Les Halles d'Anjou - 8 à 19 étages

Densification des terrains des Halles d’Anjou, près de la station de métro Anjou de la ligne bleue et des Galeries d’Anjou.

Le projet comprend la démolition du marché maraicher, qui sera relocalisé en cour avant, puis la construction de 3 bâtiments résidentiels de 19 et 8 étages.

Informations

Nom:
Emplacement: 7500 boulevard des Galeries d’Anjou
Hauteur:
Bâtiment A : 19 étages
Bâtiment B : 19 étages
Bâtiment C : 8 étages

Architecte:
Promoteur: Corporation Jadco
Début et fin de la construction:
Dates importantes:

  • 2021-01-21 au 2021-12-31 : Mandat du lobbyiste
  • 2022-11-01 : Adoption de la première résolution (PPCMOI)

Autres informations:

  • L’espace actuellement occupé par le marché et les maraîchers sera démoli. Il sera relocalisé en cour avant, face au boulevard des Galeries d’Anjou.
  • Agrandir le bâtiment existant par l’ajout d’un basilaire d’un étage, du côté de l’avenue des Halles, sur lequel deux tours de 19 étages sont construites.
  • Les tours sont rectangulaires. Sur les 13 premiers étages, un volume perpendiculaire, situé à l’arrière du volume rectangulaire, est présent. Ce volume donne l’aspect d’un L renversé au bâtiment. Les étages supérieurs ne comportent pas ce volume.
  • Le bâtiment C a, quant à lui, huit étages au total. La façade du rez-de-chaussée, adjacente à l’avenue des Halles, est composée de 10 maisons de villes

Sources des informations:

Autres images:


Extrait du mandat du lobbyiste

Source

Précisions

Le mandat consiste à représenter le client auprès de l’arrondissement d’Anjou et de la Ville de Montréal afin de développer la partie arrière du terrain situé au 7500 boulevard des Galeries d’Anjou (partie du lot 1 005 110 longeant l’avenue des Halles). Il est prévu d’y réaliser un projet immobilier résidentiel multifamilial intégrant des logements locatifs et une résidence pour personnes âgées. Les activités auprès de l’arrondissement et de la ville serviront à obtenir les approbations nécessaires à la réalisation de ce projet. Pour ce faire, une demande d’avis préliminaire sera déposée à l’arrondissement. L’usage actuellement autorisé au règlement de zonage (#RCA 40) est commercial, une demande en vertu du règlement sur les projets particuliers de construction de modification ou d’occupation d’un immeuble (PPCMOI) (#RCA 138) afin de faire autoriser l’usage résidentiel sur le site est requise. S’il s’avère que des éléments de l’aménagement du projet dérogent au règlement #RCA 40, ils seront intégrés au PCMOI. Les activités auprès de l’arrondissement incluent aussi des demandes d’approbation PIIA (#RCA 45) et les demandes de permis de lotissement et de construction (règlement #11-018). Aussi, des démarches avec la Ville de Montréal sont prévues afin de faire confirmer la comptabilité de l’usage résidentiel au secteur, tel que requis au plan d’urbanisme de la Ville de Montréal (#04-047).

Période couverte : 2021-01-21 au 2021-12-31

1 Like

Je suis vraiment content. J’ai grandi dans le secteur et j’ai toujours aimé cet endroit qui se transforme en marché fermier pendant l’été. Les commerces à l’intérieur étaient également super intéressants : boucherie, boulangerie, Marché 440, SAQ, Archambault, etc.

C’est toutefois très aride, les stationnements sont massifs et le développement Villa Latella est une vraie plaie. Le développement des terrains excédentaires est donc une excellente nouvelle!

3 Likes

J’espère qu’ils penseront à créer une nouvelle rue pour scinder le lot. Redévelopper des méga-lots, c’est bien, mais la présence d’immense lots sans rue transversale ne contribue pas à créer des quartiers à échelle humaine.

4 Likes

Le 1er octobre prochain, le CA adopte en première lecture une demande de PPCMOI visant à autoriser l’usage « H3-Habitation multifamilial ».

Puisque c’est Anjou, ça ne sera pas évident d’avoir accès à plus d’infos pour l’instant. :roll_eyes:

5 Likes

Le sommaire décisionnel est publié. C’est majeur comme projet.

Le projet propose d’agrandir le bâtiment existant par l’ajout d’un basilaire d’un étage, du côté de l’avenue des Halles, sur lequel deux tours de 19 étages sont construites. Cet agrandissement est effectué dans le prolongement des murs latéraux en angle, dans la section de stationnement comprise entre les deux marchés publics existants.

L’espace actuellement occupé par le marché et les maraîchers sera démoli. Il sera relocalisé en cour avant, face au boulevard des Galeries d’Anjou. Cependant, cette relocalisation ne fait pas partie du présent projet particulier.

Le basilaire est recouvert de deux revêtements extérieurs différents. La partie de la façade située sous les tours A et B est composée de maçonnerie, soit de la brique identique à celle présente sur les élévations des tours. De grandes ouvertures desservant le rez-de-chaussée viennent ponctuer la façade. De part et d’autre des tours, le mur du basilaire est composé d’un panneau perforé permettant de dissimuler le stationnement couvert.

Les tours sont rectangulaires. Sur les 13 premiers étages, un volume perpendiculaire, situé à l’arrière du volume rectangulaire, est présent. Ce volume donne l’aspect d’un L renversé au bâtiment. Les étages supérieurs ne comportent pas ce volume.

Le bâtiment C a, quant à lui, huit étages au total. La façade du rez-de-chaussée, adjacente à l’avenue des Halles, est composée de 10 maisons de villes, ainsi que du hall d’entrée pour les unités situées aux étages supérieurs. Le volume du bâtiment à la forme d’un U sur une hauteur de six étages. À partir du septième étage, les deux derniers étages ont la forme d’un L couché, inversé, la partie arrière sud du bâtiment étant seulement de six étages.

6 Likes