1300 Sherbrooke Ouest (Ancien Holt Renfrew) - 7 étages

Rénovations de l’ancien édifice de Holt Renfrew, qui va permet d’offrir plus de 35,000 pi2 d’espace commercial et 85,000 pi2 d’espace à bureaux pour de futurs locataires.

Informations

Nom: 1300 Sherbrooke Ouest
Emplacement: Ancien magasin Holt Renfrew - 1300-1330, rue Sherbrooke Ouest

Hauteur: 7 Étages
Architecte: Geiger Huot
Promoteur: Brasswater
Début et fin de la construction:
Autres informations:

  • PPCMOI: Le demandeur souhaiterait pouvoir occuper le bâtiment par des usages tels que du bureau et possiblement un musée aux étages et des commerces de détail et restaurants au rez-de-chaussée et au sous-sol. Aucune modification majeure n’est prévue dans la demande.

Sources des informations:

Autres images

image

image

image

image

image


Sommaire décisionnel - PPCMOI

http://ville.montreal.qc.ca/sel/adi-public/afficherpdf/fichier.pdf?typeDoc=odj&doc=12184

4 Likes

@ MartinMtl merci pour toutes ces publications d’avis qui nous permettent de bien suivre l’évolution et les démarches de certains projets d’importance, particulièrement au centre-ville.

Avis pour la consultation écrite + sommaire décisionnel : http://applicatif.ville.montreal.qc.ca/som-fr/pdf_avis/pdfav30013.pdf

Vidéo de présentation de la consultation

1 Like

Rénovations de l’ancien édifice de Holt Renfrew, qui va permet d’offrir plus de 35,000 pi2 d’espace commercial et 85,000 pi2 d’espace à bureaux pour de futurs locataires.

Informations

Nom: 1300 Sherbrooke Ouest
Emplacement: **1300 Rue Sherbrooke Ouest, Montréal, QC H3G 1H9
**
Hauteur: 8 Étages
Architecte:
Promoteur: *Groupe Quint
Début et fin de la construction:
Autres informations:

Sources des informations: *https://groupequint.com/portfolio/1300-sherbrooke-ouest-montreal/
Autres images:

I found the first rendering of this project. We can see that they are planning to add windows, as well as to construct a new addition above the victorian houses. See comparison:


13 Likes

Why is the addition above the houses windowless?!!

I believe it is similar to the new MBAM pavillion, glass with metal bars in front. MM-MBAM5_JLP_Olivier-Blouin-30

2 Likes

Hope so, cuz it looks like concrete on the rendering

Le PPCMOI concernait l’usage, mais il semble prévu d’agrandir la partie centrale également (possiblement de plein droit).

Ce rendu est plus à jour que le précédent.

https://rumpf.com/properties/1300-sherbrooke-west

3 Likes

Nouvelle vie pour l’ancien magasin Holt Renfrew

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

L’élégant bâtiment Art déco situé à l’intersection des rues de la Montagne et Sherbrooke sera transformé de l’intérieur en édifice de bureaux, aux étages, au terme d’un chantier de 20 millions entrepris par le nouveau propriétaire, le Groupe Quint.

L’élégant bâtiment Art déco sera transformé de l’intérieur en édifice de bureaux, aux étages, au terme d’un chantier de 20 millions entrepris par le nouveau propriétaire, le Groupe Quint. La vocation commerciale de la prestigieuse adresse se limitera dorénavant au rez-de-chaussée et au sous-sol. Ce projet survient au moment où la vitalité du centre-ville est chancelante en raison de la généralisation du travail à domicile.

Publié le 14 mai 2021 à 6h00

Partager

André Dubuc André Dubuc
La Presse

Inauguré en 1937, le bâtiment signé par les architectes montréalais Ross & McDonald ne sera pas transformé, à l’exception de deux rangées de fenêtres aux derniers étages sur la façade donnant sur la rue Sherbrooke. Quint a payé 25 millions pour acquérir l’ancien magasin, selon l’acte de vente déposé au registre foncier.

Ce dénouement rassurera ceux qui s’inquiétaient de l’avenir de l’immeuble depuis le déménagement du magasin de luxe rue Sainte-Catherine dans l’ancien Ogilvy, devenu depuis Holt Renfrew Ogilvy.

Le projet du Groupe Quint au 1300, rue Sherbrooke Ouest ajoutera quelque 74 000 pieds carrés de bureaux au centre-ville alors que la vitalité de ce dernier suscite des inquiétudes en raison de la popularité du télétravail. Les locaux seront prêts à aménager dès l’automne.

Une récente étude de marché d’Avison Young indique que 16 immeubles de bureaux sont en chantier dans le Grand Montréal, totalisant 3,6 millions de pieds carrés. De ce nombre, cinq sont au centre-ville, dont le futur siège social de la Banque Nationale.

