RUMEUR - Y des femmes

J’ai eu vent d’une rumeur que le Y des femmes au centre-ville déménagerait dans un horizon court / moyen terme pour faire place à un développement immobilier majeur sur son site coin Crescent et René-Lévesque.

À suivre.

Adresse : 1355 Boulevard René-Lévesque O

6 Likes

Il y avait eu une rumeur qu’une entreprise de Montréal déménagerait pour laisser place à un important développement immobilier il y a quelques mois sur mtlurb. Est-ce que ce serait ce projet?

Prime location ?

Le Y des Femmes déménagera dans Esplanade Cartier (lot 2) en 2023.

4 Likes

Excellente nouvelle à la fois pour le Y des femmes, l’Esplanade Cartier et le bâtiment au centre-ville

1 Like

Par contre j’espère que le futur projet intégrera le bâtiment actuel si possible - sans être extraordinaire, il représente bien son époque (sur le site du Y ça dit qu’ils ont emménagé en 1952, donc j’imagine mi-20e siècle) et ce serait dommage de le voir complètement disparaître

1 Like

120 mètres!

Affirmation ou hypothèse?

J’espère que non! C’est zoné 200m

2 Likes

Cynisme seulement

La Fondation Y des femmes lance le volet public de sa campagne majeure de financement de 10 millions $ et invite la communauté d’affaires et philanthropique montréalaise à contribuer généreusement pour venir en aide aux femmes et aux filles de Montréal. La Banque Nationale confirme un engagement de 1 M$ pour soutenir le projet.

« En 2020, les femmes, filles et personnes de genres divers de Montréal vivent dans l’épicentre de la pandémie de la COVID-19. Le Y des femmes de Montréal constate une exacerbation des inégalités déjà vécues par nombre d’entre elles. Voilà pourquoi nous lançons maintenant notre Plan d’avenir et la campagne de financement. Nous nous adaptons et plus que jamais, nous voulons faire une différence et rebâtir un avenir meilleur, pour elles et avec elles. »

Mélanie Thivierge, PDG, Y des femmes de Montréal

« Nous partageons la vision d’avenir du Y des femmes et de sa Fondation. Nous convions la communauté d’affaires et philanthropique de Montréal à être solidaire et généreuse, à faire partie de celles et ceux qui voient loin. Vous contribuerez à ce que le Y des femmes devienne encore plus accessible et innovant dans ses services à la communauté au cours des prochaines décennies. Pour propulser l’impact sociétal du Y des femmes, engagez-vous dès maintenant. »

Les coprésidents de la campagne majeure de la Fondation Y des femmes :
Laurent Ferreira, chef de l’exploitation, Banque Nationale;
Helen Antoniou, coach exécutive et auteure

MONTRÉAL, le 24 févr. 2021 /CNW Telbec/ - Le Y des femmes de Montréal dévoile aujourd’hui son Plan d’avenir 2023 en pleine pandémie, envoyant ainsi un énergique signal de résilience et d’engagement envers toutes les femmes, filles et personnes de genres divers. Le pilier central de ce Plan d’avenir est la bonification de la programmation du Y des femmes de Montréal afin de mieux s’adapter aux besoins émergents pour les décennies à venir. Du même souffle, la Fondation Y des femmes lance aujourd’hui le volet public de sa campagne majeure de financement sous la coprésidence d’Helen Antoniou et de Laurent Ferreira. Ces derniers participeront activement à la campagne visant à amasser 10 millions $ pour soutenir le déploiement du Plan d’avenir 2023 et convient la communauté d’affaires et philanthropique montréalaise à joindre le mouvement. La Banque Nationale donne le ton en confirmant dès maintenant un engagement d’un million de dollars pour soutenir le projet.

Le Y des femmes de Montréal dévoile son Plan d’avenir 2023 en réponse aux enjeux d’inégalité, de violence et d’exclusion sociale perdurant à Montréal. (Groupe CNW/Y des Femmes de Montréal)

Fondation Y des femmes (Groupe CNW/Y des Femmes de Montréal)

Le Y des femmes de Montréal dévoile son Plan d’avenir 2023 en réponse aux enjeux d’inégalité, de violence et d’exclusion sociale perdurant à Montréal. (Groupe CNW/Y des Femmes de Montréal)Fondation Y des femmes (Groupe CNW/Y des Femmes de Montréal)

« Nous sommes fiers de soutenir le Y des femmes de Montréal qui, depuis 145 ans, accompagne les filles, les femmes et leurs familles. Beaucoup de chemin a été parcouru, mais il en reste aussi beaucoup à faire. Contribuer à la campagne de financement est une bonne façon de soutenir les efforts déployés. J’invite les membres de la communauté des affaires à être solidaires et généreux pour faire une différence dans la vie de nos mères, filles, sœurs, voisines, amies, ou collègues, qui pourraient se retrouver en situation de vulnérabilité et avoir besoin d’un Y des femmes », a mentionné Laurent Ferreira, coprésident de la campagne majeure et chef de l’exploitation à la Banque Nationale.

