Nouvelles du service de vélos en libre-service BIXI

Discussions et actualités au sujet de BIXI.

Bixi atteindra l’équilibre budgétaire. Un passage que je trouve intéressant:

Le service a d’abord connu une baisse d’achalandage atteignant plus de 70 % en avril par rapport à l’an dernier. L’organisme estime toutefois avoir regagné graduellement la confiance des usagers, avec une baisse moyenne mensuelle se situant autour de 40 % les mois suivants, pour terminer la saison avec une hausse d’achalandage de 11 % en novembre.

C’est quand même intéressant que dans le contexte actuel, BIXI fini sa saison avec une hausse d’achalandage, malgré la baisse des déplacements. Ça démontre l’importance des transports actifs dans la situation actuelle.

J’ai utilisé BIXI deux fois cette année pour aller faire des courses.
Les deux fois en BIXI électrique
Au prix de mon abonnement, ca fait cher du déplacement!! Normalement, j’utilise BIXI pour mes déplacements au bureau, mais je suis en télétravail depuis le 13 mars.

J’ai surtout utilisé mon vélo personnel cette année.

Avec la flotte de BIXI électriques qui va augmenter, je pense que ça va faire une valeur ajoutée au service. C’est assez cher d’en acheter un personnellement, et pas toujours pratique. Si on peut en avoir un de manière plus régulière avec son abonnement BIXI, c’est gagnant.

1 Like

Voici le communiqué de presse complet:

BIXI Montréal atteint l’équilibre budgétaire en 2020

BIXI (Groupe CNW/BIXI Montréal)

NOUVELLES FOURNIES PAR BIXI Montréal | Nov 17, 2020, 07:40 ET

Une saison marquée par le succès des BIXI électriques
et de nouvelles habitudes de déplacement

MONTRÉAL, le 17 nov. 2020 /CNW Telbec/ - Deux jours après la fin de la saison 2020, l’OBNL BIXI Montréal confirme qu’elle atteindra l’équilibre budgétaire cette année, et ce, malgré le contexte exceptionnel engendré par la COVID-19. Tandis que la pratique de l’exercice en plein air a la cote pour lutter contre le stress, et à un moment où la distanciation sociale et les déplacements extérieurs contribuent à ralentir la propagation du virus, de nombreuses initiatives ont permis à BIXI de demeurer une alternative de choix pour les citoyens cette saison, démontrant son statut de partenaire incontournable de la mobilité intégrée dans la métropole.

Les BIXI électriques - BIXI Montréal (Groupe CNW/BIXI Montréal)

« BIXI Montréal a prouvé en 2020 qu’il avait tous les atouts nécessaires pour demeurer un symbole fort de la métropole et de sa capacité de s’adapter et d’innover, même en temps de crise. Alors que nous venons de traverser une véritable tempête, nous sommes heureux d’annoncer que BIXI atteindra l’équilibre budgétaire cette année. Cette solide situation financière est attribuable à de nombreux facteurs, dont l’expertise de l’équipe en place, le dévouement des employés, une structure flexible et une gestion rigoureuse durant plusieurs années de croissance soutenue. La saison qui vient de se terminer a d’ailleurs été marquée par l’ajout de 1 000 nouveaux BIXI électriques à la flotte, très populaires auprès de notre clientèle et utilisés 60 % plus souvent que les vélos standards », déclare Alexandre Taillefer, président du conseil d’administration de BIXI Montréal.

DÉFIS RELEVÉS POUR 2020 ET SAINE GESTION FINANCIÈRE
Depuis sa création en 2014, BIXI Montréal a conduit ses activités avec rigueur, comme en font foi les excédents opérationnels accumulés depuis six ans. Ceux-ci permettent à l’OBNL d’assumer les risques d’exploitation dus aux situations imprévues ou aux fluctuations des conditions saisonnières. Entre 2014 et 2019, BIXI Montréal a enregistré une augmentation de 307 % des ventes, une hausse de 146 % des utilisateurs uniques et une progression de 81 % de l’achalandage. Le taux de satisfaction de la clientèle de BIXI, qui s’élevait à 94 % en 2019, est une autre preuve irréfutable du chemin parcouru.

