Réseau Express Vélo (REV)

Article et reportage vidéo sur le dépôt du rapport de l’ombudsman, diffusés par Montreal Gazette:

Article de Radio-Canada sur cette nouvelle (il y avait également un reportage présenté ce soir au Tj 18h, mais je n’ai pas trouvé le lien) :

Un message a été fusionné à un sujet existant : Aménagements estivaux à Montréal, été 2020

@vincemtl, merci de scinder le sujet pour qu’on s’y retrouve plus facilement. Avec le temps d’autres sujets pourront aussi se diviser afin de rendre les échanges plus ciblés, tout cela pour éviter que certains fils deviennent des fourre-tout inextricables. J’en profite pour féliciter l’équipe pour la formidable gestion de Agora-Montréal :+1:

2 Likes

Merci beaucoup aussi à tes contributions régulières, toujours intéressantes :slight_smile:!

1 Like

Comme plusieurs sur ce forum, viser le bien commun dans tout est ma seule motivation et une source de grande satisfaction personnelle. Surtout dans un monde où la désinformation en tout genre occupe une place nocive et menaçante à l’encontre de l’information de qualité, les grands enjeux sociaux, les libertés individuelles et les indispensables valeurs démocratiques.

1 Like

Hé Boboy ! Belle perte de temps.

On avance… pis on recule… Duh. :roll_eyes:

Pistes cyclables: il n’y aura pas de consultations systématiques

Journal Métro | Montréal | 09:27 27 janvier 2021 | Par: Zoe Magalhaes

Pistes cyclables: il n’y aura pas de consultations systématiques
Photo: Zoé Magalhaès / Métro Média | La piste cyclable du REV de Bellechasse parcours l’arrondissement d’est en ouest.

Contrairement à ce qu’il avait annoncé, le principal parti d’opposition à la Ville de Montréal n’a pas présenté sa motion visant à rendre systématiques les consultations publiques pour l’aménagement de nouvelles pistes cyclables.

Le leader-adjoint d’Ensemble Montréal, Francesco Miele, reprochait notamment à l’administration de Valérie Plante d’être allé trop vite en 2020 en implantant le Réseau express vélo (REV) sans mener de «vraies consultations».

La motion 65.03, que le parti d’opposition devait présenter, réclamait qu’un processus de consultation publique soit mis en place de manière systématique avant l’aménagement de nouvelles pistes cyclables sur des voies artérielles de la métropole.

M. Miele qui avait déposé cette motion l’a finalement retirée lors du Conseil municipal qui avait lieu ce mardi 26 janvier.

«Malheureusement, je n’ai pas eu d’échanges constructifs […] pour nous permettre aujourd’hui d’arriver avec un texte commun, a-t-il déclaré pour justifier le retrait de la motion. C’est plutôt un dialogue de sourds que nous avons eu.»

«Je ne suis pas en mesure de vous présenter le fruit d’un travail commun avec l’administration qui, de son côté, s’est campée et a tenu à aller de l’avant avec son agenda politique», a ajouté le leader-adjoint de l’opposition.

Pas de consultations?

La Ville, qui s’est vu plusieurs fois reprocher de ne pas avoir suffisamment consulté la population dans le cadre de l’aménagement du REV, avait pourtant mené trois ateliers de consultation en 2018.

Un processus incomplet et insuffisant d’après Ensemble Montréal dont la motion prévoyait aussi de rendre obligatoires et publiques les études d’impact et de faisabilité pour ce genre de projet.

«Malheureusement, les Montréalaises et les Montréalais ne pourront pas bénéficier d’un processus de consultation publique tel qu’Ensemble Montréal et l’opposition officielle voulaient le présenter», a résumé M. Miele avant de retirer sa motion.

Appelée à réagir, l’administration Plante a trouvé «dommage» la décision de l’opposition de retirer sa motion sans en débattre.

«Ils peuvent nous accuser d’un manque de collaboration, mais la réalité c’est qu’ils ont refusé de déposer leur motion au lieu de travailler avec nous pour ajouter un amendement», a commenté Geneviève Jutras, attachée de presse principale au cabinet de la mairesse.

4 Likes

Voici un reportage (et article) fort positif et favorable sur le REV :+1: :bike: :grinning:

6 Likes

J’ai hâte à cet été clairement le REV va être plein à craquer.
Je réfléchissais à ça l’autre jour et c’est étonnant comment pour moi, le REV bonifie tellement la rue Saint-Denis ,que c’est comme si il avait toujours été là. Ça ajoute tellement de vie à la rue Saint-Denis on dirait que de penser à St-Denis sans c’est absurde et on se demande comment une rue aussi commerçante pouvait avoir été laissé en autoroute aussi longtemps.

