Parc des Compagnons-de-Saint-Laurent (2022)

Il y avait des travaux aujourd’hui (2022-05-05):



6 Likes

Le pavage est installé un peu partout dans le parc:

4 Likes

Bien hâte que l’on lève le rideau ici aussi ! Ça va être magnifique. Ils ont peint la grande table aux couleurs de la rue.

7 Likes

Le parc vient de rouvrir. Il y aura une inauguration plus festive un peu plus tard cet été:

1 Like

J’y suis allé faire un tour!

C’est bien, les gens vont être contents je crois.

Mais on est vraiment dans du très bas de gamme, je vois ça presque comme un aménagement transitoire, ce sera à refaire dans quelques années.

Aussi très surpris du choix d’avoir mis de la poussière de pierre non-stabilisée. La ville est toujours craintive à l’idée d’utiliser de la poussière de pierre, mais c’est clair que si elle n’est pas stabilisée ça ne peut que mal aller!

Également, gros échec de ne pas avoir développé un plan directeur pour le Parc des Compagnons-de-Saint-Laurent + Place des fleurs de Macadam + Place Gérald-Godin + Agrandissement du Parc Jeanne-Mance + Réaménagement de l’avenue du Mont-Royal. On se retrouve avec plein de petits projets avec chacun leur personnalité, sans cohérence. sans vision d’ensemble, sans fil conducteur.

Parmi les points forts je note les jeux pour enfants qui sont vraiment magnifique et d’une grande qualité!
L’agrandissement de la superficie du parc vers l’arrière est également positif.

Le meilleur exemple… Pour prouver ton point, toutes les places publiques refaites sur Sainte-Catherine ont la même ligne directrice/vision d’ensemble…

Square Dorchester/Philipps et bientôt

Abords du centre Sanaaq

Et le Fameux Réaménagement de la Rue elle-même !

En même temps, c’est une belle évolution par rapport à ce qui avait avant…

Place-Des-Fleurs-De-Macadam c’était juste du Gravier en été 2020…

C’est maintenant avec beaucoup plus de tonus, ça gagne en maturité et c’est surtout moins primitifs…

Même chose pour le parc de ce thread-ci!

Spécifiquement pour la rue Mont-Royal, je ne serais pas surpris de voir un réaménagement plus en profondeur lors des prochains gros travaux pour les infrastructures souterraines sur cet axe. La ville synchronise généralement ces interventions, donc faut parfois être patient… La rue est piétonnisée sur le long terme une bonne part de l’année, ce serait normal de considérer cette nouvelle réalité dans sa forme.

Personnellement, je n’ai pas de problème avec la personnalité différente des parcs et places publics; les fonctions sont assez différentes et ce sont des aménagements de quartier pour plusieurs. Aussi, on pourrait imaginer qu’un parc comme Jeanne-Mance devrait être plus de diapason avec le mont Royal que le parc des Compagnons-de-Saint-Laurent. Je verrais bien un meilleur réseau vert entres les parcs et places publiques cependant!

Quelle est la différence entre de la poussière de pierre non-stabilisée et stabilisée? Le nouveau de compaction?

4 Likes

Disons que c’est facile de créer un fil conducteur pour une série de places publiques qui bordent la même rue. Pour des espaces individuels répartis à l’intérieur d’un quartier c’est un peu moins évident. Puisque chaque endroit répond à un besoin plus localisé, en recherchant en priorité l’équilibre et l’harmonie avec le milieu immédiat. De toute façon ces endroits sont appelés à évoluer avec le temps et peuvent éventuellement être bonifiés selon les nouveaux besoins du moment.

3 Likes

Il ne faudrait pas oublier dans le décompte des réaménagements de cet espace celui d’il y a à peine quinze avec sa table en béton et son million et demi.

1 Like

Un plan directeur permet d’avoir une vision à long terme, indépendamment du rythme où sont réalisés les interventions. Un bon exemple est l’esplanade Tranquille qui a été construite 10 ans après le reste mais selon les lignes directrices établies à la base.

Si Mont-Royal avait eu un plan directeur, la Place des fleurs de Macadam aurait pu traverser Mont-Royal jusqu’à la façade nord au lieu d’être repliée sur elle-même. Mais en l’absence d’un plan directeur c’est difficile parce qu’on ne sait pas ce que va devenir Mont-Royal le jour où les travaux d’infrastructure vont arriver.

