Bain portuaire (2020)

Le projet est annulé

Montréal abandonne son bain portuaire dans le Vieux-Port

Des études de faisabilité ont conclu à une impossibilité de mettre en place ce bain portuaire dans le secteur de la tour de l’Horloge, a appris Radio-Canada.


En 2017, Projet Montréal avait promis de construire un bain portuaire au pied de la plage située devant la tour de l’Horloge.
PHOTO : ISTOCK
Romain SchuéPublié à 4 h 13

Les Montréalais devront encore patienter plusieurs années avant, peut-être, de pouvoir se baigner au centre-ville.

En 2017, en pleine campagne électorale, Valérie Plante avait promis de réaliser ce fameux bain portuaire, mis déjà de l’avant par son prédécesseur, Denis Coderre. Elle avait alors reproché au maire sortant de manquer de pour mettre en œuvre ce projet.

Ce bain portuaire aurait dû voir le jour, d’ici la fin de son premier mandat l’année prochaine, au pied de la tour de l’Horloge et de l’actuelle plage urbaine. Plusieurs reports ont déjà été évoqués, tout comme un changement des plans originaux, qui mettaient de l’avant la construction de bassins permanents. Une installation plus simple, qui pouvait se retirer l’hiver, avait été évoquée au printemps 2019.

En 2019, plusieurs idées avaient été dévoilées pour la création de ce bain portuaire.

PHOTO : RADIO-CANADA

Mais plus d’un an plus tard, l’administration Plante a définitivement tiré un trait sur cette idée. La qualité de l’eau du fleuve Saint-Laurent, qui s’est nettement améliorée au cours des dernières années, n’est cependant pas en cause.

Durant tout le dernier été par exemple, hormis dans de rares périodes de fortes pluies, les relevés effectués montrent une qualité de l’eau jugée ou . En revanche, la difficulté réside dans l’aménagement d’un tel site, avec la présence du courant et des activités du port.

Ces obstacles avaient déjà été soulevés, à l’époque, par l’équipe de Denis Coderre. Et ils poussent l’administration Plante à abandonner ce projet, à cet endroit.

, explique Youssef Amane, directeur des communications du cabinet de la mairesse Plante.

En effet, dans ce dossier, la Ville de Montréal doit également composer avec le gouvernement fédéral, puisque le Vieux-Port dépend d’Ottawa.

« Malheureusement, la conclusion des discussions entre la Ville et le Port a conclu à une incompatibilité du site avec les activités du Port. »

– Youssef Amane, porte-parole de la mairesse Plante

L’idée de permettre un accès à une plage au cœur de la métropole, dans ce secteur, persiste malgré tout du côté de l’équipe de Valérie Plante. Au sein de l’administration municipale, on évoque un , toujours au pied du fleuve Saint-Laurent, sans dévoiler davantage de détails.

En dehors du centre-ville, la Ville de Montréal envisage également la création d’une plage dans l’arrondissement de Lachine, sur le site de la marina, qui cesse ses activités. Un tel projet a aussi été évoqué dans le quartier du centre-sud, à la hauteur des terrains de la brasserie Molson, qui ont été cédés à Montréal.

Une plage urbaine a quant à elle déjà été inaugurée durant l’été 2019 à Verdun.

1 Like

Hé bien !! :unamused:

On reprend notre projet à Montréal !? :sunglasses:

Québec aura son bain portuaire avant Montréal


PHOTO ERICK LABBÉ, LE SOLEIL | Les baigneurs pourront admirer le Vieux-Québec dans le futur bain portuaire de la capitale, inauguré cet été.

(Québec) Montréal rêvait d’un « bain portuaire » pour célébrer ses 375 ans. Le projet est resté lettre morte et c’est finalement Québec qui inaugurera une zone de baignade dans son port dès cet été, juste à l’ombre de sa vieille ville.

31 mai 2022 | Publié à 13h37 | GABRIEL BÉLAND | LA PRESSE

« L’idée de se baigner dans le bassin Louise à Québec remonte à 1991. Disons que c’est un vieux rêve qui se concrétise », s’est réjoui Michel Beaulieu, porte-parole de la Société des gens pour la baignade.

Le Port de Québec a annoncé mardi la création du projet Oasis, un lieu qui va s’articuler autour de la baignade au pied du Vieux-Québec. L’espace aménagé à même le bassin Louise existant va proposer plusieurs couloirs de longueur olympique (50 m) et une zone pour la baignade libre.

