Aménagements hivernaux 2020-2021

La ville de Montréal annonce aujourd’hui que la piétonisation de l’avenue du Mont Royal sera maintenue durant la piériode des fêtes!

1 Like

TVA Nouvelles a appris que la mairesse de Montréal, Valérie Plante, annoncera ce matin dans le cadre d’une conférence de presse une série de mesures pour aider les commerçants à l’approche des Fêtes, dont la gratuité des stationnements tarifés dans la rue, et ce, entre le 14 novembre et le 31 décembre les week-ends seulement.

Les clients qui viendront magasiner en voiture n’auront pas à verser d’argent dans les parcomètres durant cette période et cette mesure s’applique à l’ensemble du territoire montréalais.

L’administration veut ainsi encourager les achats locaux sur des artères comme la rue Wellington, la rue Notre-Dame dans le Sud-Ouest, la rue Fleury, l’avenue Mont-Royal, la rue Masson, et évidemment la rue Sainte-Catherine.

D’autres mesures seront annoncées à 11h par la mairesse Plante.

1 Like

Dans les mesures hivernales aussi, on peut ajouter: la gratuité des stationnements sur rue la fin de semaine (18 000 places), et des heures d’ouvertures plus étendues: 22h la semaine et 19h la fin de semaine.
Je suis très content qu’on tente une piétonnisation hivernale sur Mont-Royal. Avec un effort à rendre l’endroit intéressant comme on a vu cet été, je pense que ça peut fonctionner aussi fort. Faut donner une occasion aux gens de vivre l’hiver et d’en profiter.

2 Likes

Jai hâte de voir les concepts des commerçants. Je prédis beaucoup de lampes chauffantes au propane dans notre futur.

vincemtl said: Dans les mesures hivernales aussi, on peut ajouter: la gratuité des stationnements sur rue la fin de semaine (18 000 places), et des heures d’ouvertures plus étendues: 22h la semaine et 19h la fin de semaine.
Je suis très content qu’on tente une piétonnisation hivernale sur Mont-Royal. Avec un effort à rendre l’endroit intéressant comme on a vu cet été, je pense que ça peut fonctionner aussi fort. Faut donner une occasion aux gens de vivre l’hiver et d’en profiter.

Pourquoi 19h seulement en fin de semaine alors que c’est là que les gens ont l’occasion de sortir plus tard ?

C’est une question qu’on peut se poser en général, les heures de fermeture règlementées au Qc sont plus tôt la fin de semaine en temps normal!

Pour information, le stationnement gratuit a commencé en fin de semaine.

@moderateurs ça aurait plus sa place dans un fil dédié soit au QdS en général ou aux aménagements estivaux de l’été dernier au centre-ville !

Sympatique petit vidéo sur les mesures prises l’été dernier pour animer l’espace public malgré la pandémie

1 Like

Où est-ce qu’on s’en va avec nos skis ?

Même si c’est par défaut, même si c’est par dépit, il y a en ce moment au Québec un formidable élan vers les activités de plein air. Pour qu’il en reste quelque chose l’an prochain, il faut que les villes se déniaisent et appuient sur l’accélérateur.

Publié le 24 novembre 2020 à 5h00

Partager

Yves Boisvert Yves Boisvert
La Presse

Après les souliers de course, après les vélos, c’est le tour des skis de fond. J’ai vécu il y a deux semaines ce qu’on pouvait lire dans La Presse lundi : un achat de skis sur rendez-vous dans une boutique sur le bord de la rupture de stock.

On a vendu des vélos en quantité record. Les boutiques de souliers de course ont fait des ventes historiques, même sans tenir compte des semaines de fermeture pandémique.

Bon, parfait, maintenant, où est-ce qu’on s’en va avec nos skis ou nos raquettes ?