Malgré la situation imprévue en mars, qui a amené BIXI Montréal à revoir son service dans des délais extrêmement serrés et à déployer un plan de mesures sanitaires fiables, la saison a pu débuter à la date prévue du 15 avril. Afin de soutenir les travailleurs de la santé et leur offrir une option supplémentaire facilitant leurs déplacements vers leur lieu de travail, BIXI a aussi proposé un abonnement gratuit de 30 jours à tous les employés des établissements de santé publics du Grand Montréal.

Au terme d’une saison marquée par un niveau d’achalandage à la baisse par rapport à 2019, en grande partie lié au confinement et au télétravail, BIXI Montréal affirme avoir réussi à relever les défis qu’a apportés cette saison hors de l’ordinaire. Alors que la baisse d’achalandage atteignait plus de 70 % en avril par rapport à l’an dernier, la confiance des usagers a été regagnée graduellement avec une baisse moyenne mensuelle se situant autour de 40 % les mois suivants, pour terminer la saison avec une hausse d’achalandage de 11 % en novembre, ce qui augure bien pour 2021.

ÉNORME SUCCÈS DE L’OFFRE DE VÉLOS À ASSISTANCE ÉLECTRIQUE
BIXI Montréal s’est affairé durant l’été à poursuivre le déploiement de son réseau électrique en collaboration avec la Ville de Montréal, les arrondissements, des partenaires privés et son nouveau partenaire exclusif des vélos à assistance électrique, Hilo, une nouvelle filiale d’Hydro-Québec qui offre un service de maison intelligente clés en main.

Disposant de 3 vitesses, ces vélos de couleur bleue affichent une vitesse maximale de 32 km/h, ce qui permet aux utilisateurs de parcourir une plus grande distance plus rapidement. Ils nécessitent un effort moindre pour l’usager, notamment face à des dénivellations prononcées.

  • En moyenne, les BIXI électriques ont été utilisés 60 % plus souvent que les vélos standards quotidiennement (4,3 fois vs 2,7).
  • La distance moyenne de chaque déplacement en BIXI électriques a été 70 % plus élevée que celle des déplacements en BIXI standards (4,8 km vs 2,8 km).
  • La durée moyenne des déplacements a été 27 % plus longue (19,2 minutes en BIXI électriques vs 15,1 minutes en BIXI standards).

« Durant la pandémie, le BIXI électrique a su se positionner comme une option supplémentaire agréable, pratique, rapide, accessible pour tous et abordable, facilitant le quotidien de nombreux citoyens. Nous sommes par ailleurs heureux d’avoir pu concrétiser l’ajout de stations et de vélos électriques cette année, malgré le contexte qui s’annonçait peu propice », souligne Christian Vermette, directeur général de BIXI Montréal.

Toujours à l’affût des tendances et ayant une vision d’avenir bien définie, BIXI a su encore cette année se distinguer par son dynamisme en matière d’innovation technologique et son leadership. Destination Centre-Ville a d’ailleurs remis le Prix de la catégorie « Service public » Montréal centre-ville au projet de BIXI électriques cet automne.

À l’heure actuelle, BIXI compte un grand total de 1 000 BIXI électriques, ce qui permet à Montréal de disposer de la plus vaste flotte de vélos à assistance électrique en libre-service au Canada et d’une des plus importantes en Amérique. Se fixant comme objectif de continuer à démocratiser l’usage du vélo, BIXI Montréal et la Ville prévoient l’ajout de 1 150 nouveaux vélos à assistance électrique en 2021 et 2022. La mise en service des stations électriques et des vélos à assistance électrique a également permis la création d’emplois au Québec dans une période où le soutien à l’économie locale est au centre des préoccupations des citoyens.

Éric Alan Caldwell, responsable de l’urbanisme et de la mobilité au sein du comité exécutif de la Ville de Montréal, ajoute : « Plus que jamais aujourd’hui, la Ville de Montréal continue de croire profondément à la place du transport actif dans l’offre globale de la métropole et elle mettra tout en œuvre pour assurer sa vitalité à long terme. Cette saison se termine alors que BIXI a su démontrer cette année toute sa pertinence et sa résilience dans l’offre de mobilité pour les Montréalaises et Montréalais, et ce, même en temps de crise. Notre administration continuera d’appuyer BIXI pour maximiser son offre partout sur le territoire ».

