Redéveloppement du La Baie Centre-Ville - 25 étages

Projet de développement de l’immeuble du magasin La Baie, comprenant la démolition de l’agrandissement de 1966 et la construction d’une tour totalisant de 63 000 m2 de bureaux répartis sur 25 étages. Puisqu’il déroge au plan d’urbanisme, le projet sera l’objet de consultations de l’OCPM.

Informations

Nom:
Emplacement: 585, rue Sainte-Catherine Ouest
Hauteur: 25 étages (120 mètres)
Architecte: MSDL
Promoteur:

  • Compagnie de la Baie d’Hudson (HBC)
  • Streetworks development

Début et fin de la construction: 2023 à 2027
Autres informations:

  • 63 000 m2 de bureaux, des commerces répartis sur 5 étages, incluant le sous-sol, d’une superficie plancher
    totale de 27 500 m2
  • Comprenant la démolition de l’agrandissement de 1966

Sources des informations:


Autres images


Sainte-Catherine

Sainte-Catherine/Union

Union/de Maisonneuve

Perspective aérienne Nord-Ouest

Perspective aérienne Sud-Ouest

Aylmer


Plan d'implantation


Élévations


8 Likes

Thank god, ils vont se débarasser de la tôle brune!

1 Like

Le magasin serait aussi plus attirant si les fenêtres de la façade, aux étages, n’étaient pas aveugles. Ça enferme le bâtiment sur lui-même, ce n’est pas attirant vu de l’extérieur.

4 Likes

Le magasin Morgans tel qu’il était vers les années 30 :


Photo trouvée sur le groupe Facebook " Montreal Historical - Photos - Historiques "

5 Likes

Begratto a dit : Le magasin Morgans tel qu’il était vers les années 30 :


Photo trouvée sur le groupe Facebook " Montreal Historical - Photos - Historiques "

Je dois avouer que c’est l’un de mes bâtiment préféré. Surtout la nuit, l’éclairage le met vraiment en valeur.

1 Like

Curieux de constater que même à l’époque plusieurs fenêtres étaient bouchées. Tellement étrange comme pratique.

Let’s start with the low hanging fruit. Replace the awful awning on it with the new idea asap svp!

Avec de la chance ça convaincra ceux qui possède le terrain du Hertz de faire quelque chose!

Xa1992 a dit : Avec de la chance ça convaincra ceux qui possède le terrain du Hertz de faire quelque chose!

Honnêtement je trouve que ce serait le lot parfait pour ne rien faire d’autre qu’une piscine publique genre. Et couper la rue Mayor pour créer un lien piéton / verdi direct avec le parc autour de l’église St-James pour ne faire qu’un espace public unifié.

3 Likes

Archie said:

Xa1992 a dit : Avec de la chance ça convaincra ceux qui possède le terrain du Hertz de faire quelque chose!

Honnêtement je trouve que ce serait le lot parfait pour ne rien faire d’autre qu’une piscine publique genre. Et couper la rue Mayor pour créer un lien piéton / verdi direct avec le parc autour de l’église St-James pour ne faire qu’un espace public unifié.

Tant que ça crée quelque chose qui génère au moins une émotion. Ce bout de Maisonneuve est tellement minéralisé et fade. Pourtant c’est un endroit rempli de monde en plein coeur du centre-ville. Une piscine publique c’est une bonne idée. Quelque chose de bas avec un toit vert qui permet d’augmenter la verdure dans ce coin la.

1 Like

Archie said:

Xa1992 a dit : Avec de la chance ça convaincra ceux qui possède le terrain du Hertz de faire quelque chose!

Honnêtement je trouve que ce serait le lot parfait pour ne rien faire d’autre qu’une piscine publique genre. Et couper la rue Mayor pour créer un lien piéton / verdi direct avec le parc autour de l’église St-James pour ne faire qu’un espace public unifié.

Faire une piscine publique d’un terrain d’une aussi grande valeur ?

Archie said:

Xa1992 a dit : Avec de la chance ça convaincra ceux qui possède le terrain du Hertz de faire quelque chose!

Honnêtement je trouve que ce serait le lot parfait pour ne rien faire d’autre qu’une piscine publique genre. Et couper la rue Mayor pour créer un lien piéton / verdi direct avec le parc autour de l’église St-James pour ne faire qu’un espace public unifié.

Personnellement, je serais plus partant pour un complexe sportif complet, avec piscine intérieur et un projet communautaire, résidentiel ou bureau au dessus. C’est un terrain beaucoup trop stratégique pour juste y mettre une piscine extérieure.

paulwillyjean said:

Archie said:

Xa1992 a dit : Avec de la chance ça convaincra ceux qui possède le terrain du Hertz de faire quelque chose!