Il est assez extraordinaire qu’une ville nordique comme Montréal commence à peine à développer les installations de ski de fond. Je n’ai rien contre le déneigement des pistes cyclables, mais ça concerne combien de cyclistes hivernaux ? Ce sera toujours une forme d’exploit que de se déplacer en février à vélo. À côté de ça, on a de superbes terrains de jeu d’hiver qu’on commence à peine à exploiter.

Le parc du Mont-Royal est un lieu béni. Huit autres grands parcs auront des pistes tracées cet hiver. Mais comment se fait-il que l’île Sainte-Hélène, accessible en métro, ne soit pas aménagée sérieusement pour le ski de fond ?

Hadrien Parizeau, responsable des sports au comité exécutif, me dit que ça avance. Il signale que la Ville a acheté deux nouveaux Bombardier. Le parc Jean-Drapeau sera aménagé pour l’hiver dès l’an prochain. Le superbe parc Frédéric-Back (ex-carrière Miron), qui s’améliore d’année en année, sera tracé cet hiver.

On progresse, on progresse…

« On a vu une augmentation fulgurante de l’utilisation des parcs depuis le début de la pandémie, me dit-il. Ça va de 100 % à 170 % dans certains cas (Cap–Saint-Jacques, dans l’Ouest). On veut que ça continue cet hiver, et il n’y a pas de meilleur sport pour la distanciation que le ski de fond. À côté des pistes tracées, on dame le terrain beaucoup mieux, pour la raquette ou la course à pied. »

Le site de la Ville permet aussi de connaître l’état des conditions de neige dans les grands parcs.

« Si les gens se déplacent deux, trois fois et se retrouvent devant une piste glacée, ils risquent de décrocher », dit le conseiller Parizeau.

C’est justement ça qui est en jeu : profiter de la vague, éviter qu’elle ne casse. Rendre permanent ce qui pourrait être une sorte de voie de secours pour snowbirds confinés ou parents exaspérés. Localiser le plein air, pour qu’on en fasse en pleine ville.

D’un coup on aimerait ça pour vrai…


Une ville a compris ça bien avant Montréal : Chicoutimi (qu’on nomme légalement Saguenay).

En plein milieu de la ville, il y a le parc de la Rivière-du-Moulin, 8,3 km2 de forêt cédés par les sœurs Augustines. Alain Dumas y est le superviseur. Chaque année, le nombre de skieurs augmente de façon marquée.

Ce n’est pas un effet du hasard. C’est le fruit d’une stratégie. La Ville de Saguenay a acheté de l’équipement et entretient le parc. Pierre Lavoie, avec son « Grand défi », a fourni 200 équipements, mais à une condition : que ce soit toujours gratuit pour les enfants de 12 ans et moins. Et pour finir, les écoles de la région ont intégré l’activité à leurs cours d’éducation physique.

« Ça marche à fond la caisse, j’ai des groupes scolaires matin et après-midi chaque jour », dit Alain Dumas, superviseur du parc, et un des fondateurs du Tour des monts Valins, un évènement de ski de fond de 55 km tenu chaque année au mois de mars.

Avant que les écoles ne viennent, le parc était visité surtout par les retraités la semaine et quelques familles le week-end. Maintenant, les familles peuvent y venir sans avoir à acheter de l’équipement.

Pierre Lavoie, qui a eu l’idée de la « Petite Expé », voulait que ce soit facile et accessible. Pas pour trouver un prochain Alex Harvey (bien que Lavoie lui-même soit un fondeur compétitif). Pour développer une culture de l’activité physique… toute l’année. En particulier en hiver, où les Québécois ont tendance à entrer en hibernation.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Pierre Lavoie lors du lancement du programme La Petite Expé au parc national du Mont-Saint-Bruno, en 2018

Le Grand défi a distribué plus de 3000 paires de skis à travers les réseaux de la SEPAQ.