CHANGEMENT DES HABITUDES DE DÉPLACEMENT : PLUS DE LOCATIONS À DES FINS RÉCRÉATIVES ET DES DÉPLACEMENTS PLUS LONGS ET PLUS LOCAUX
De façon générale, le contexte actuel a amené les usagers à découvrir les plaisirs d’utiliser le vélo-partage pour leurs activités à l’extérieur du travail et à se déplacer plus localement. BIXI a d’ailleurs noté cette saison une croissance des déplacements dans les quartiers périphériques, ainsi que des déplacements plus longs, que ce soit en termes de durée ou de distance.

Plus qu’un simple moyen de transport, les BIXI ont permis aux citoyens du Grand Montréal de se changer les idées et de redécouvrir leur ville et leurs quartiers cette année. Partenaire de BIXI Montréal, le fournisseur mobile et Internet Fizz a même sollicité sa communauté et celle de BIXI pour imaginer des trajets reliant des commerces locaux, des murales, des parcs et de jolies rues, ponctuées de stations, créant des motifs inusités sur la carte de Montréal. Les usagers ont par la suite été invités à dessiner eux aussi leur quartier en créant leurs propres trajets.

BIXI REMERCIE SES PRÉCIEUX PARTENAIRES
BIXI Montréal profite de l’occasion pour remercier Valérie Plante et toute l’équipe de la Ville de Montréal pour leur confiance et leur engagement, ainsi que ses partenaires, qui ont soutenu sa mission en 2020 malgré la période d’incertitude : Fizz, Cogeco, l’ARTM, ainsi que Rachelle Béry. BIXI salue aussi la contribution inestimable d’Hilo, Lyft, PBSC Solutions urbaines et Devinci qui ont rendu possible le déploiement de son réseau électrique.

« En tant que partenaire exclusif des vélos à assistance électrique , Hilo se réjouit d’avoir pu contribuer au succès des BIXI électriques, une façon novatrice et intelligente de se déplacer dans l’espace urbain. Nous sommes heureux de constater que le public les a rapidement adoptés. Quant à notre partenariat, celui-ci allait de soi puisque nos deux entreprises partagent des valeurs communes et une vision environnementale écoresponsable et innovante », commente Sébastien Fournier, président-directeur général d’Hilo.

« Au nom de BIXI Montréal, je tiens à remercier chaleureusement tous les employés pour leur engagement extraordinaire tout au long de cette saison inédite. Grâce à leur dévouement, nous avons été en mesure d’offrir à nos clients une expérience à la hauteur de leurs attentes, et ce, dans un environnement sécuritaire. Plus que jamais durant cette crise, le service de vélo-partage montréalais s’est avéré un mode de transport idéal et nous vous donnons déjà rendez-vous en 2021 », conclut M. Taillefer.

À PROPOS DE BIXI MONTRÉAL
BIXI Montréal est un organisme à but non lucratif créé par la Ville de Montréal pour gérer le système de vélo-partage dans la métropole. À l’automne 2020, le réseau comprend 7 270 vélos standards et 1 000 vélos électriques sur le territoire montréalais, ainsi qu’à Westmount, Montréal-Est, Mont-Royal, Longueuil et Laval. Pour davantage d’informations, vous êtes invités à consulter le site de BIXI Montréal.

À PROPOS DE FIZZ
Lancée en 2018, Fizz est un fournisseur mobile et Internet nouveau genre qui donne le contrôle à ses membres au travers d’une expérience entièrement en ligne. Avec Fizz, c’est simple et juste. Bienvenue ailleurs.

À PROPOS DE HILO
Hilo est une filiale d’Hydro-Québec dont la mission est de développer des produits et services innovants à valeur ajoutée pour les clients, contribuant à inscrire Hydro-Québec comme un acteur majeur des nouveaux services énergétiques. En plus de la maison intelligente, Hilo offrira bientôt des services aux entreprises pour les aider à réduire les coûts liés à la consommation d’énergie et les émissions de GES. D’autres produits et services s’ajouteront de manière évolutive, notamment dans les secteurs de la mobilité électrique, du stockage intelligent et de l’autoproduction solaire. Les commandes en ligne peuvent être effectuées dès aujourd’hui au www.hiloenergie.com.