Les espaces peuvent avoir une personnalité différente ET faire partie d’un plan directeur. Un bon exemple est la Place Jean-Paul-Riopelle et le Square-Victoria qui font partie du même plan directeur mais avec des ambiances très différentes. Le but c’est juste d’éviter l’effet pizza mal maîtrisé et de faire un tout cohérent.

C’est clair! Le Parc Jeanne-Mance est rattaché au Mont-Royal. L’intérêt d’un plan directeur concerne plutôt sa relation avec l’avenue Mont-Royal, qui est beaucoup top large en ce moment entre Parc et Saint-Laurent. Avec une vision d’ensemble on pourrait tout de suite déterminer est-ce qu’on enlève le stationnement? Est-ce qu’on a une seule voie par direction? Est-ce que Mont-Royal devient sens unique? Un plan directeur du Parc Jeanne-Mance est en préparation, mais sans plan directeur pour l’avenue Mont-Royal comment on va gérer cette cohabitation? On ne peut pas penser le transport un coin de rue à la fois, ça prend une vision large.

La logique d’un plan directeur c’est simplement d’être dans une vision durable, à long terme. Malheureusement sur le Plateau on est présentement dans une vision jetable. La place Gérald-Godin présentement en construction par la STM est déjà prévue être démolie en 2026 par la ville. Le Parc des Compagnons de Saint-Laurent ne durera pas longtemps par sa faible qualité. La Place des fleurs de Macadam sera fort probablement refaite dans moins de 10 ans quand la rue Mont-Royal sera reconstruite pour ses infrastructure. Ce n’est pas logique, ce n’est pas souhaitable en 2022 de travailler comme ça. On devrait avoir un plan de match sur minimum 50 ans. S’assurer que chaque intervention va fonctionner avec la prochaine.

Oui entre autres, c’est aussi généralement un sable granitique plus durable. La version non-stabilisé est impossible à déneiger, fait d’énormes flaques de boue et la moitié va se retrouver dans la rue en quelques mois.

3 Likes

De bons points concrets, et merci pour l’explication pour la poussière de pierre. :slight_smile:

Je serais curieux de savoir c’est quoi la vétusté de la rue Mont-Royal et avec quel échéancier on prévoit la refaire en profondeur. C’est possible que ça influence des décisions pour d’autres projet que l’administration veut peut-être pousser plus vite, même si cela mène à des défauts que tu soulignes.

1 Like

Donc l’aménagement de la Place Gérald-Godin n’est que ‘‘temporaire’’ et n’est pas la version finale ? Si on veut parler de développement durable et d’urgence climatique sur le Plateau, faudrait commencer à prêcher par l’exemple… Si on va démolir et refaire la place dans 4ans, whats the point… Si on est pour refaire un espace public, c’est qu’il devrait être fait pour le long terme. C’est ça du développement durable, pas juste mettre des bacs à fleurs sur une surfaces pavées…

L’arrondissement et la ville n’ont pas vraiment d’excuses ici, la refont de la place était en planification depuis des années, même chose pour la planification de l’installation des ascenseurs, juste le temps que ça la pris, on aurait assez de temps pour réfléchir et décider du design final et le faire directement en même temps que la fin des travaux de la STM…

2 Likes

Absolument, la Ville de Montréal aura été crétin là-dessus

La Place sera là moins longtemps que la durée des travaux des ascenseurs et du nouvel Édicule et de la Place Temporaire…

Faut le faire!:joy::ok_hand:

L’édicule du métro et son entourage ne sont pas construits par la ville de Montréal, mais par la STM.

La STM ne construit pas la place publique de la ville et fait un pavage minimaliste pour son projet. Le projet permanent de la place publique est dirigé par la ville de Montréal et non l’arrondissement.

C’est certain qu’on aimerait un meilleur arrimage entre les travaux de divers entités, mais c’est tellement un problème constant avec n’importe quels acteurs (MTQ, STM, Ville, Québec, chantiers privés, la Caisse, peu importe…) que j’ai l’impression que c’est un problème structurel hors du contrôle de tous et chacun individuellement, et qu’un protocole pour synchroniser ces intervenants, ou déléguer les chantiers entre les entités de manière satisfaisante, serait de mise.