L’eau aura une profondeur de 9 à 14 pieds, mais des vestes de sauvetage seront prêtées. L’accès sera gratuit et l’ouverture est prévue pour la fin juin ou le début juillet.


ILLUSTRATION PORT DE QUÉBEC | Le bain portuaire de Québec disposera de plusieurs couloirs de 50 m, et d’une zone de baignade libre.

L’ouverture de ce « bain portuaire » est le fruit de décennies de militantisme pour redonner aux citoyens l’accès aux berges. L’ouverture en 2016 d’une plage dans la baie de Beauport, un lieu plus excentré, a été une première victoire pour ces militants aquatiques.

« La baie de Beauport, c’était une première. Ça faisait depuis les années 70 que la baignade dans le Fleuve était interdite. En 2016, ç’a été un grand pas en avant », se souvient Michel Beaulieu.

« Les gens continuaient à penser aux années 70 et 80 quand tout allait au fleuve. On a investi des milliards au Québec pour traiter nos eaux et on voyait les résultats de ça. Quand les gens ont commencé à se baigner dans le fleuve à la baie de Beauport, ils ont réalisé que ç’avait changé. »

L’homme insiste pour dire qu’il n’a été informé d’aucun cas de problèmes de santé depuis 2016. La qualité de l’eau est d’ailleurs supérieure au bassin Louise par rapport à la baie de Beauport, note M. Beaulieu.

« Je pense que la principale surprise des gens qui vont venir se baigner cet été, ce sera la température de l’eau. Ils vont trouver que l’eau est chaude », assure le porte-parole de la Société des gens pour la baignade.

« On n’est pas à Tadoussac ! » ajoute-t-il.

Le Port de Québec veut faire de l’endroit un pôle d’attraction pour les touristes et les citoyens. L’idée est d’aménager un bar et un restaurant. « Cette idée cadrait très bien avec ce que nous voulions faire et permettait d’enrichir l’offre estivale », a indiqué le PDG du Port de Québec, Mario Girard.

Un exemple pour Montréal ?

Le concept de bain portuaire n’est pas nouveau. Copenhague a inauguré le sien en 2003. Il s’agit d’aménager un lieu de baignade dans un port. Québec serait la première ville en Amérique du Nord à adopter le concept.

À Montréal, l’administration de Denis Coderre avait annoncé en 2015 son intention d’aménager un bain portuaire au quai de l’Horloge. L’idée avait été reprise par Valérie Plante. Mais la Ville a abandonné le projet en 2020 à cause des forts courants à cet endroit et des activités portuaires.

« C’est hallucinant la vision qu’ils ont à Québec », s’exclame André Bélanger, directeur général de la Fondation Rivières, organisme qui milite entre autres pour la baignade dans la métropole.

La Fondation Rivières milite pour la création d’un bain portuaire dans le bassin Jacques-Cartier du Vieux-Port. Il faudrait pour ce faire décaler la marine d’environ 150 mètres. La qualité de l’eau n’est pas un enjeu, insiste M. Bélanger.

« Ce n’est pas qu’à Montréal on n’a pas de bonnes conditions. L’eau est de bonne qualité. Il faudrait fermer quand il y a des débordements après de fortes pluies. On estime que ce serait ouvert 90 à 95 % du temps », dit-il.

Le Vieux-Port est géré par la Société immobilière du Canada. André Bélanger déplore le manque de concertation dans la métropole.

« Moi ce qui me fascine, c’est qu’à Québec ç’a été développé en collaboration avec la Société des gens de baignade, alors que nous on n’arrive même pas à avoir de communication avec les gens du Vieux-Port », dit-il.

1 Like

Baignade à venir dans le Port de Québec… «à quand le tour de Montréal?»

Photo: iStock

author profile image

Yann Nopieyie

31 mai 2022 à 18h08 - Mis à jour 31 mai 2022 à 18h09 2 minutes de lecture

Alors que le Port de Québec a annoncé mardi qu’il aménagera un bain portuaire dans le bassin Louise dès cet été, Fondation Rivières invite la Société du Vieux-Port de Montréal à emboiter le pas pour concevoir un aménagement semblable.

«Il suffirait de déplacer la marina d’une centaine de mètres et plus de 800 personnes pourraient se baigner en plein centre-ville de Montréal sans nuire aux activités de navigation», selon le directeur général de Fondation Rivières, André Bélanger.

