Station Île-Bigras - Discussion

Discussion sur la station Île-Bigras du REM.

Je n’avais pas suivi toutes les discussions sur le REM (un véritable “tsunami” de commentaires!), mais me demande depuis des lustres quel justificatif la CDPQ-infra trouvait à conserver une station de métro régional pour desservir… max 250 bungalows!

Quand on y pense, une station au technopôle Bonaventure aurait pu être plus stratégique, en plus de desservir la population de Verdun (“terre ferme”). Une partie de cslle-ci (j’en suis!) pourrait fort bien être tentée d’utiliser la station ÎdS pour se sauver 2 à 5 stations sur la ligne verte, la plus “erratique” des 4 lignes existantes en termes d’interruptions de service, et potentiellement un transfert sur l’orange.

Ceci est sans compter que la station Ste-Dorothée soit située à environ 500 m! Quel gaspillage apparent de fonds! ?

FrancSoisD said: Je n’avais pas suivi toutes les discussions sur le REM (un véritable “tsunami” de commentaires!), mais me demande depuis des lustres quel justificatif la CDPQ-infra trouvait à conserver une station de métro régional pour desservir… max 250 bungalows!

Quand on y pense, une station au technopôle Bonaventure aurait pu être plus stratégique, en plus de desservir la population de Verdun (“terre ferme”). Une partie de cslle-ci (j’en suis!) pourrait fort bien être tentée d’utiliser la station ÎdS pour se sauver 2 à 5 stations sur la ligne verte, la plus “erratique” des 4 lignes existantes en termes d’interruptions de service, et potentiellement un transfert sur l’orange.

Ceci est sans compter que la station Ste-Dorothée soit située à environ 500 m! Quel gaspillage apparent de fonds! ?

La logique de CDPQi est qu’ils ne veulent pas enlever la gare d’une communauté qui en a une depuis longtemps. On peut juger que c’est un gaspillage de fonds oui, c’est en effet un peu aberrant que l’Île Bigras soit mieux desservie que des endroits que Montréal-Nord, LaSalle, Lachine… Mais bon, la Caisse fait ce qu’elle veut avec son argent.

La station était prévu disparaitre avec Laval-sur-le-lac et Laval-Links lors de la rénovation du début des années 90.
http://www.bv.transports.gouv.qc.ca/mono/1183231.pdf

4 Likes

** À mettre à l’entête de ce fil, si possible **

La station Île-Bigras dessert les Îles-Laval et est située sensiblement au même emplacement que la gare de train du même nom. La station est surélevée par des murs de soutènement bordés de végétation pour favoriser son intégration harmonieuse dans son environnement. Les deux ponts ferroviaires reliant l’île seront réaménagés ou reconstruits pour accueillir le passage du REM.

Municipalité

Laval

Plan d’implantation

La station est située entre le chemin du Mistral et le chemin des Rocailles. L’accès à la station se fait à partir du chemin des Rocailles et du nouveau lien routier qui raccorde le chemin du Bois et le chemin du Tour. L’accès se trouve sous les voies ferroviaires du REM. Le stationnement incitatif est bordé par un accès piéton.


https://rem.info/sites/default/files/Plans%20d’implantation%202020/Pl_Station_I%CC%82le-Bigras_FR.pdf

Aménagement- Début de la construction : 2021

  • Hauteur de l’édicule de la station : 11,3 m à partir de la voie publique
  • Longueur de chacun des quais : 80 m
  • Aménagement paysager autour de la station

Services- Accessibilité universelle aux quais de la station au moyen d’un ascenseur

  • Vélo : 20 supports, dont 10 en milieu couvert
  • Transport adapté et espaces pour les taxis
  • Stationnement incitatif : nombre similaire à aujourd’hui (environ 45 places) incluant 3 cases pour accès universel, 5 cases réservées pour le covoiturage et 1 case avec des bornes de recharge pour les voitures électrique

Fréquence lors de la mise en service complète du réseau- Heures de pointe : 5 min

  • Hors pointe : 15 min

Temps de parcours- Brossard : 44 min

  • Gare Centrale : 27 min
  • McGill : 25 min
  • Édouard-Montpetit : 22 min
  • Bois-Franc : 10 min
  • YUL-Aéroport-Montréal-Trudeau : 29 min*
  • Anse-à-l’Orme : 37 min*
  • Deux-Montagnes : 7 min

* Pour vous rendre à cette station, vous devez effectuer une correspondance à la station Bois-Franc. Nous avons ajouté un temps de correspondance conservateur de 10 minutes dans nos calculs.

https://rem.info/fr/stations/ile-bigras

Nouveau rendu de la station: :sunglasses:


Image à titre indicatif seulement.

https://rem.info/fr/stations/ile-bigras

5 Likes

Les 2 maisons sur le rendu… wow… elles viennent de prendre de la valeur pas mal!!

2 Likes

La majorité de l’île est en zone inondable aussi non @Fleurdelys ?