1 Like

C’est certains, sauf que ça fait combien d’années qu’on entend la ville dire qu’elle veut améliorer la situation et faire mieux, mais que sur le terrains, on en encore des exemples qui démontre le contraire. La STM est bien en train de refaire Pierre-de-Courbertin, donc est-ce qu’on aurait pu arrimer les travaux de la place avec ceux de l’édicule ? Oui.

La ville a révisée les plans et a eu accès aux plans de la STM, donc en quoi c’est compliquer pour la ville d’obliger ses doléances et ses projets pour les faire concorder. Des fois j’ai l’impression que les entités gouvernementales ou para-publiques sont traitées comme n’importe quel citoyen privé, sauf qu’ils ne sont pas du tout un simple citoyen qui refait le paysagement de son terrain…

On a l’impression que personne a la STM va contacter la ville et leur dire : voici notre échéancier, quel sera la votre ? Il y a des trous, est-ce qu’on pourrait avoir un Zoom call pour pour faire concorder les 2 ? Des fois j’ai l’impression que chaque partie planifie mais que personne pense ou révise les calendriers et l’organigramme… C’est dommage car ça créer du gaspillage de ressources, d’argent de et talents. On dirait des fois que personnes se font des suivis serrés sur les projets. La ville devrait déjà savoir ce que projette et ce que planifie la STM et vis-et-versa.

Même chose avec les autres, Caisses, MTQ, Hydro, SIQ, ARTM, Infrastructure Canada, etc.

1 Like

J’ai fait une recherche sur cette entente, c’est effectivement intéressant, je ne savais pas que c’était la structure utilisée dans ce projet. la ville de Montréal et l’ARTM ont financé des travaux effectués par la STM pour les faire de façon intégrée. Ça serait effectivement bien que ce soit la norme. Mais dans une telle entente, toutes les parties peuvent refuser, je ne crois pas que la ville puisse imposer quoique ce soit. Je serais curieux des raisons pour ne pas procéder de cette façon ailleurs, il doit avoir divers obstacles qu’on devrait chercher à éliminer, ou avoir un mécanisme de gestion qui privilégie cette coopération.

Bien intéressant, merci!

1 Like

Ça me fait penser au réamagement de la Place Saint-Henri
La STM est en train de réaménager les édicules et ajouter un ascenseur.
La Ville va réaménager l’espace autour de l’édicule & la rue Saint-Jacques et la construction d’un édifice communautaire.
Il y a aussi des rénovations à venir à la Caserne 23.

3 Likes

Sur la page FB de la conseillère municipale Marianne Giguère avec une explication des aménagements

:deciduous_tree: Le parc des Compagnons de St-Laurent a été rénové!

  • Les structures de jeux faites de troncs d’arbres entremêlés mettent tout le monde au défi, de 2 à «tant que vous aimez grimper» ans.
  • La table de ping-pong et la talle de grands roseaux mettent votre dextérité à l’épreuve.
  • La ludothèque, parée d’une nouvelle murale, est toujours aussi magique.
  • L’estrade invite à la contemplation et à la discussion (et dire que de là, y’a pas si longtemps, on aurait eu une vue sur un stationnement, au milieu du parc!).
  • Il y a maintenant une butte, un défi parfait pour glisser l’hiver quand on est tout petit! (Le Sablier, le plus gros CPE du Qc, est juste à côté…).
    :sweat_drops: Et puis il y a les jeux d’eau, si chouettes, qui cachent une petite révolution: toute l’eau qui y jaillit est recueillie dans un réservoir, puis une pompe la redistribue dans des tuyaux d’irrigation qui viennent arroser par dessous les nouveaux arbres - dont plusieurs fruitiers - plantés autour.
    :rock: Et juste derrière, presque imperceptible, on remarque une cuvette dans le carré de terrain gazonné parcemée de rochers, laquelle deviendra bassin de rétention lors des fortes pluies: les rochers seront alors autant d’îlots émergés au milieu d’une marre temporaire! .

6 Likes

Je viens d’y faire un tour aussi, il reste un brin de finition ici et là, ainsi qu’à retirer plusieurs clôtures, mais le parc est déjà bien achalandé, les gens devaient être impatient d’avoir cet espace.





9 Likes

Via le fil Twitter de Claude Deschênes:

4 Likes