Lavoie raconte qu’il a eu une prise de bec mémorable avec un dirigeant de l’organisme, à qui il reproche sa passivité. « À Saint-Bruno, je me suis rendu compte qu’il y avait seulement les gens avec de l’argent qui faisaient du ski de fond. Les écoles qui s’y rendaient, c’étaient des écoles privées. Leur mandat, c’est de faire découvrir la nature aux Québécois, c’est à tout le monde ce territoire-là ! »

Il est tombé 15 centimètres dimanche soir au Saguenay. On commence déjà à damer. La saison va commencer dans deux semaines si tout va bien. Les trois clubs, de la municipalité, de Jonquière à La Baie, s’activent…


« On a une occasion formidable de s’approprier l’hiver, dit Pierre Lavoie. La nordicité, c’est aussi à Montréal. Les Québécois veulent aller dehors en ce moment, c’est le temps d’en profiter. Il faut développer ça. On me dit : oui, mais la température varie, la neige fond. On a juste à en faire ! On a au Québec (à Boischâtel, précisément) une compagnie qui est un leader dans la fabrication de neige artificielle, elle vend des canons partout. C’est très simple à faire, ça pourrait être installé au canal de Lachine. »

On n’a pas le choix, on va jouer dehors plus que jamais — enfin, plus que depuis longtemps. Il faut un plan pour qu’il en reste quelque chose, l’hiver prochain. Et les autres après.

https://www.lapresse.ca/actualites/2020-11-24/ou-est-ce-qu-on-s-en-va-avec-nos-skis.php

1 Like

26 novembre 2020 | mise à jour le: 26 novembre 2020 à 06:57 Par: Jason ParéMétro

Des stations hivernales bientôt déployées à Montréal

Des stations hivernales bientôt déployées à Montréal

Photo: Jason Paré/MétroDans Mercier—Hochelaga-Maisonneuve, c’est à la place Simon-Valois que sera aménagé une station hivernale.

Des stations hivernales «lumineuses aux ambiances chaleureuses» verront bientôt le jour dans des espaces publics de la métropole.

Ces stations hivernales seront déployées dans 17 arrondissements de Montréal à compter du 14 décembre 2020.

Ces projets ont été développés dans le cadre des Laboratoires de design COVID-19 «Repenser l’espace public», lancés au printemps dernier par le Bureau de design de la Ville de Montréal.

Dans le contexte de la pandémie, les stations hivernales visent à favoriser le commerce de proximité, l’achat local et la santé publique.

Elles sont conçues par des firmes d’architecture et des studios de design qui ont soumis leur candidature lors de l’appel de qualification. Une fois sélectionnée, chacune des équipes s’est fait attitrer un arrondissement.

L’objectif est de concevoir «des haltes lumineuses aux ambiances chaleureuses, aménagées sur des places, des parcs, des stationnements ou des espaces vacants pour égayer et améliorer l’expérience de l’attente ou des déplacements actifs, vers et depuis les commerces», selon l’appel de qualification disponible sur le site de Design Montréal.

L’aspect «chaleureux» doit être pris au figuré, puisque selon les informations que nous avons obtenues, les concepteurs sélectionnés ne sont pas autorisés «à mettre de chaleur sur le site», par exemple un foyer à bois ou à gaz. Les équipes de conception doivent également éviter de créer des lieux de rassemblements.

Les concepts seront dévoilés graduellement à partir de cette semaine, mais l’inauguration officielle aura lieu les 19-20-21 décembre prochain, a indiqué la Ville de Montréal.

Chaque projet a été financé à la hauteur de 34 441$ pour un total 585 503$ pour les 17 stations.

Les stations hivernales seront démantelées à la fin du mois d’avril 2021.
https://journalmetro.com/actualites/montreal/2583156/stations-hivernales-bientot-deployees-montreal/

1 Like

@acpnc Je pense que cette nouvelle va mieux dans ce sujet :slight_smile:

1 Like

Merci! Je tente toujours de mettre mes publications dans les fils appropriés, mais ce n’est pas toujours évident. Plus le forum se développe plus il devient laborieux d’utiliser le moteur de recherche pour se guider. Je passe parfois une dizaine de minutes pour éviter de dédoubler les sujets, mais pas toujours avec succès.
Donc j’apprécie ton intervention en attendant que le tout devienne plus clair. :+1:

1 Like

Conférence de presse en direct sur Facebook en ce moment à propos des activités hivernales

3 Likes

Voici la liste des activités hivernales pour le Plateau Mont-Royal. Il y a du stock quand même!