À PROPOS DE RACHELLE BÉRY
La première épicerie Rachelle Béry a ouvert ses portes en 1984, à Montréal, au coin des rues Rachel et Berri, d’où son nom! Aujourd’hui, on compte 11 épiceries de quartier et plus de 60 espaces santé situés à l’intérieur des supermarchés IGA partout au Québec. Au fil des années, la mission de Rachelle Béry est toujours demeurée la même : alimenter le mieux-être en encourageant la découverte et en faisant la promotion de produits biologiques, naturels et locaux.

À PROPOS DE L’ARTM
L’Autorité régionale de transport métropolitain a été créée par le projet de loi 76, qui a modifié la gouvernance du transport collectif dans la grande région métropolitaine de Montréal. Dans une perspective de développement durable et de cohésion régionale, l’Autorité régionale de transport métropolitain planifie, organise, finance et fait la promotion du transport collectif et du transport adapté dans la région métropolitaine de Montréal, afin d’offrir une expérience de mobilité simple, intégrée, fluide et efficace. Elle élabore à cette fin un plan stratégique de développement, une politique de financement, un cadre tarifaire et des ententes de services qui encadrent le développement, l’organisation et le financement de ces services. Pour ce faire, l’Autorité travaille à mobiliser les forces vives du milieu des transports collectifs autour d’une vision unifiée.

SOURCE BIXI Montréal

Des Bixi l’hiver!

Des BIXI d’hiver pourraient être lancés dès l’an prochain

Camille Lalancette | Agence QMI

| Publié le 18 novembre 2020 à 00:00

Des BIXI pourraient rouler dans les rues enneigées de Montréal dès l’hiver 2021-2022: l’organisme qui gère les vélos partagés est en discussion avec la Ville à ce propos.

«Je ne serais pas surpris que l’an prochain, on soit capable d’avoir un réseau BIXI d’hiver, mais toujours avec l’accord de la Ville de Montréal», a prudemment lancé le directeur général de BIXI Montréal, Christian Vermette.

«Montréal travaille depuis quelques années à développer un système de pistes cyclables sécuritaires et déneigées. Ça commence à avoir du sens d’avoir un réseau BIXI d’hiver, on est quand même assez proche», a-t-il ajouté en faisant notamment référence au Réseau express vélo (REV).

Tests à l’interne

À l’interne, BIXI Montréal a déjà testé son équipement dans des conditions hivernales. «On sait que les vélos résistent. Il y a certaines composantes à changer, pour les rendre sécuritaires et aussi pour ne pas les maganer à long terme. Il y a quand même le facteur sel à Montréal», a expliqué M. Vermette.

Ce qui empêche pour le moment le projet d’aller plus loin, c’est la question du financement. Étant donné que BIXI est un organisme géré par la Ville de Montréal, il doit avoir l’autorisation de celle-ci pour aller de l’avant avec un tel projet.

«C’est une question de priorités et de coûts. On est en discussions avec la Ville de Montréal pour planifier [le projet des vélos d’hiver]. Cette année, notre grosse avenue, c’était les vélos électriques. On n’a pas de grosses équipes, alors on s’est concentrés sur ce projet-là», a souligné M. Vermette en évoquant les 1000 vélos électriques qui se sont ajoutés à la flotte en 2020.

Il est difficile d’estimer les coûts d’une saison prolongée jusqu’à l’hiver puisqu’il y a plusieurs scénarios associés à ce projet, a indiqué le DG.

Démocratiser le vélo d’hiver

L’experte en vélo d’hiver chez Vélo Québec, Magali Bebronne, se réjouit de savoir qu’un tel projet est en discussions.

Elle remarque que l’arrivée des BIXI à Montréal en 2009 a amené vers le vélo des gens qui n’en auraient pas nécessairement fait auparavant.

«Il y a des gens qui ont commencé avec BIXI, on a vu d’autres types de populations utiliser BIXI, ç’a eu des effets transformateurs sur l’attrait du vélo à Montréal», a-t-elle dit.