Ce décompte exclut toutefois le projet de La Baie d’aménager jusqu’à 1 million de pieds carrés de bureaux à l’arrière de son magasin amiral de la rue Sainte-Catherine. Si la Ville y donne le feu vert, la tour de 25 étages serait livrée en 2027.

PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

La Baie entretient l’idée d’aménager jusqu’à 1 million de pieds carrés de bureaux à l’arrière de son magasin amiral de la rue Sainte-Catherine.

D’après Avison Young, le taux de disponibilité au centre-ville a atteint 12,8 % à la fin du premier trimestre de 2021, contre 8,8 % 12 mois auparavant. La croissance des locaux offerts en sous-location a considérablement ralenti durant le trimestre. Toujours selon cette agence, le secteur du centre-ville affiche le taux de disponibilité le plus faible de tous les secteurs de la région, y compris la Rive-Sud qui s’était démarquée jusqu’alors. Le centre-ville de Montréal réagit mieux également que la plupart de ceux des grandes villes nord-américaines.

Un signal de transformation

Mais pourquoi toutes ces constructions neuves alors que la disponibilité atteint son niveau le plus élevé des dernières années ?

« C’est à la fois un signal de transition et de transformation dicté par l’environnement, explique Jean Laurin, président d’Avison Young à Montréal. On voit deux bâtiments commerciaux [ceux de La Baie et de l’ancien Holt Renfrew] où l’on propose une nouvelle vision avec des activités de bureaux. »

Ça signifie que les investisseurs immobiliers ne croient pas à l’effondrement du marché des bureaux. À long terme, ils pensent que les travailleurs vont revenir au bureau.

Jean Laurin, président d’Avison Young à Montréal

Quand on analyse les signatures de baux depuis le début de la pandémie, on constate que les utilisateurs réduisent leur empreinte de 10 à 40 % selon les cas, en privilégiant des bureaux de meilleure qualité, des immeubles de catégorie A, plus modernes et plus luxueux que ceux de catégorie B.

« Nos bureaux seront uniques, dit Ian Quint, président du Groupe Quint. On va louer par étages. On vise à louer un étage par utilisateur. Les locataires vont avoir chacun leur propre lobby. On cherche à avoir de un à trois locataires maximum de façon à s’adapter aux nouvelles façons d’interagir, en évitant les interactions inutiles entre locataires dans les ascenseurs et ailleurs. »

Le Groupe Quint multiplie les acquisitions

Le groupe de M. Quint a multiplié les acquisitions dans le secteur commercial. L’homme d’affaires de 41 ans vient d’acquérir les Factoreries Tanger Saint-Sauveur pour 9,5 millions. L’endroit a été renommé Quartier Saint-Sauveur. Ian Quint entend réduire le nombre de magasins axés sur la mode pour faire place à des restaurants et à des entreprises de services. Il propose de revendre certains des immeubles aux occupants qui le souhaitent.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE

Le Groupe Quint vient d’acquérir les Factoreries Tanger Saint-Sauveur pour 9,5 millions.

La même stratégie avait été suivie aux Factoreries Tanger de Bromont, maintenant Quartier Bromont, que Quint a acquis pour 8,9 millions en 2019. Son groupe est aussi devenu propriétaire d’un mail linéaire du boulevard Langelier acquis de Petra pour 7,8 millions.

Mais le Groupe Quint est tout aussi actif dans l’industriel, un secteur qui a le vent dans les voiles avec des loyers et des valeurs en forte progression. Il a acheté coup sur coup le 10251, boulevard Ray-Lawson dans le parc industriel d’Anjou pour 11,2 millions et le 721, rue Roland-Godard à Saint-Jérôme pour 30 millions. Ce dernier immeuble est occupé par le fabricant de mobilier de résidences étudiantes et d’hôtels Foliot.

Ian Quint a également conclu l’achat d’un terrain industriel de 2,5 millions de pieds carrés appartenant à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield, près de l’autoroute 30. Le premier immeuble de 300 000 pieds carrés devrait être livré en 2022.

M. Quint, qui reste discret sur ses partenaires financiers, souhaite acquérir 2 millions de pieds carrés de bâtiments d’ici la fin de 2021. Il est rendu à l’étape de la vérification préalable à l’achat pour des propriétés totalisant 1 million de pieds carrés.

Le Groupe Quint en un coup d’œil

Ian Quint, président
Siège social : Westmount
Création : 2015
Effectif : 50 personnes
Taille du portefeuille : 10 millions de pieds carrés
Valeur de l’actif : plus de 1 milliard de dollars
https://www.lapresse.ca/affaires/entreprises/2021-05-14/nouvelle-vie-pour-l-ancien-magasin-holt-renfrew.php

2 Likes

image
image

1 Like

Le promoteur Brasswater (anciennement Groupe Quint) a révélé en début d’année sur son compte LinkedIn que 92% des espaces de bureau étaient loués. Elle a également partagé une brochure qui confirme que les espaces de bureau seront disponibles au 3e trimestre 2023 et inclut de nouveaux rendus.

image

image

image

image

image

14 Likes

21 Likes

Visiblement commencé, merci pour la photo!

