Place Ville Marie et son esplanade

The cross is there
image

C’est Ariane Moffatt qui est sur la scène suspendue

3 Likes

Le paysage dans cet axe mérite amplement d’être conservé par ses propres mérites. Et il faudrait raser l’université McGill pour cacher la vue avec une nouvelle construction.

Dans une ville il n’y a pas que des édifices qui participent à la qualité des paysages.

4 Likes

Vraiment cool l’éclairage

16 Likes

Plusieurs photos et vidéos sur la page Facebook de Philippe Schnobb

6 Likes

(upload://6j7Pf7iWwa3WrgG0UYWay7gUDsd.jpeg)

18 Likes

Merci pour toutes ces magnifiques photos, autant du spectacle lui-même que des immeubles tout autour. En regardant les images de ce complexe aux lignes internationales typiques des années 60, on peine à croire que PVM a déjà soixante ans.

La grande dame et ses petites soeurs vieillissent superbement en s’adaptant subtilement aux différentes modes qui passent sans toutefois jamais perdre une partie de leur âme. D’ailleurs la localisation de cet ensemble immobilier emblématique au coeur du quartier des affaires montréalais, n’a absolument rien perdu de sa pertinence. Particulièrement avec son alignement sur la montagne qui est maintenant davantage mis en valeur avec son impressionnant anneau et son nouvel éclairage dynamique.

Vraiment PVM avec son design ultra moderne pour l’époque conserve encore son aura original et son attrait des grands jours. Bientôt la dernière étape du réaménagement de l’avenue McGill College viendra compléter admirablement la renaissance du coeur commercial du centre-ville, en mettant la touche finale à cet environnement urbain intégré dont la réussite ne fait plus de doute.
:clap: :clap: :clap:

7 Likes

Plusieurs photos sur les comptes Instagram et Facebook de J-F Savaria

L’anneau s’illumine à l’esplanade de la Place Ville Marie


Photo: Jacques Nadeau Le Devoir
Des centaines de personnes ont afflué au centre-ville de Montréal, mercredi soir, pour voir l’anneau de l’esplanade de la Place Ville Marie s’illuminer pour la première fois. Un concert a été organisé pour marquer le coup, mettant en vedette Sarahmée, Ariane Moffatt, et CRi.

Olivier Du Ruisseau
14 septembre 2022

Ça y est, l’anneau gigantesque de l’esplanade de la Place Ville Marie, au centre-ville de Montréal, s’est illuminé mercredi soir. Il scintillera désormais tous les soirs, été comme hiver. Pour marquer le coup, un concert a été organisé, mettant en vedette Sarahmée, Ariane Moffatt et CRi.

La foule rassemblée à l’événement, nombreuse et bigarrée, constituée à la fois de jeunes professionnels, de familles et de touristes, s’est exclamée d’une seule voix impressionnée lorsque l’anneau s’est illuminé sur une chanson d’Ariane Moffatt.

Le spectacle s’est d’ailleurs clos sur l’hymne montréalais Montréal, d’Ariane Moffatt, remixé pour l’occasion avec Sarahmée. « Je ne pensais jamais jouer sur un piano dans les airs », a déclaré Ariane Moffatt, depuis une plateforme hissée au centre de l’anneau.

Dans un message enregistré diffusé en ouverture de l’événement, Claude Cormier, l’architecte paysagiste qui a conçu l’anneau, a qualifié son projet de « lettre d’amour » à la métropole et de célébration de la « montréalité ».

On doit plusieurs projets célèbres à Claude Cormier, dont 18 nuances de gai, les fameuses boules colorées jadis suspendues au-dessus de la rue Sainte-Catherine, dans le Village.

« L’anneau est aujourd’hui l’un des monuments les plus photographiés à Montréal, selon Tourisme Montréal. Il s’agit d’une contribution majeure à la ville, qui rend compte de tout le pouvoir de l’art public de faire office de point d’ancrage symbolique », a déclaré Annik Desmarteau, responsable de l’événement et vice-présidente chez Ivanhoé Cambridge.