Elle croit qu’avec une flotte de BIXI d’hiver, l’effet serait le même. «Ç’a le potentiel de complètement changer la perception des gens sur le vélo d’hiver», s’est-elle exclamée.

«C’est une belle porte d’entrée, de la même façon que le vélo électrique, tu veux peut-être l’essayer avant de t’en acheter un. BIXI, avec les vélos électriques, permet de faire ça», a comparé Mme Bebronne.

Des adeptes impatients

Des adeptes de vélos d’hiver se réjouissent aussi d’apprendre cette nouvelle, même s’ils possèdent leur propre équipement.

«[Le vélo], c’est un moyen de transport qui est tout à fait accessible et légitime en hiver. Donc on devrait le promouvoir plutôt que de déclarer que les pistes ferment et les BIXI s’arrêtent», a donné en exemple Karim Nesta, le fondateur de l’Association pour la mobilité active de Ville-Marie.

«Ce n’est pas parce qu’on est rendu le 15 novembre que ce n’est plus possible de se déplacer à vélo», a renchéri un autre cycliste de la métropole, Mario Grenier.

3 Likes

Un blog sur le site de PBSC

Montreal is Canada’s second-largest city, and the largest Francophone metropolis in the Americas. With its diverse heritage, Montreal has flourished as a recognized center for artists and creative industries, but also as a leader for sustainable mobility and intelligent transportation.

During the summer of 2020, the city crossed an important milestone in terms of micromobility. A pioneer in the world of bike sharing, Montreal became one of the first cities in North America to launch a large-scale e-bike fleet, when it partnered with PBSC to launch 1,000 E-FIT bikes. The electric bikes have been extremely well-received with Montrealers, in a poll conducted this fall, the E-FIT scored over 95% in satisfaction rates for ease of use, maneuverability, and overall experience.

Serial entrepreneur and Chairman of the Board of Directors of BIXI, Alexandre Taillefer knows the future of micromobiliy is electric. “Electric micro-mobility is shaping a new generation of urban transportation, whose practicality, speed, economy and respect for the environment are just a few of its many advantages. It’s a way of getting around the city that meets the concerns of sustainable development, while meeting citizens’ expectations” he said at the launch of 1,000 electric bikes in September, a collaborative effort between PBSC Urban Solutions, the city of Montreal, and BIXI.

Today the system boasts 8,400 bikes distributed across 680 smart stations including both electric and regular bikes. Last year, 320,000 cyclists used BIXI, travelling more than 15 million kilometres, for a total of 5.8 million trips.

7,400 ICONIC bikes make up most of Montreal’s fleet. The award-winning design was a natural fit. With a sturdy and durable frame, the bike performs well on Montreal’s sometimes bumpy streets. The ICONIC is so well adapted for Montreal, that virtually all the first bikes launched in the city over a decade ago remain in circulation on the roads today.

Additionally, 1,000 electric E-FIT bikes are already on the streets of Montreal as of 2020, and that’s just the first phase. With its vibrant blue frame, they’re easy to spot from a distance. These electric bikes have a unique light and compact design, making them reliable, user friendly, and theft-proof. They’re equipped with a 250W central motor than can propel cyclists to up 32kmh, for up to 70km. After a successful pilot project of 120 E-FIT during the 2019 season, it was decided the e-bikes were there to stay. Beginning with a major expansion in the summer of 2020, the city of Montreal has given itself the ambitious objective of a 25% electric fleet in the next couple of years. Needless to say, the E-FIT have won over the hearts of Montrealers, who can now cycle from the city’s old port to the famous Mount Royal without breaking a sweat. In 2020, the electric BIXIs were used 60% more often, and travelled 70% further than their non-electric counterparts. One reporter from the Montreal Gazette who test drove the E-FIT summarized his experience as such: “Despite the humid 24 C, I’m dry. And in a good mood. The e-bike elicits a lot of looks, and I get a taste of what it’s like to drive a Ferrari. An ecologically friendly, very cheap Ferrari.”

The network is made up of 680 smart-stations located all over the island of Montreal and the neighboring cities of Laval and Longueuil. In 2020, the electrification of the fleet also came with new smart-stations capable of recharging multiple E-FIT bikes on the spot. While working with the city of Montreal, our team understood the importance of adapting our system to the local needs and conditions. The program is unique in its kind, as it is entirely removed in the fall and reinstalled in the spring, spending the city’s snowy winters indoors.