Fondation rivières estime que le bassin Jacques-Cartier dans le Vieux-Port de Montréal détient toutes les caractéristiques propices à l’aménagement d’une structure similaire à celle du Port de Québec. L’eau du Vieux-Port de Montréal serait de bonne qualité: selon les données du Réseau de suivi des milieux aquatiques (RSMA) de la Ville de Montréal, elle n’a connu qu’un seul événement de contamination en dix ans, soit entre 2011 et 2021, plaide-t-on.

«Après un épisode de forte pluie, il suffirait de fermer l’accès à la zone de baignade sur une période de 24 à 72 h, comme à la plage de Verdun – la durée de fermeture variant selon l’importance des débordements des réseaux d’égout», peut-on lire dans le communiqué de Fondation Rivières.

À Montréal, sur près de 170 km de rives, 120 km sont privées et 50 km seulement sont accessibles au public, fait valoir Fondation Rivières.

Plusieurs projets abandonnés

En 2021, la Société immobilière du Canada (SIC), gestionnaire de la Société du Vieux-Port de Montréal, souhaitait investir 50 millions de dollars afin de lancer la phase initiale du Plan directeur du Vieux-Port de Montréal visant à revitaliser le Vieux-Port. Néanmoins, la SIC refusait d’intégrer des aires de baignade, considérant que le Vieux-Port est voué à la navigation.

Rappelons que l’administration de Denis Coderre avait annoncé son intention d’aménager un bain portuaire au quai de l’Horloge en 2015 à Montréal. Valérie Plante a ensuite repris l’idée, mais le projet a été abandonné à l’été 2020 à cause des forts courants dans ce secteur, avait-on expliqué.

1 Like

La proposition des AmiEs du courant Sainte-Marie en 2020 pour une grande plage dans le bassin du quai de l’Horloge au Vieux-Port

4 Likes

Une idée absolument géniale - cette plage dans le bassin du quai de l’Horloge !

1 Like

GRAND MONTRÉAL

Grand Splash L’avenir du bain portuaire dans le Vieux-Port encore nébuleux


PHOTO PHILIPPE BOIVIN, LA PRESSE | Amir Khadir, ancien porte-parole de Québec solidaire, se lance dans le fleuve.

Le traditionnel Grand Splash s’est tenu vendredi dans le Vieux-Port de Montréal. Environ 150 personnes y ont participé, avec l’objectif de démocratiser l’accès à l’eau, au moment où l’avenir d’un bain portuaire dans le bassin Jacques-Cartier demeure encore nébuleux.

1er juillet 2022 | Publié à 11h23 | HENRI OUELLETTE-VÉZINA | LA PRESSE

La Fondation Rivières, qui organise l’évènement annuellement depuis plus de 15 ans dans plusieurs villes de la province, indique d’emblée qu’à Montréal, l’objectif est de « sauter à l’eau afin de réclamer un accès public et sécuritaire à la baignade dans le Vieux-Port, particulièrement au Quai Jacques-Cartier ».

Quelques personnalités publiques et politiques étaient sur place pour cette 16e édition, vendredi, dont le chanteur et fondateur du groupe Clay and Friends, Mike Clay, le président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Michel Leblanc, et la conseillère associée à la mairesse, Alia Hassan-Cournol. L’ancien porte-parole de Québec solidaire, Amir Khadir, était aussi présent.


PHOTO PHILIPPE BOIVIN, LA PRESSE | Le chanteur et fondateur du groupe Clay and Friends, Mike Clay, était présent.


PHOTO PHILIPPE BOIVIN, LA PRESSE | Le traditionnel Grand Splash s’est tenu vendredi dans le Vieux-Port de Montréal.


PHOTO PHILIPPE BOIVIN, LA PRESSE | Environ 150 personnes y ont participé, avec l’objectif de démocratiser l’accès à l’eau.

Rappelons que l’idée d’installer un bain portuaire dans le secteur ne date pas d’hier. C’est la 16e édition du Grand Splash à cet endroit. Par le passé, la mobilisation s’est souvent transportée sur la scène politique.

André Bélanger, directeur général de la Fondation Rivières, réclame un changement de mentalités depuis plusieurs années maintenant, faisant valoir que la qualité de l’eau est au rendez-vous. « Pour ce qui est de la sécurité, ils ont fait valoir cet argument-là pendant 18 ans à Québec, alors il y a des solutions », fait-il valoir.

La Ville de Québec inaugurera en effet une zone de baignade dans son port dès cet été. Le Port de Québec a annoncé fin mai la création du projet Oasis, un lieu qui va s’articuler autour de la baignade au pied du Vieux-Québec. L’espace aménagé à même le bassin Louise existant va proposer plusieurs couloirs de longueur olympique (50 m), ainsi qu’une zone pour la baignade libre.