Non! Étonnement, une bonne partie de l’ile se situe en dehors de la zone de récurrence 100 ans. Toutefois, les abords de la station sont en zone inondable.

Plus la couleur tend vers l’orange-rouge, plus la récurrence est élevée (rouge = 2 ans) et plus la profondeur de l’eau en cas d’inondation est élevée.



Carte globale zone inondable Grand Montréal
Carte spécifique de l’Ile Bigras

4 Likes

Première visite de cette (future) station. Son chantier m’aparaît immense, pour un territoire si peu dense… Bref, le choix d’avoir une station à cet endroit doit sûrement être un droit “acquis” par cette population. :roll_eyes:

On observe une grue sur ce chantier et les travaux progressent plutôt bien. :sunglasses:

16-07-2021

5 Likes

Je suis content (ou plutôt… soulagé) d’observer que les infrastructure soient surélevées dans cette section du REM. Les résidents de ce secteur de la grande région de Montréal ont vécu des printemps plutôt difficiles au cours des dernières années, mais ils furent heureusement épargnés en 2020 et 2021.

Cela fera 25 ans, la semaine prochaine, que les habitants du Saguenay (et ses affluents) et de la Côte-Nord furent tristement affectés par le Déluge. J’ai une bonne pensée pour tous ces gens durement touchés par cette catastrophe. :pensive:

En observant ce qui se passe présentement en Allemagne et en Belgique, je me dis que nous sommes si petits face à la force de la nature (et aux changements climatiques). :astonished:

image

Dans l’Infolettre du REM sur l’Avancement des travaux – Été 2021 – Rive-Nord:

:camera: En images

Les Îles Laval. La station Île-Bigras commence déjà à prendre forme avec l’aménagement des fondations en béton. Depuis l’été 2021, une grue à tour à fait son apparition sur ce chantier afin de déplacer les pièces en tenant compte de l’espace restreint. Ailleurs sur les îles Laval, des travaux importants sont également en cours afin de reconfigurer et doubler les voies du REM.

En savoir plus >

Infolettre du REM – Rive-Nord

Déniché sur YT.

Superbe clip de drone, réalisé le 22 août, sur l’avancement des travaux aux abords de la station île-Bigras:

2 Likes

Photos du chantier, partagées sur le site du REM:

Île-Bigras - Juillet 2021

2 Likes

Le REM passe actuellement comme un bulldozer dans un petit coin de paradis qui n’en sera bientôt plus un, du moins sous sa forme actuelle. Certains disent que cela n’a aucun bon sens de construire une station dans un milieu de maisons unifamiliales aussi peu dense. C’est toutefois oublier la vision à long terme de la CDPQ, qui est bien consciente de ce qu’elle fait en dépit des apparences.

En effet elle a tout à gagner à agir de la sorte, puisque ces terrains prendront vite une valeur énorme à partir du moment où les promoteurs s’intéresseront à leur proximité immédiate d’une gare sous-utilisée. C’est à mon avis du développement sauvage sur le plan humain qui ne laissera aucune autre option, ni aux propriétaires, ni à Laval (bien que je doute de son innocence) devant le potentiel énorme de revenus qu’apportera un quartier dense. Le crime organisé n’aurait pas mieux fait.

Bien sûr la CDPQ sera celle qui empochera le pactole avec les redevances considérables que de nouveaux édifices déverseront dans son fond consolidé, sans même avoir à payer de justes compensations. Alors ne cherchez pas l’erreur, tout a été bien réfléchi et largement prémédité. C’est dans les faits une expropriation déguisée qui viendra assurément à bout de la résistance des riverains, qui un après l’autre céderont dans un premier temps face à la nuisance, puis ultimement devant l’appétit des promoteurs et la complicité de notre bas de laine québécois.

Pour être cohérent, je ne suis pas contre la densification de certains milieux urbains. Cependant ici on aura voracement piégé la population, qui n’y aura vu que du feu. Cette dernière a été mise brusquement devant un fait accompli et à un manque crucial d’informations. C’est ainsi qu’ils se seront fait passer cruellement dessus par le train sans même pouvoir crier gare!

Dans ce cas-ci, la solution idéale aurait été d’exproprier les terrains avoisinants, retirer la station et l’offre de service dont bénéficiaient déjà les riverains ou les deux?

Les redevances ne sont pas limitées? Je pense que le plafond sera atteint bien avant qu’on voit une densification de ces îles. Donc la CDPQ n’en profiterait pas.

Je ne comprend pas cette soudaine surprise… le projet est en phase avancée… C’est pas comme s’ils avaient eu le temps de se plaindre et faire bouger le truc. Ils avaient déjà une gare et des trains qui passaient au même endroit.

On aurait retirer la station, on aurait crier au scandale et à la perte de ce droit acquis… Oui le REM est imposant, mais la se peindre rendu ici, c’est pas mal inutile et too late

4 Likes