Valoriser un monument insolite

L’illumination de l’anneau de Claude Cormier s’inscrit comme un effort de le rendre plus visible et attrayant à longueur d’année. Ivanhoé Cambridge souhaite ainsi le mettre en valeur et cristalliser son apport au centre-ville, bien que le projet n’ait pas fait l’unanimité lorsqu’il a été annoncé, au printemps dernier.

« On voit vraiment une croissance de l’adhésion des gens. Certains n’étaient peut-être pas convaincus avant de l’avoir vu, mais les gens constatent désormais son impact », soutient Annik Desmarteau, fière du projet.

« On a décidé d’illuminer l’anneau, parce que le soir, on ne le voyait plus. Maintenant, on en fait ressortir toute la pureté. Avec la croix du mont Royal qui s’éclaire en son centre depuis l’esplanade, ça contribue vraiment à faire vivre le centre-ville », explique-t-elle.

L’esplanade de la Place Ville Marie devrait d’ailleurs accueillir de plus en plus d’événements culturels, « surtout l’été », indique Mme Desmarteau. Même s’il sera illuminé d’un blanc doux et subtil la plupart du temps, l’anneau prendra également quelques couleurs de temps à autre, notamment pendant le temps des fêtes.

Mme Desmarteau se veut également rassurante : contrairement à 18 nuances de gai, qui n’était qu’un projet temporaire, l’anneau va rester en place « le plus longtemps possible ».

3 Likes

Savez-vous si l’anneau restera blanche en tout temps le soir?

Lors des tests on avait vu les couleurs bleu, orange etc . C’était très beau.

Je comprends quils en ont fait un peu plus pour le show d’hier mais j’espère qu’elle changera de couleur à l’occasion

1 Like

Dans l’article ci-dessus c’est indiqué:
“Même s’il sera illuminé d’un blanc doux et subtil la plupart du temps, l’anneau prendra également quelques couleurs de temps à autre, notamment pendant le temps des fêtes.”
J’ai aussi vu les autres couleurs durant la répétition de lundi soir et c’était effectivement très beau.

5 Likes

Pour ma part je préfères qu’il reste blanc, il y a vraiment un abus de couleurs avec les éclairages de bâtiments, parfois c’est un peu n’importe quoi. Vivement qu’il reste blanc.

Sinon j’étais présent hier à l’illumination de l’Anneau et c’était MAGNIFIQUE. On sent vraiment que c’est la cerise sur le sunday qui vient clore les rénovations d’envergure de toutes la place, tant de la tour que de l’esplanade. C’est iconique et on dirait que maintenant qu’il y a l’Anneau, ça ne ferait aucun sens de l’enlever, comme s’il avait toujours été là.

Sinon je me demandais, concernant l’éclairage, on remarque que ça créer 2 lignes verticales de chaque côté de l’Anneau sur les bâtiments adjacents, je me demandais si c’était normal. J’étais surpris de voir ça considérant que c’est un éclairage professionnel.

3 Likes

Il y a cependant une fausse note qu’il faudrait corriger et ce n’est pas concernant l’anneau lui-même mais l’illumination du Reine Elizabeth qui m’apparaît complètement déphasée: trop de couleurs disparates dont la disposition d’ensemble n’est pas des plus harmonieuse. Pour un hôtel de cette catégorie, l’effet n’est pas convaincant et encore moins invitant.

4 Likes

Je ne crois pas que l’éclairage au Reine Elisabeth soit toujours aussi coloré; il y avait peut-être un événement spécial. En fait c’est la première fois que je vois cet éclairage coloré; à chaque fois que je suis passé devant le soir c’était un éclairage blanc ou aucun éclairage sur le toit.

3 Likes


19 Likes

15 Likes

17 Likes

6 Likes