aussi le tout beaucoup plus vide.

Le Time Out Market va réouvrir le 2 juillet:

5 Likes

J’en profite pour répondre. Plusieurs centres commerciaux obligent les locataires à avoir des devantures originales et à les rafraîchir tous les deux ans. Peut être que ce serait une solution?

Je trouve aussi que c’est plutôt insipide comme design. Le Carrefour Laval a tout de même bien réussi à avoir un look intéressant sans avoir l’air si démodé.

1 Like

Tuiles fades, plafonds ordinaires avec un éclairage des plus simplistes. J’ai de la difficulté à trouver quelque chose d’attrayant au niveau architectural. Minimaliste peut-être mais ça c’est simpliste tout en restant poli. Même chose pour le mail de PVM: totalement déprimant. Absolument rien pour susciter l’envie de fréquenter ces endroits.

Il faudrait un concours pour trouver une firme avec des idées électrochocs afin de dégager un peu d’énergie dans cette ambiance, que ce décor a rendu inintéressante.

4 Likes

2 Likes

Immense B2 ouvrant sur deux étages et qui aura une façade sur Sainte Catherine. J’espère qu’ils feront quelque chose de spécial sur le plan architectural.

7 Likes

Je suis tellement d’accord. En fait, le seul mot qui me vient à l’esprit c’est “refresh”. C’est d’habitude ce que mes amis et moi on dit quand on voit une rénovation plate, sans envergure et sans effet wow. Ça coche toutes les cases pour être au goût du jour, mais sans plus.

Honnêtement la Place Versaille est plus intéressante parce qu’elle a gardé son décor des années 80.

1 Like

Le musée Grévin de Montréal ferme définitivement ses portes | Radio-Canada.ca

1 Like

Surpris, mais la situation n’est pas surprenante.

Le Quartier des Spectacles devrait regarder pour acquérir certaines statues, d’artisans québécois, surtout les vieillissants (Dominique Michel) ou décédés depuis leur entrée au musée (René Angélil). Il pourrait y avoir une “allée des légendes” ou qqch comme ça.

3 Likes

On va faire fondre les statues et les transformer en cierges qui pourront être allumés à l’Oratoire pour éloigner le mal de la pandémie ! :wink:

2 Likes

Le GAP vide

Avec un nouveau vide en face

9 Likes