Sir John Sherbrooke - 25 étages

Développement réalisé par le promoteur Broccolini à l’angle des rues Sherbrooke et Guy, à proximité de l’Université Concordia. Le projet comptera 572 condominiums et prévoit la construction d’une tour de 25 étages et la rénovation de l’édifice Medical Arts, construit en 1923.

Informations

Nom: Sir John Sherbrooke
Emplacement: 1496-1538 Sherbrooke Ouest
Hauteur: 25 étages (80 mètres)
Architecte:
Promoteur: Broccolini
Début et fin de la construction: 2021 /
Dates importantes:

  • 2021-04-15: Avis favorable du CCU

Autres informations:

  • 572 condominiums
  • Le site est le même qui devait accueillir un hôtel de la chaine Waldorf Astoria au début des années 2010, ainsi que le 1500 Sherbrooke Ouest, un projet résidentiel qui autorisé en 2001.

Sources des informations:


Autres images

1 Like

Achat commercial à vocation résidentielle

Offert par Les Affaires

Édition du 09 Décembre 2020

PAR CLAUDINE HÉBERT

Un investissement pour la revitalisation de l’édifice ­Medical ­Arts, situé au coin des rues ­Sherbrooke et ­Guy, sera bientôt annoncée.

LES GRANDS DE L’IMMOBILIER. La cinquième transaction du classement présente un élément particulier : elle se traduira éventuellement par la construction d’une nouvelle tour de 24 étages à usage essentiellement résidentiel.

Le groupe immobilier Broccolini a versé 93,8 millions de dollars (M$) à Monit pour acquérir la convoitée adresse 1496-1538, rue Sherbrooke Ouest, située dans le Mille carré doré. Ce montant représente plus du double de la valeur de 42 M$ qu’affichait l’édifice surnommé Medical Arts, son stationnement ainsi que le bâtiment du 1504, rue Sherbrooke Ouest, qui abrite le restaurant italien Béatrice, à l’évaluation foncière de 2018.

Broccoloni compte y réaliser un projet résidentiel estimé à 500 M$ (incluant l’achat du terrain). Ce dernier prévoit la construction de 560 condominiums ainsi que l’aménagement d’une cour intérieure. « L’ouverture qui se trouve sur la rue Sherbrooke sera colmatée par un nouveau bâtiment de quatre étages avec une porte cochère permettant d’améliorer l’actuelle façade », explique Roger Plamondon, président de Broccolini.

Le projet prévoit également l’ajout de quelque 6500 pieds carrés de nouveaux espaces commerciaux accessibles par les rues Guy ou Sherbrooke. Les travaux de construction devaient commencer au printemps, mais ils ont été reportés en 2021 en raison de la pandémie, souligne-t-il.

L’entreprise ne regrette nullement son achat, assure Roger Plamondon, car « il s’agit d’un emplacement très recherché ». Les occupants des étages supérieurs de la future tour pourront d’ailleurs bénéficier d’une vue splendide sur le Mont-Royal, ajoute-t-il.

Un bâtiment historique

Un investissement de plusieurs millions de dollars sera aussi annoncé bientôt pour la revitalisation de l’édifice Medical Arts, affirme le président du groupe immobilier. Construit en 1923, cet immeuble de style néo-renaissance est l’œuvre du cabinet d’architectes montréalais Ross et Macdonald, à qui l’on doit notamment Les Cours Mont-Royal, l’édifice Price, à Québec, et le Château Laurier, à Ottawa.

Loué à plus de 85 %, ce bâtiment de 11 étages représente un des plus grands complexes de bureaux médicaux du centre-ville de Montréal. Parmi ses actuels locataires, on retrouve notamment la clinique médicale Métro Médic Centre-ville, le service d’imagerie médicale VM-Med, une succursale Kinatex Sports Physio, une clinique dermatologique Munk MD et une pharmacie Pharmaprix.