Et un résumé de ce qui est proposé… en quelques tweets :wink:… puis un article (comprenant un clip vidéo) ci-dessous:




La Ville veut faire sortir les Montréalais cet hiver

Stations hivernales décorées et agrémentées de musique, ski de fond, raquette et randonnée dans tous les grands parcs, fat bike, équipements de sport gratuits pour les moins de 18 ans, expositions extérieures… Voici quelques unes des initiatives annoncées par la Ville de Montréal pour animer la cité et inciter la population à sortir cet hiver.

Publié le 26 novembre 2020 à 14h32 | ISABELLE DUCAS | LA PRESSE

« Avec la saison froide qui s’installe, et la grisaille qui vient avec, on souhaitait offrir aux Montréalaises et aux Montréalais des possibilités de ventiler, s’oxygéner, prendre l’air et bouger, et également consommer local » a souligné la mairesse, Valérie Plante, au cours d’une conférence de presse jeudi après-midi.

Ces diverses mesures sont aussi destinées à combattre « la fatigue collective qui s’installe » et le « climat anxiogène », a mentionné Mme Plante.

La Ville alloue 600 000 $ pour aménager 25 stations hivernales, près des artères commerciales dans 17 arrondissements, conçues par des designers et des architectes, qui mettent l’emphase sur la lumière et le mobilier urbain coloré, a expliqué la mairesse. « Ça pourra être une activité en soi de se faire un parcours pour visiter les 25 stations », a-t-elle ajouté.

Les activités sportives seront également encouragées dans les 20 grands parcs de Montréal, où il sera possible de pratiquer le ski de fonds, la raquette et la randonnée pédestre.

Les parcs de l’Anse-à-l’Orme, du Cap Saint-Jacques et de Pointe-aux-Prairies offriront, en plus, des sentiers de fat bike. Les enfants pourront, quant à eux, glisser au parc Grovehill, à Lachine, ou au parc Ignace-Bourget, dans le Sud-Ouest. Des patinoires extérieures seront également offertes pour le patin libre dans les différents arrondissements.

Même si la traditionnelle Fête des Neiges est annulée pour 2021, une programmation spéciale a été mise sur pied au parc Jean-Drapeau, sur l’île Notre-Dame : sentiers pédestres, sentiers de ski de fond, sentier historique en raquette organisé avec le Musée Stewart, exposition extérieure « Océans », présentée par la Biosphère, patinoire réfrigérée, randonnées découvertes pour observer les oiseaux, la faune et la flore, parcours de Fatbike et glissade libre.

Les équipements de location seront plus accessibles, et gratuits pour les moins de 18 ans.

La Ville promet aussi qu’un plus grand nombre de sentiers pédestres seront dégagés pour les marcheurs dans les parcs.

Pour savoir où sont offertes les différentes activités et louer des équipements, les Montréalais pourront simplement se rendre sur le site web de la Ville.

Parmi les autres intiatives offertes, on retrouve des marchés de Noël un peu partout à Montréal, l’illumination du centre-ville, un parcours hivernal ludique à Sainte-Geneviève et une exposition sur les 100 ans des Archives nationales du Québec sur la rue Saint-Denis.

1 Like

Concept intéressant de décorations pour les Fêtes:


2 Likes

Pour la liste des « stations hivernales ». Voir au bas de la page pour les rendus

Je ne savais pas que la Fête des neiges avait été annulée. Il me semble qu’il serait possible d’accepter moins de visiteurs à la fois non?

1 Like

la patinoire au Square Cabot ne fait pas l’unanimité