Programmation bonifiée

« Aujourd’hui, notre Plan d’avenir baptisé « Re-Bâtir » prend son envol et il s’échelonnera jusqu’en 2023. Il s’agit d’un moment porteur d’espoir et d’une période de préparation qui exige plus que jamais agilité et pertinence. Le Y des femmes fait ici un pas déterminant pour les femmes, les filles et les personnes de genres divers de Montréal. Pour leur offrir un Y des femmes à la hauteur de leurs besoins en évolution. Pour contribuer à faire de Montréal une société plus inclusive, égalitaire et non violente », affirme madame Louise Poirier, présidente du conseil d’administration du Y des femmes.

En parallèle à ses activités actuelles, le Y des femmes de Montréal prépare une nouvelle offre de services pour son Plan d’avenir 2023 qui inclura notamment :

  • Une résidence transitionnelle transformée où tout sera prévu pour donner aux femmes, à leurs enfants ou proches aidé.es, le temps de se rebâtir. Cette résidence pourra accueillir presque le double de femmes (± 60 unités), incluant des unités familiales, et offrira un soutien psychosocial 24 h/24, 7 j/7. Adjacent à sa résidence, le Y des femmes construira plus d’une trentaine (30) de logements permanents destinés aux femmes à faible ou moyen revenus.
  • Un « Passeport vers l’emploi » renouvelé : tout ce qu’il faut pour celles désirant effectuer un retour en emploi, se réorienter ou compléter une démarche pour améliorer leur situation professionnelle, et ce, peu importe leur statut d’emploi actuel. Des services d’employabilité multiplateformes avec des horaires bonifiés, tournés vers les secteurs d’avenir plus lucratifs et offrant du soutien individuel, adapté et personnalisé.
  • Un tout nouveau « Carrefour d’accompagnement 360 degrés » où les femmes, les filles et les personnes de genres divers pourront rencontrer des personnes-ressources et bénéficier d’accueil, d’écoute et de référencement pour tous les aspects clés de leurs vies : travail, santé, sexualité, violence, relations, information juridique, etc.

« La bonification des services est plus nécessaire que jamais, car nombre de femmes et de filles de Montréal vivent des situations de vulnérabilité exacerbées par la pandémie. Pensons aux femmes à faible revenu, aînées, mères monoparentales, aidantes, immigrantes, noires, racisées, autochtones ou en situation de violence ou d’itinérance » , constate Isabelle Lajeunesse, directrice générale de la Fondation Y des femmes*. « Avec l’ensemble des éléments du Plan d’avenir 2023, le Y des femmes de Montréal souhaite rompre les cycles d’inégalités à l’égard des femmes et améliorer leur participation à la société et à la mesure de leur plein potentiel. C’est dans cette optique que la Fondation est une alliée indispensable en matière de soutien financier et de rayonnement des activités de l’organisme. »*

Campagne de financement : un appel urgent à la communauté d’affaires montréalaise

Pour permettre au Y des femmes de réaliser cette programmation bonifiée, l’organisme a besoin d’un financement estimé à 10 millions de dollars. La Fondation Y des femmes lance sa campagne majeure afin de mobiliser tous les acteurs de Montréal, et fait appel à des personnalités du milieu des affaires qui ont généreusement décidé d’agir à titre de coprésidents.

« Nous croyons que l’avenir de Montréal, de sa population, de ses entreprises, repose sur une société équitable en matière de diversité et d’inclusion, de manière à faire de notre ville une vitrine en la matière dans le monde entier. Voilà pourquoi il est primordial de soutenir le Plan d’avenir du Y des femmes », affirme Helen Antoniou, coprésidente de la campagne majeure, coach exécutive et auteure. « Nous vous invitons à contribuer à la campagne de manière généreuse pour donner au Y des femmes les moyens de transformer l’avenir des femmes et des filles de Montréal. »

Destination : un quartier montréalais en pleine revitalisation

Fruit d’une longue réflexion et soutenu par les conseils d’administration du Y des femmes de Montréal et de sa Fondation, ce grand projet d’avenir est également appuyé par la Ville de Montréal ainsi que les gouvernements provincial et fédéral. Il se matérialisera dans le même arrondissement qui a vu naître le Y des femmes : Ville-Marie. En 2023, le Y des femmes de Montréal déploiera son action dans un quartier en pleine revitalisation, un milieu inclusif favorisant la mixité, avec une densité à échelle humaine et favorisant les interactions. Il s’intégrera à un projet immobilier responsable partageant ses valeurs : l’Esplanade Cartier, signé PRÉVEL, au pied du pont Jacques-Cartier. Ce nouvel espace lumineux, ouvert et chaleureux sera réparti dans deux bâtiments, un à vocation résidentielle et l’autre pour accueillir l’ensemble des programmes et services.