Honnêtement je trouve que ce serait le lot parfait pour ne rien faire d’autre qu’une piscine publique genre. Et couper la rue Mayor pour créer un lien piéton / verdi direct avec le parc autour de l’église St-James pour ne faire qu’un espace public unifié.

Personnellement, je serais plus partant pour un complexe sportif complet, avec piscine intérieur et un projet communautaire, résidentiel ou bureau au dessus. C’est un terrain beaucoup trop stratégique pour juste y mettre une piscine extérieure.

Autant que ce sont toutes de bonne idées, le terrain est beaucoup trop petit pour avoir autant d’infrastructures (piscines, terrains, salles polyvalente, etc). Ce genre de projet à besoin d’un plus grand terrain pour rentabiliser l’investissement, car dépenser plusieurs dizaines de millions de dollars pour des infrastructures communautaires, elles doivent se rentabiliser et ne pas avoir un coût trop élevé à la construction. Le terrain est très stratégique, et probablement que le coût de la transaction prendrais 50% d’un budget normal pour ce genre d’infrastructures souhaitées. Et les centres sportifs sont beaucoup plus populaire, lorsque combinés avec un parc, pour avoir des plateaux extérieurs. (pistes de course, terrain de soccer, etc). De plus, le secteur n’est pas très populeux et l’emplacement serais trop petit pour installer un pôle ‘‘municipal’’ ou régional. Je diverge du sujet, mais un terrain qui aurait une meilleur superficie, downtown, ça pourrait être lui au sud du Bureau en Gros.

2 Likes

J’ajouterais que vu la rareté grandissante des terrains disponibles au centre-ville, la Ville a intérêt à s’assurer des revenus maximum sur les terrains qui restent et qui lui rapporteront gros pendant des décennies. Non seulement la dépense serait exorbitante pour acheter ce lot, mais le manque à gagner en ferait une très mauvaise opération financière et budgétaire sur le long terme.

1 Like

acpnc a dit : J’ajouterais que vu la rareté grandissante des terrains disponibles au centre-ville, la Ville a intérêt à s’assurer des revenus maximum sur les terrains qui restent et qui lui rapporteront gros pendant des décennies. Non seulement la dépense serait exorbitante pour acheter ce lot, mais le manque à gagner en ferait une très mauvaise opération financière et budgétaire sur le long terme.

En raison de cette même rareté, la ville aussi intérêt à protéger et soustraire certains terrains au développement foncier, même si c’est économiquement contradictoire, pour aménager des équipements collectifs suffisants pour la population grandissante, qui eux constituent une plus-value. Tout n’est pas que valeur foncière. La réflexion économique ne vaut rien si elle n’a aucune composante sociologique et écologique. Si on souhaite que les ménages habitent le centre-ville et y demeurent, il faut que ces ménages trouvent leur compte dans le quartier, en dehors de chez eux. Leur logement sera déjà assez petit, il faut que l’espace public soit considérablement mieux optimisé dans ce quartier que dans des quartiers où les gens ont des cours arrière et où les parcs sont plus vastes, moins fréquentés. Cette réalité a d’autant plus été mise en évidence lors des confinements.

Et quand je parle d’équipement public, je ne parle pas de grandes esplanade vouées à des festivals ou des places publiques monumentales; je parle de piscine publique, de modules pour enfant, de terrains de sports, etc. aisément accessible et à proximité, sûrs, donc pas situés à la périphérie du quartier seulement. Il en faut en son coeur. Par exemple, c’est pour ça que le terrain de basket derrière le Gésu est hyper important, et que tout ce secteur devrait être transformé en parc pour enfants. Le développement du futur lot 066 est voué à cette question aussi. Lorsque j’étais allé à la consultation publique sur celui-ci, pré-concours, plusieurs résidents du centre-ville y étaient pour justement faire valoir à quel point le quartier n’était pas adapté à une hausse pourtant désirée du nombre de résidents.

Il ne manque pas d’espace public dans le centre-ville mais il manque de possibilités d’appropriation, et d’éléments à échelle de vie de quartier. Contrairement à ceux qu’on a qui sont à échelle de métropole internationale.

1 Like

Une tour de 25 étages au-dessus de La Baie

Publié le 20 février 2021 à 6h00

Partager

Isabelle DucasISABELLE DUCAS
LA PRESSE

Philippe Teisceira-LessardPHILIPPE TEISCEIRA-LESSARD
LA PRESSE

Alors que bon nombre de gratte-ciel sont déserts au centre-ville de Montréal, La Baie veut construire une tour de bureaux de 25 étages au-dessus de son magasin de la rue Sainte-Catherine Ouest.

L’édifice du magasin à rayons serait partiellement démoli pour laisser place au projet, mais la partie centenaire du bâtiment demeurerait et serait même restaurée.