Tendance lourde

« Cette transaction s’inscrit dans une tendance lourde qui se dessine actuellement dans l’industrie de l’immobilier commercial », observe l’avocat Anthony Arquin, associé chez Davies. Celle-ci consiste à repositionner des actifs commerciaux existants pour en faire des projets à usages multiples, dont résidentiel.

Un phénomène est loin d’être unique à Montréal : « On le voit partout en Amérique du Nord », indique Me Arquin.

Je vous présente la maquette!

10 Likes

Belle trouvaille :+1:

Massif comme jamais. Je ne sais pas encore si j’aime. Je vais attendre d’autres images avant de me décider.
Merci du partage :+1:t5:

Massif en effet! Je trouve que ca ressemble à une version moderne des bâtiments de style “château” à proximité. L’architecture “tripartite” est également très courante sur les bâtiments environnants.

1 Like

Belle trouvaille, j’attends encore les rendus avant de me prononcer, mais ça m’a l’air un peu plus prometteur que l’horreur qui était proposée avant. En espérant que ce sois des matériaux de qualité pour avoir un style comme le 628 St-Jacques.

2 Likes

Je n’imaginais pas le projet de la sorte avec la seule image qu’on avait! La volumétrie me semble à sa place sur Sherbrooke, et il y a un bon recul de la rue pour éliminer l’effet trop massif je pense.

Le projet s’appellerait Le Sir John Sherbrooke

14 Likes

Il est massif, mais je le trouve très élégant et qu’il s’intègre bien au secteur.

2 Likes

C’est étonnant ce retour du style néo-vieux, comme le 628 Saint-Jacques.
Je ne peux pas en vouloir aux gens d’aimer ça, l’architecture contemporaine arrive difficilement à être convaincante depuis quelques années avec les boîtes génériques en mur-rideau.

Ceci dit, il y a quelque chose d’un peu Cincinnati ou Kansas City que je trouve très maladroit.

En copiant maladroitement le style des vieux bâtiments autour, on leur enlève beaucoup d’intérêt. C’est toujours le danger du mimétisme.

6 Likes

Ce mélange néo art déco / beaux-arts n’est pas nouveau. L’importance est de se pencher davantage vers le moderne avec des notes de styles classiques. Sinon, le bâtiment ressemble à une imitation cheap.

Broccolini semble avoir trouvé le bon équilibre, comme beaucoup de nouveaux projets à New York.

I don’t hate it, but it’s not the “statement” that the 2010 Waldorf made.

The insolation on the Sherbrooke façade is puzzling.

1 Like

100x mieux que les premiers rendus laissaient présager. C’est plutôt rare qu’on fasse un bâtiment aussi large que haut, j’adore.

1 Like

J’aimerais avoir des détails de l’entrée automobile sur Sherbrooke, entre deux coins de rue.
Sur les esquisses du Astoria c’était un peu plus clair, mais ici l’entrée est presque invisible.
esquisse détail Astoria
entrée rue Sherbrooke Astoria

That was one of the aspects of the Waldorf Astoria proposal that I thought was the most interesting: the grandiose porte-cochère inside and set back from the less-ornate Sherbrooke portico, with what looks like a ballroom above. That and the Batman ears.

Je trouve ça trop massif et le nouveau clash trop avec le faux-vieux, personnellement je suis déçu de Broccolini pour ce projet.

1 Like

Quel désastre ce projet !!
Après le projet Waldorf Astoria Hotel & Residences Montreal, qui fait rêver, ça semble trop banal, trop lourd…
Pourquoi changer pour le pire? Broccolini me déçoit beaucoup :frowning:

2 Likes

Bofff

Mon problème principal est le rapport largeur profondeur des parties vitrées de la tour. Elle devrait être soit moins large, soit plus profonde. Les tours tripartites plus anciennes que @Mondo_Grosso avait montré plus haut semblent avoir trouvé cet équilibre.