Les terrasses Roy

Place publique permanente entre l’avenue Coloniale et la rue De Bullion.
Du site web de la ville:

Le concept des terrasses Roy propose un partage équitable du domaine public entre les citoyens, favorise le transport actif et crée un milieu de vie dynamique. Toutefois, là où le projet se démarque et innove véritablement, c’est en offrant, dans un petit espace, des fonctionnalités qui répondent aux différents besoins de l’ensemble des usagers, tels que la sociabilisation, les rencontres fortuites, le jeu ludique pour les enfants et la détente pour les parents.

4 Likes

Il y avait des travaux pour la future place publique permanente aujourd’hui (10 mai 2022):

6 Likes

La surface de la rue a été retirée (2022-05-29):

7 Likes

De gros bacs sont en train d’être installés:

3 Likes

Donc au fond, on réplique le concept temporaire des bacs en bois, mais cette fois avec des bacs en béton? Intéressant… Mais je me demande si on aurait pas pu pousser la réflexion plus loin que le concept temporaire, tant qu’à rendre la place permanente.

1 Like

C’est une excellente question.

Il existe depuis quelques années une grande confusion entre «projet transitoire» et «projet permanent».

Un projet transitoire sert a tester le potentiel d’appropriation d’un lieu. Il sert aussi à faire patienter en attendant le projet permanent. Il ne s’agit pas d’une version préliminaire d’un aménagement permanent.

Mais cette nuance semble incomprise, et on le voit bien ici. Un aménagement transitoire peut être excessivement coloré, tourmenté dans ses formes, très aménagé, avec de nombreuses fonctions. C’est temporaire, c’est un test.

Pour un aménagement, ce n’est pas durables. Les couleurs passent mode, les formes complexes sont difficile à exécuter et à entretenir, les espace trop aménagés perdent vite l’intérêt des usagers dont les envies et les besoins évoluent, tout comme les trop nombreuses fonctions qui répond à tout et à rien à la fois. Ce n’est pas une façon durable d’aménager la ville. C’est coûteux, en argent mais aussi en matériaux et ressources gaspillées.

Cette place, comme plusieurs autres, est conçue dans un esprit de place jetable (en opposition à une vision durable). Les gens vont l’aimer, elle va être grandement appréciée, mais après un certain temps elle va tomber en désuétude et on va vouloir la refaire, beaucoup plus tôt que prévu.

La clé est de rester sobre, flexible, durable. Une surface unie, de qualité, qui peut accueillir n’importe quelle fonction au fil du temps et des saisons. De la végétation de qualité, en bonne quantité. Du mobilier flexible, appropriable, à compléter par des installations temporaire.

Et avec l’argent économisée on aurait pu en faire deux autres!

4 Likes



4 Likes

Les graffiteurs salivent!

Les murs, les vitrines, les portes, et le mobiliers urbains autour dans le secteur est déjà assez ravagés, faudrait pas leur donner des idées

En espérant que la signalisation interdisant de circuler en vélo sera claire! Malgré les pancartes ‘‘Obligation de descendre du vélo’’, depuis le début des installations temporaires des terrasses Roy, les cyclistes traversaient quand même à toute vitesse. :rage:

L’état des travaux aujourd’hui:



9 Likes

Wow! Un réaménagement majeur qui ajoutera une agréable place publique de plus dans le paysage urbain montréalais. Disons que les places publiques ont comme principale caractéristique d’humaniser la ville, en créant des lieux de beauté, de socialisation et d’animation.

D’ailleurs elles sont souvent enrichies de verdure, de fontaines et d’art public qui en font des incontournables notamment pour les gens du quartier. Pas besoin pour cela qu’elles soient vastes. Seulement bien situées à des carrefours fréquentés qu’elles mettent en valeur par leur créativité, en visant le mieux-être des populations environnantes, comme des visiteurs.

Or elles sont essentielles à l’appréciation de l’espace urbain et sont à la base même de l’attrait esthétique des villes comme le sont les grands boulevards, l’architecture des bâtiments, les parcs et les rues piétonnières, commerciales et d’ambiance. Ainsi quand je visite une ville j’accorde autant d’importance aux espaces publics qu’aux divers immeubles et monuments qui la composent, selon la cohérence et harmonie qui s’en dégage.

Parce que la beauté des villes ne se mesure pas seulement globalement comme un tableau d’ensemble qu’on admire. Mais surtout dans le détail et dans les impressions positives qu’elles nous laissent au hasard de nos déplacements dans le territoire citadin. Car c’est à ce niveau que tout se joue, que le charme opère (ou non) et qui fera qu’on aura envie de prolonger la visite et même souvent d’y revenir.

2 Likes

J’ai consulté les documents de la ville par rapport au projet et je n’ai rien vu par rapport à l’interdiction de circuler à vélo. Au mieux, la ville prévoit l’aménagement de chicanes pour réduire notre vitesse.

À moyen et long terme, j’anticipe une forte réduction de la circulation de transit à vélo* une fois que les travaux d’aménagement sur l’avenue de pins seront terminés. Présentement, la quasi-totalité des pistes cyclables qui permettent de rejoindre le sud du quartier** à partir du centre-ville se déversent sur des Pins, puis Roy.

* surtout en provenance de l’ouest
** au sud de Rachel

Le pavage est en cours :slight_smile: je nai pas pu prendre de photo mais ca vaudrait la peine de passer demain si quelqu’un est dans les parages

2 Likes

Je m’en charge :wink:

2 Likes

Qui voudra encore passer par Roy à vélo quand Des Pins sera terminée :wink: . Sauf si ta destination est sur Roy. :slight_smile:

2 Likes


Voilà!

17 Likes

Je pense que ca va aller vite à partir de maintenant…

1 Like

Au sujet des vélos, l’entrée de la place est très étroite, même si des cyclistes veulent transiter là, ils seront ralentis pas mal:


Les bacs et fosses:


9 Likes

Les piétons peuvent circuler au centre de la place maintenant. Les travaux avancent vite, ça va bientôt être terminé je crois.




Meilleure photo de l’entrée étroite dont je parlais:

11 Likes