The bike-share system is loved by locals and tourists alike, and it shows in the numbers. In 2019, BIXI reported 80% growth in ridership and a 309% growth in sales in a five-year period. With 846km of bike lanes (590km of which are accessible year-round), Montreal ranks consistently high in the Copenhagen index and is the only North American city to have been featured on the ranking every year since 2011. The municipal government has also put forth the Réseau Express Vélo – a network of 184 km of protected single direction bike paths that will cross the city – to encourage cycling in a quick, safe and practical way. After over a decade of history, BIXI has grown to become a key player in Montreal’s transit system and has largely achieved its mission to create an active mode of transportation contributing to the well-being of Montrealers.

4 Likes

:+1: :bike: :handshake: :uk:

2 Likes

En tout, ce sont 3116 vélos à assistance électrique qui devraient être accessibles aux usagers de BIXI Montréal d’ici la fin de 2025. Il s’agit d’une augmentation de 27% par rapport à ce qui avait été annoncé dans le budget 2020 de la Ville.

Environ 300 vélos électriques supplémentaires seront déployés dans le réseau BIXI en 2023 et 2024; les 250 autres vélos de couleur bleue viendront compléter la flotte de vélos électriques de BIXI en 2025, montre le programme décennal d’immobilisation (PDI) 2021-2030 de la Ville de Montréal présenté à la mi-novembre.

Une somme de 8,4 M$ est d’ailleurs inscrite au PDI de la Ville afin de procéder à l’acquisition de ces vélos électriques pour les années 2023 à 2025. Ces montants incluent l’achat de 254 vélos standards et de 96 stations de BIXI électrique entre autres.

À terme, plus du quart de la flotte de l’organisme de vélo-partage dans la métropole sera composée de vélo à assistance électrique.

BIXI a d’ailleurs déployé 700 des 1000 nouveaux vélos électriques achetés par la Ville de Montréal cette année et en recevra 700 autres en 2021.

Rappelons que l’organisme qui gère le système de vélo-partage dans la métropole a annoncé la semaine dernière lors de son bilan que ses vélos électriques ont été très populaires auprès de sa clientèle et qu’il sont été utilisés 60% plus souvent que les vélos standards en 2020.

À la fin de la saison, la flotte de BIXI était composée de 7270 vélos standards et de 1000 vélos électriques. Ces derniers peuvent atteindre une vitesse maximale de 32 km/h, ce qui permet aux utilisateurs de parcourir une plus grande distance plus rapidement qu’avec des vélos traditionnels.

Je me demande si c’est un signe que la Ville laisse tomber les véhicules non immatriculés en libre-service sans ancrage (VNILSSA) comme JUMP pour privilégier seulement le modèle avec ancrage comme Bixi… :thinking:

1 Like

Aux dernières nouvelles, ils sont encore permis. C’est plutôt que Lime (qui opère maintenant Jump) disait ne pas pouvoir déployer ses vélos si la ville ne lui permettait pas d’offrir aussi les trottinettes; c’était les deux ou rien.

adjuger le contrat SP-29994 à PBSC Solutions Urbaines inc. pour l’acquisition d’un système de vélos en libre-service compatible avec le système de vélos en libre- service BIXI Montréal
SD-2020-4381 - CT : 1621510
District(s) : 00 Tous les districts Montant(s) : 1 596 140,44 $

La ville de Laval souhaite implanter son propre projet de vélo en libre-service en se désistant de BIXI. Elle souhaite ainsi implanter 14 stations dès l’année prochaine (8 de plus que la saison passée) ce qui coûtera environ 500 000 $ par année (contrat adjugée que pour une période de trois années). Honnêtement, je suis étonné de cette proposition, car les vélos seront quand même compatibles avec le système BIXI. Est-ce dire qu’on retrouvera des vélos de Laval à Montréal… rien n’est moins certain

Quand Bixi a fait son projet-pilote avec les bixi électriques, il y avait deux modèles à l’essai :
Le Boost de PBSC et un modèle de Lyft qui était compatible avec les stations Bixi

2 Likes

Compatibilité? C’est à dire qu’on peut utiliser les stations d’ancrages de n’importe quel service peu importe celui du vélo?

