Demain Montréal - 20 étages

J’aimerais savoir comment ils auraient pu construire 22 étages en bois massif, si le guide de construction du Québec n’autorise que 12?
Ils auraient du demander une autorisation spécial à Québec? Car la ville na pas cette compétence… (comparativement à Vancouver, en plus leur tour de 18 étages était un “projet de recherche” avec l’université)
À moins que Québec et Ottawa sont déjà en train de revoir les limitations à la hausse?

2 Likes

De bonnes questions. Je ne sais pas si le model National Building Code 2021 est sortie, qui autorise des structures de bois massif jusqu’à 12 étages, mais ça donne la décision sur la dérogation aux autorités provinciaux. ¯_(ツ)_/¯

Le Québec a déjà son guide de construction en bois massif qui autorise 12 étages depuis 2015 (projet de pointe aux lièvres à Québec en autre), le fédéral la principalement copié pour l’inclure au code national…
Mais la question demeure, Québec aurait-il fournit une dérogation pour ce projet? Ou aurait-il donné des pouvoir spéciaux à Mtl?

2 Likes

Plus d’information dans le PV de la séance du CCU.

Le rendu correspond au design qui a été présenté au CCU.

  • le basilaire et le volume en surhauteur ont un revêtement de panneaux d’aluminium anodisés de 3 tonalités différentes (Gris Naturel, Gris Champagne et Anthracite) sur leurs façades principales. En effet, l’aluminium est un matériau considéré comme recyclable et dont la production a une empreinte carbone faible. L’anodisation est plus durable qu’une surface peinte et la standardisation des dimensions de panneau permet de minimiser les pertes

Le parti architectural repose sur:

  • la répartition des couleurs de panneaux d’aluminium sur les façades avant et arrière suivant un dégradé depuis le basilaire uni gris jusqu’au couronnement (deux derniers étages) uni noir;
  • les façades latérales du basilaire, ouvrant à l’ouest sur le parvis planté et à l’est sur la rue de Nazareth, comprennent une verrière colorée sur la hauteur du basilaire;
  • les façades latérales du volume en surhauteur accueillent des balcons en coursives avec garde-corps en verre coloré et dans l’option sans balcon, le revêtement de panneaux d’aluminium est poursuivi;
  • le rez-de-chaussée de la rue de Nazareth, qui abrite le garage municipal, reprend une brique d’argile pour s’inscrire en complémentarité avec l’immeuble situé en face.
PV - Avis favorable du CCU

image
image
image

Quel dommage.

Still mentions eco-responsibility, but still doesn’t mention anywhere if it will stick to the original mass timber proposal. ¯_(ツ)_/¯

Je n’avais pas vu ça passer. Quelle horreur. Et surtout, quelle hypocrisie de la part de l’équipe lauréate d’avoir autant modifié le projet que le jury a choisi. C’est carrément de la fausse représentation. On devrait leur retirer le mandat et le donner à l’équipe no2. On devrait considérer des modifications trop importantes comme un bri de contrat. On devrait se sentir collectivement lésés et floués par ce genre de fraude et il devrait y exister des mécanismes légaux pour y faire face.

10 Likes

Il n’y avait pas un budget à respecter parmi les critères du concours? Et à quel point c’est considéré sérieusement?

C’est vrai qu’une proposition lauréate qui n’est pas tout à fait réalisée comme prévue parce que c’est finalement trop cher, ça ne vaut pas grand chose. Ça me rappelle un peu la situation de la passerelle à la station Champs-de-Mars.

Il devrait y avoir une clause dans les concours qui protège le design, ou qui force la rupture du contrat et la tenue d’un autre concours si on se rend compte après audit que le design ne peut pas être respecté selon le budget et que le budget ne peut être bonifié.

1 Like