7 Likes

Mais la circulation de transit!!

image

4 Likes

Une nouvelle vidéo de Oh the Urbanity parlant du REV.

7 Likes

Est-ce que c’est une déformation professionnelle ou suis-je le seul qui semble apercevoir une véritable transformation de St-Denis? L’ambiance est toujours au rendez-vous, les trottoirs semblent plus bondés, ont dirait que ça devient vraiment une artère de destination week-end un peu comme St-Viateur. Le week-end dernier les trottoirs étaient plein à craquer. Le REV change complètement l’ambiance pour le meilleur. Ou c’est p-e juste parce que je l’emprunte plus souvent en raison du REV.

7 Likes

Les 8 dernières années à habiter dans le quartier, je n’allais jamais sur Saint-Denis. Ça a changé avec le REV. Je fais partie de l’ambiance, pour ce que ça vaut!

3 Likes

J’ai bien hâte de voir comment le tronçon REV de St-Denis va influencer la couverture médiatique et l’opinion populaire des voies cyclables et du re-partage de la route.
Je suis convaincu que cet été sera un franc succès pour St-Denis! Ça rendra peut-être plus facile l’implantation des futurs axes. J’ai l’impression que le REV St-Denis ça a été aussi pénible qu’arracher une dent.
Une chance que PM a forcé pour compléter les travaux durant la pandémie avant la relance!

1 Like

Mon impression, pour ce que ça vaut, c’est que l’attrait de St-Denis a sauté une génération. Est-ce à cause de l’aménagement de la rue, je ne pourrais pas le dire. Reste que c’était la rue en vogue jusqu’en 90-2000 et puis c’est tombée en dormance une bonne dizaine d’année. Maintenant, c’est rempli de jeunes qui se la réapproprient.

Les critiques du projets, mis à part celles sur la circulation, ça provient beaucoup de gens qui ont connu la vitalité de St-Denis avant 2000, que ce soit il y a très longtemps ou plus récemment dans le “peak” du Plateau comme quartier. Je généralise, bien sûr, mais ces gens-là ont maintenant pour la plupart plus de 40 ans et ne fréquente plus la rue depuis un certain temps. Pour plusieurs, il n’habitent même plus en ville ou n’y vont même presque plus (ça inclus les commerçants sur le Plateau, on remarquera que les plus vocaux au sujet du stationnement sont souvent ceux qui viennent de loin en auto à leur commerce). C’est pourtant de très beaux souvenirs qu’on vient en quelque sorte effacer en réaménageant la rue et c’est ça qui blesse, plus que la voie de circulation de moins.

Je ne vois pas de raison qui ferait en sorte que St-Denis ne soit pas pleine de vitalité dans très peu de temps, comme St-Laurent au moins. Il fallait réorienter la rue, confirmer le fait que sa clientèle a changé et l’adapter à une nouvelle réalité. Graduellement, les commerces vont changer et dans quelques années on se demandera pourquoi le REV n’est pas arrivé avant.

4 Likes

Dans un article du Devoir ce matin

Plus de pistes cyclables

Fidèle à sa marque de commerce en matière de transport actif, Projet Montréal compte accélérer le développement du réseau cyclable avec la poursuite du Réseau express vélo (REV). Mais, signe que les critiques suscitées par la première phase des REV ont été entendues, on précise qu’il faudra appuyer « ces décisions sur des données probantes, dûment communiquées à la population montréalaise ». Un amendement qui pourrait être soumis aux membres avance même l’idée d’implanter une taxe kilométrique « qui favorisera l’émergence de transport collectif structurant sur le territoire de la CMM ».

On propose aussi de travailler avec Bixi pour une offre hivernale et on évoque le concept de « ville du quart d’heure », afin que les Montréalais puissent avoir accès à un ensemble de services à moins de 15 minutes à pied de leur résidence.

Certaines propositions figurant dans le cahier des participants ne sont pas nouvelles et se trouvaient déjà dans le programme électoral de Projet Montréal en 2017, dont celle de demander à Québec de modifier la composition du conseil d’arrondissement de Ville-Marie qui, à l’heure actuelle, est présidé par la mairesse de Montréal. L’imposition d’une taxe spéciale pour les investisseurs étrangers en immobilier et une tarification sociale dans les transports en commun apparaissaient aussi dans la plateforme du parti il y a quatre ans.

1 Like

Une autre excellente vidéo de Oh the Urbanity traitant du REV

6 Likes

Dans ce reportage de Noovo, un responsable de la Ville mentionne qu’ils sont en train de travailler sur la phase 2 du REV qui comprend 5 axes

5 Likes

J’espérais tellement qu’il drop un indice de quels allaient être ces axes!