« Ça se peut », mais…

En 2017, le parti de Valérie Plante, Projet Montréal, avait promis d’installer un bain portuaire au Vieux-Port de Montréal. En 2020, la Ville a toutefois dû abandonner le projet, dans la foulée de la publication de nouvelles études, selon lesquelles il serait trop difficile d’aménager un bain portuaire, vu les activités du port et le courant dans le secteur. La qualité de l’eau, jugée « bonne », ne serait toutefois pas en cause.

« Oui, ça se peut un bain portuaire dans le centre-ville », affirme Alia Hassan-Cournol. « Le seul enjeu qu’on a, c’est que les études nous prouvent que la sécurité est questionnable ici, pour deux raisons : il y a des courants forts, et il y a quand même beaucoup d’activité portuaire et des bateaux qui passent », nuance-t-elle.

La conseillère espère toutefois pouvoir trouver une solution prochainement. « Est-ce que c’est ici précisément, ou à un autre endroit au centre-ville ? On est en train de continuer à faire des études. On ne veut pas attendre encore une dizaine d’années pour l’accès à la baignade. On n’en est plus là », dit-elle.

« C’est aussi un enjeu de justice climatique », rappelle André Bélanger, dont le groupe a récemment demandé une rencontre avec la Société du Vieux-Port de Montréal, pour faire le point. « On veut se présenter-là avec Tourisme Montréal, avec la Chambre de commerce, et d’autres, pour essayer de montrer qu’il y a un appétit et une volonté commune, surtout dans le contexte de la relance du centre-ville », conclut-il, en disant aussi espérer une multiplication des espaces de baignade, partout sur l’île.

Si elle émet plusieurs réserves, la Société du Vieux-Port de Montréal — dont le gestionnaire principal est la Société immobilière du Canada — s’était néanmoins dite « ouverte », l’an dernier, à l’aménagement d’un bain portuaire sur ses terrains. Le groupe avait alors expliqué être à collaborer avec la Ville sur une « alternative » au quai de l’Horloge, une option maintes fois écartée étant donné les enjeux de sécurité, notamment la force du courant et les risques liés à la navigation.

1 Like

Grande Plage au Vieux-Port

C’est ce matin qui a lieu l’annuel Grand Splash dans le bassin du Quai Jacques-Cartier. Nous revenons ici sur la proposition des AmiEs du courant Sainte-Marie de 2020 dans ces images. Il s’agira de convertir le bassin du Quai de l’Horloge en grande plage publique pour donner accès au fleuve aux résidents et visiteurs du centre-ville. Nos politiciens pensent quoi? Valérie Plante Steven Guilbeault Robert Beaudry Sophie Mauzerolle

5 Likes

Près d’une centaine de personnes ont participé au Grand Splash au Vieux-Port de Montréal

NOUVELLES FOURNIES PAR Fondation Rivières | Juil 01, 2022, 12:57 ET

MONTRÉAL, le 1er juill. 2022 /CNW Telbec/ - De nombreux et nombreuses citoyen.ne.s se sont lancé.e.s à l’eau au Vieux-Port de Montréal pour le traditionnel Grand Splash, une initiative de Fondation Rivières. Alors que le port de Québec inaugure aujourd’hui le tout premier bain portuaire en Amérique du Nord, la mobilisation à Montréal a pour but de réclamer l’équivalent au Quai Jacques-Cartier, où l’eau est pratiquement toujours propre et l’accès sécuritaire.

La conseillère associée à la mairesse, Alia Hassan-Cournol, était sur place : « L’accès aux berges, on y croit depuis toujours. Grâce à Fondation Rivières, on a de plus en plus de données sur la qualité de l’eau et [l’accès à la baignade] au centre-ville, on y croit. Mais ça doit se faire aussi ailleurs à Montréal, de façon sécuritaire et ça, c’est notre priorité. », a-t-elle mentionnée.

L’ancien député de Québec Solidaire, Amir Khadir, s’est mouillé pour la cause : « Ce que fait la Fondation est génial, mais elle ne pourra pas à elle seule régler le problème. Comment composer avec la propriété privée qui bloque l’accès aux berges aux citoyens? Ça prend un changement législatif et une décision politique importante. ». Malgré le caractère insulaire de Montréal, ses berges restent encore largement inaccessibles : sur près de 170 km de rives, 120 km sont privées et 50 km seulement sont accessibles au public.