1 Like

La propriété est déjà 100% loué. la rénovation se fait au coût de 20 millions de dollars.

“When you have a building from 1937, you’re kind of handcuffed,” Kastner said, noting the building’s exterior façade could not be touched.

Ça renforce un peu le fait qu’il faut protéger ces édifices, le patrimoine étant parfois vu comme un obstacle…

9 Likes

Une description du projet dans le dernier compte-rendu du CCU de Ville-Marie:

La demande concerne l’édifice Holt Renfrew, composé de plusieurs bâtiments dont celui au coin Art Déco conçu par les architectes montréalais Ross & MacDonald et inauguré en 1946 et son annexe à l’ouest construite en 1946 par James Kennedy Architecte. Holt renfrew a annexé la série de trois maisons victoriennes à l’ouest en 1995. Les trois bâtiments victoriens ont perdu leurs caractéristiques au rez-de-chaussée (escalier et niveau d’accès). Seules les façades ont été conservées lors de l’annexion de ces bâtiments au magasin Holt Renfrew. L’édifice est reconnu comme «immeuble d’intérêt et de valeur patrimoniale exceptionnelle» dans le Plan d’urbanisme de la Ville de Montréal.

L’ensemble a été récemment vendu par Holt Renfrew et sera transformé en édifice de bureaux aux étages, la vocation commerciale se limitera dorénavant au rez-de-chaussée et au sous-sol.
La demande vise, au bâtiment victorien contigu au bâtiment Art Déco:

  • L’ajout d’une marquise pour marquer une entrée distincte à de nouveaux espaces bureaux. La marquise est proposée au-dessus de l’imposte de la porte, se prolongeant jusqu’à la limite du terrain et venant se replier sur le mur latéral du bâtiment contigu;
  • Au soffite, sous la marquise est proposé un éclairage constitué d’une multitude de petits appareils disposés de manière irrégulière;
  • La demande vise également le remplacement de la porte, le retrait du bandeau existant et le remplacement de l’imposte vitrée par un panneau tympan;
  • Est également ajouté un numéro civique également de couleur bronze, apposé sur la pierre et rétroéclairé.
  • Les documents indiquent un revêtement de sol remplacé, toutefois le demandeur a indiqué qu’aucune modification au sol ne seraient faites.
    La matérialité est proposée de couleur laiton pour la marquise et bronze pour les meneaux.

La cour avant minérale et les 2 autres entrées des bâtiments victoriens de couleur aluminium naturel adjacents ne sont pas touchées par la proposition. La volonté du concepteur est de créer une entrée distincte pour les bureaux en créant une marquise au style Art Déco et ainsi lier les bâtiments victoriens avec celui Art-Déco du coin. Il est ouvert à un aménagement en cour avant, mais préfère attendre pour connaître les besoins des futurs locataires

Ainsi qu’une demande pour aménager une terrasse:

Le bâtiment visé par la demande est l’édifice Holt Renfrew, composé de plusieurs bâtiments dont celui au coin Art Déco conçu par les architectes montréalais Ross & MacDonald et inauguré en 1946 et son annexe à l’ouest construite en 1946 par James Kennedy Architecte. Holt renfrew a annexé la série de trois maisons victoriennes à l’ouest en 1995. Les trois bâtiments victoriens ont perdu leurs caractéristiques au rez-de-chaussée (escalier et niveau d’accès). Seules les façades ont été conservées lors de l’annexion de ces bâtiments au magasin Holt Renfrew. Un 4 e étage en recul a été ajouté dans les années 60. L’édifice est reconnu comme «immeuble d’intérêt et de valeur patrimoniale exceptionnelle» dans le Plan d’urbanisme de la Ville de Montréal. L’ensemble a été récemment vendu par Holt Renfrew et sera transformé en édifice de bureaux aux étages. La vocation commerciale se limitera dorénavant au rez-de-chaussée et au sous-sol.

La demande vise, au toit du 4 e étage au-dessus des bâtiments victoriens de l’ensemble: l’ajout d’une terrasse au toit existant de 502 m2 du 4 e étage. La terrasse est prévue pour un usage privé exclusif aux locataires. Le but étant d’offrir une plus-value et un aménagement exceptionnel aux
locataires de bureaux. Des plantations et une pergola sont prévues.

Deux avis favorables

2 Likes

13 Likes

La transformation de ce bel édifice ajouté à la transformation des 20 étages de l’ancien immeuble Standard Life juste en face et la construction du MAA pas très loin, laisse entrevoir un bel avenir pour le quartier en général et une grande amélioration pour ce coin de rue.

En tout cas, jusqu’à maintenant c’est très prometteur et les fenêtres sont très bien réussies.

18 Likes

Je suis bien d’accord. Sherbrooke Ouest est l’un de mes coins préférés en ville!

2 Likes

14 Likes