« Depuis de nombreuses années, Prével contribue activement à la création de milieux de vie inclusifs qui favorisent l’interaction humaine. Cette collaboration constante de Prével avec les différents organismes communautaires est au cœur de nos actions. La mixité sociale, culturelle et démographique fait partie intégrante des valeurs que nous chérissons et, en ce sens, c’est un honneur pour nous d’accueillir au sein d’Esplanade Cartier le Y des femmes; un organisme qui poursuit une mission essentielle pour notre communauté et les femmes montréalaises », déclare Laurence Vincent, présidente de Prével.

À propos du Y des femmes de Montréal

Depuis plus de 145 ans, le Y des femmes de Montréal génère des changements positifs et durables pour la prévention des violences faites aux femmes et aux filles ainsi que pour favoriser l’égalité et l’inclusion sociales et de genre. À l’écoute des besoins, l’organisme développe et offre des programmes et services novateurs, pertinents et adaptés à l’évolution des enjeux sociaux. Il contribue ainsi à bâtir un avenir meilleur pour les femmes, les filles et leurs familles dans la perspective d’une société égalitaire, inclusive et sans violences.

Pour consulter le Plan d’avenir 2023 du Y des femmes, les vidéos sur ce Plan et des coprésidents de la campagne majeure, ainsi que la fiche de renseignements sur la situation actuelle des femmes et des filles à Montréal : rebatirpourlesfemmes.org

SOURCE Y des Femmes de Montréal

Renseignements: et entrevues : Katy Houle, Conseillère, relations médiatiques et publiques, Y des femmes de Montréal, 514 866-9941 poste 230, khoule@ydesfemmesmtl.org ; Justin Meloche, Conseiller principal, Le Cabinet de relations publiques NATIONAL, 514 995-9704, jmeloche@national.ca

1 Like

If only we can get rid of the Concordia fine arts building next door as well.

Hopefully Concodia turns their temporary class rooms at 1515 de Maisonneve into a 12-15 floor building with space for classrooms and space for the fine arts department.

2 Likes

It’s funny you are replying to me. I have sentimental attachment to that building, I used to go there and I’m not sure about it being demolished. I won’t protest, but I feel strange.

Hahah I replied to your post because you said prime location. Crescent and R-L is just that. The area has come a long way.

1 Like

Voici le Y des femmes sur R-L y des femmes de montréal - Recherche Google
C’est vrai que j’aime bien moi aussi ce vieil édifice datant de 1952 dont voici l’historique Historique - Y des femmes de Montréal

Un immeuble imposant qui risque de disparaitre, à moins qu’on y incorpore des éléments de sa façade caractéristique des années de sa construction. Un style qui s’apparente avec le défunt Palais du Commerce lui aussi construit en 1952 Palais du Commerce - Montréal

1 Like

Un des rares bâtiments du centre-ville avec un toit vert

Selon le rôle foncier, l’immeuble a été construit en 1910. Il a clairement été modifié depuis, mais c’est tout de même bien vieux!

1 Like

Le YWCA a bien été construit en 1952. Avant le Y sur ce coin de rue c’était l’église Crescent Street Presbytarian Church qui a occupé le lot de 1877 à 1946.
Quant à l’édifice de Concordia juste de l’autre côté de la rue Crescent, il a été construit vers 1925 pour le garage Mid-Town Motor.

  • Une photo aérienne de 1928 montrant les deux édifices, soit le Mid-Town Motor et l’église Crescent Street.
  • Une photo du 4 octobre 1945 montrant les façades de l’église après un incendie.
  • Un article du 11 septembre 1980 du magasineThursday montrant la transformation du Mid-Town Motors devenu alors le Visual Arts Bldg Concordia.

7 Likes

We lost a lot of beauties… I’m talking about church :wink:. Have lots of great memories in the Fine arts building Concordia :wink:

1 Like

Bien dommage pour cette église - quelle beauté!

1 Like