Du côté de la scène artistique, le chanteur et fondateur du groupe Clay and Friends, Mike Clay, a été l’un des premiers à se lancer à l’eau. Le groupe assurait la présidence d’honneur de cette édition. La thématique de l’eau est un élément central dans la démarche de la formation, qui a établi son quartier général à Verdun, le seul endroit muni d’une plage publique près du centre de Montréal.

Un énorme potentiel de baignade dans le Vieux-Port

L’eau du bassin Jacques-Cartier est d’excellente qualité par temps sec, c’est-à-dire une période sans pluie au minimum 48 heures avant l’échantillonnage. Selon les données du Réseau de suivi des milieux aquatiques (RSMA) de la Ville de Montréal, elle a rencontré les normes de baignade (maximum de 200 UFC/100mL) dans plus 95 % des prélèvements en période estivale, de 2003 à 2021. Après un épisode de forte pluie, il suffirait de fermer l’accès à la zone de baignade sur une période de 24 à 72 h, comme à la plage de Verdun - la durée de fermeture variant selon l’importance des débordements des réseaux d’égout.

« Un bassin portuaire au Vieux-Port aurait le potentiel de devenir un réel icône touristique pour Montréal. L’inauguration d’un lieu de baignade à cet endroit représenterait un geste significatif de la part de la Ville en matière de transition écologique et d’adaptation aux changements climatiques. » souligne André Bélanger, directeur de Fondation Rivières.

La Fondation et le Jour de la Terre - à l’origine du Grand Splash de Montréal en 2003 - ont sollicité une rencontre avec les dirigeant.e.s de la Société du Vieux-Port de Montréal pour comprendre les freins qu’ils voient à l’ouverture d’une zone de baignade. À l’heure qu’il est, Fondation Rivières n’a pas eu de retour.

Rappelons qu’un projet de bain portuaire au bout du Quai de l’Horloge avait été abandonné à l’été 2020. Installé dans le fleuve Saint-Laurent, à l’extérieur de la zone protégée du Vieux-Port, ce projet de bain portuaire était exposé à un fort courant, contrairement au bassin Jacques-Cartier.

Une eau de qualité à plus de 50 endroits autour de l’île

Ce n’est pas qu’au Quai Jacques-Cartier où l’eau est de bonne qualité : la Fondation a relevé, plus tôt cette semaine, l’existence de 51 sites accessibles à partir des rives de l’île de Montréal où l’eau est de bonne qualité pour la baignade en temps sec. La Ville a tout ce qu’il faut pour devenir un modèle nord-américain d’accès aux berges, alors qu’elle ne compte que trois accès publics gratuits au public sur plan d’eau naturel : la plage de Verdun, le Parc-nature du Cap-Saint-Jacques et la plage du parc-nature du Bois-de-L’Île-Bizard (fermée présentement).

Le début d’une série de Grand Splash

Plusieurs Grand Splash auront lieu à travers la province, entre le 1er et le 10 juillet, afin d’interpeller les élu.e.s et les décideurs à l’importance d’aménager des accès publics gratuits à la baignade et d’y assurer la qualité de l’eau. La population est invitée à sauter à l’eau dans plusieurs endroits : en plus de l’événement principal au Vieux-Port de Montréal, Trois-Rivières, Saint-Lambert, Sainte-Anne-de-Sorel, Sainte-Martine et Saint-Denis-sur-Richelieu, et seront aussi de cette édition.

À propos de Fondation Rivières

Depuis 20 ans, Fondation Rivières œuvre à préserver, restaurer et mettre en valeur le caractère naturel des rivières et contribue à assurer la qualité de l’eau et l’accès à l’eau pour la population québécoise. La Fondation organise depuis 2019 La semaine du Grand Splash.

Pour consulter les sites où la qualité de l’eau permet la baignade sur les berges de Montréal :

https://fondationrivieres.org/carte-potentiel-de-baignade-montreal/

Pour la programmation complète : https://grandsplash.ca/deuxieme-edition/

Photos : https://bit.ly/3nMPGNn

SOURCE Fondation Rivières

À défaut d’y avoir un vrai bain portuaire… :sunglasses: :man_swimming: :swimming_man: :swimming_woman:

Via les médias sociaux de J-F Savaria:

image jfsavaria

La journée parfaite pour aller à la Plage de l’horloge au Vieux-Port de Montréal! :beach_umbrella::lotion_bottle:

image

image

image

image

1 Like