C’est du moins le plan présenté par la Compagnie de la Baie d’Hudson (HBC), propriétaire de La Baie, au conseil municipal de Montréal, qui doit donner son approbation puisque le projet déroge au plan d’urbanisme de la Ville.

Dans les documents rendus publics en vue de la réunion du conseil municipal du 22 février, on apprend que les cinq premiers étages du nouvel édifice, y compris le sous-sol, recevront des commerces, pour une superficie totale de 27 500 m2, en plus de 63 000 m2 de bureaux répartis sur 25 étages, de 116 cases de stationnement réparties sur 3 étages souterrains, de 287 emplacements pour vélos au rez-de-chaussée et de douches au sous-sol.

« En premier lieu, la proposition d’ajouter une superficie de plus de 60 000 m2 à un bâtiment commercial envoie le message d’un centre-ville attractif », indiquent les fonctionnaires de la Ville dans les documents présentés aux élus. « De plus, le projet de conservation et de mise en valeur du bâtiment d’origine présente plusieurs avantages, notamment en regard de la restauration et de la mise en valeur du bâtiment d’origine. »

Le complexe actuel compte plusieurs sections, dont le magnifique Colonial House de pierres rouges bâti en 1891 pour accueillir le grand magasin Morgan’s et rallongé 20 ans plus tard. La Baie s’y est installée en 1972. Selon les plans proposés à la Ville, l’édifice perdrait sa marquise plus récente, donnant sur la rue Sainte-Catherine, ainsi que son système de vitrines qui s’avance au-delà de la façade, révélant de « remarquables éléments ouvragés en grès d’Écosse placardés depuis près de 100 ans ». C’est une rallonge datant de 1964, construite dans le style brutaliste sur le boulevard De Maisonneuve, qui tomberait sous le pic des démolisseurs.

C’est la firme d’architectes Menkes Shooner Dagenais LeTourneux qui travaille sur le projet.

Le cabinet de la mairesse de Montréal et La Baie n’ont pas commenté le dossier.

Promotion immobilière

Depuis quelques années, avec la crise du commerce au détail, HBC se consacre de plus en plus à la promotion immobilière, en misant sur les emplacements très convoités qu’elle détient dans plusieurs villes canadiennes.

Sa mission, précisée sur son site web, stipule d’ailleurs qu’elle « vise principalement à rehausser le rendement de ses magasins de premier plan et de leurs plateformes omnicanaux et à dégager de la valeur de son portefeuille immobilier ».

Or, ce projet de tour de bureaux au centre-ville de Montréal survient alors que l’activité y est très réduite, en raison du télétravail qui devrait persister tant que la pandémie de COVID-19 ne serait pas maîtrisée.

Cette semaine, un rapport sur l’activité au centre-ville de Montréal a indiqué que 67 % des travailleurs souhaitaient poursuivre le télétravail la majorité du temps après la pandémie. On y indiquait aussi que l’inoccupation des espaces de bureaux avait grimpé de 2,6 points depuis octobre, pour s’établir maintenant à 12,6 %. À plus long terme, le rapport conclut que ce sont les immeubles de catégorie B et C qui risquent de changer de vocation ou de disparaître.

16 Likes

Beau projet! Ça fait très européen je trouve.

5 Likes

Un escalier de géant dont les deux extrémités sont traitées très différemment. D’un côté on redonne du lustre à l’édifice patrimonial en mettant en valeur sa façade originale. De l’autre on a un immeuble moderne sur de Maisonneuve dont la fonction principale est le bureau.

À mon avis c’est le meilleur des deux mondes car l’impact sera modeste sur Ste-Catherine, où la vocation commerciale est priorisée. Tandis que la tour à bureaux s’inscrit parfaitement dans la vocation de cette rue d’affaires.

J’aime les angles arrondis de la tour et le revêtement contemporain qui fait un heureux contraste avec la pierre de l’ancien édifice. J’apprécie aussi les terrasses verdies, une caractéristique que l’on doit multiplier partout où cela est possible en territoire urbain.

4 Likes

La volumétrie du bâtiment proposé est bien. Les différents reculs qui génère des terrasses, le découpage des blocs qui réduit l’effet de masse, les coins arrondis.

Mais l’enveloppe! Encore une bonne vielle boîte de verre sans âme et sans intérêt. Évidemment, au-dessus d’un bâtiment d’une telle qualité, on se doit de rester sobre.

Mais on peut être sobre sans être insignifiant.

Et la démolition de la portion brutaliste reste inacceptable, même si je sais que plusieurs s’en réjouiront.

1 Like

Je trouve que les courbes entre les quatre côtés sont élégantes et qud la volumétrie est un rappel au brutalisme de la partie qui sera détruite.