BIXI n’aura pas grand compétition cette année… et peut-être pour le futur… :kick_scooter::shushing_face: :bike:

C’est officiel. Durant la dernière séance du conseil municipal de Laval (2 février) le Conseil adopta le projet d’un service de vélo libre-service distinct de celui de BIXI, mais toutefois compatible avec BIXI pour trois années pour 1,6 millions $ avec l’implantation de 15 stations sur le territoire de Laval.

Ils feront affaires avec PBSC Solutions urbaines (toutefois, avec l’appel d’offres, trois entreprises se sont manifestées, mais seulement une à déposé une offre soit PBSC. J’imagine que le fait que les vélos doivent être compatibles avec le système BIXI qui est également avec PBSC à dû refroidir les deux autres entreprises (l’une du Royaume-Uni et l’autre était Bewegen).

Pourquoi ne pas avoir utilisé Bixi en soi plutôt qu’un autre service? Honnêtement, ça serait beaucoup plus simple (à mon avis, en même temps, je ne sais pas si Bixi est interessée)

Il y avait un projet pilote en partenariat avec BIXI ces deux dernières années. En 2019, il y avait 3 ou 4 stations, et en 2020 6 il me semble. J’imagine que l’argument financier doit jouer en faveur. Est-ce que plus une ville autre que Montréal veut implanter des stations dans sa municipalité plus le coût sera élevé en devant également assumer une partie équitable des coûts des stations sur dans la ville de Montréal ?
Car en 2019, le Conseil municipal de Laval dévoila que le coût par année d’un vélo électrique était de 422 $, d’un vélo traditionnel 165,16 $ de chaque point d’ancrage 22 $. Par contre je n’ai pas l’information concernant du coût d’une station, mais j’ose imaginer que c’est dans les dizaine de milliers probablement. Laval y consacrait à ma connaissance un budget de 150 000 $ or, en créant un tout nouveau système il pourra implanter plus de stations et avoir des équipes dédiées sur le territoire.

Plus de BIXI électriques pour la prochaine saison

PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE

En 2020, 1000 vélos électriques s’étaient ajoutés à la flotte de BIXI.

Les utilisateurs de vélos en libre-service BIXI auront accès à 725 nouveaux vélos électriques au cours de la prochaine saison, et pourront choisir un tarif mensuel beaucoup plus avantageux.

Publié le 24 février 2021 à 11h20

Partager

Isabelle Ducas Isabelle Ducas
La Presse

En 2020, 1000 vélos électriques s’étaient ajoutés à la flotte de BIXI.

« Les vélos électriques ont été très utilisés, très appréciés de la population, entre autres par des gens qui ne prenaient pas BIXI auparavant, et qui ont commencé à l’utiliser grâce à cette nouvelle offre de service », a souligné Éric Alan Caldwell, responsable de l’urbanisme et de la mobilité au comité exécutif de la Ville de Montréal, mercredi matin.

La grille tarifaire de BIXI a aussi été modifiée. L’abonnement annuel est remplacé par un abonnement saisonnier, valide pour la durée de la saison, soit du 15 avril au 15 novembre, au coût de 99 $, ou 89 $ si l’achat est fait avant le 15 avril.

Quant à l’abonnement mensuel, valide pour 30 jours à partir de la date d’achat, son coût passera de 36 $ à 19 $, soit une diminution de 47 %. « Cet accès mensuel beaucoup plus abordable facilitera l’accès pour de nombreux utilisateurs, en plus de répondre de manière plus adéquate aux besoins de flexibilité de certains usagers, notamment les étudiants et les personnes à faible revenu », indique BIXI dans un communiqué.

Pour les utilisateurs qui ne sont pas membres, l’aller simple sera désormais le seul produit offert, avec un coût de base minimal, puis facturé à la minute, ce qui sera plus avantageux pour la majorité des déplacements et permettra aux utilisateurs de payer seulement pour le temps utilisé.
https://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/2021-02-24/plus-de-bixi-electriques-pour-la-prochaine-saison.php

2 Likes

La nouvelle structure des prix semble intéressante!