Bibliothèque Saint-Sulpice

La musique québécoise fera revivre la bibliothèque Saint-Sulpice

NOUVELLES FOURNIES PAR Cabinet de la ministre de la Culture et des Communications | Jun 23, 2022, 13:36 ET

MONTRÉAL, le 23 juin 2022 /CNW Telbec/ - Le premier ministre, M. François Legault, et la ministre de la Culture et des Communications, Mme Nathalie Roy, donneront une nouvelle vocation à la bibliothèque Saint-Sulpice : elle accueillera la Maison de la chanson et de la musique du Québec.

Ils en ont fait l’annonce aujourd’hui à la Grande Bibliothèque, à Montréal, accompagnés par les principaux partenaires du projet, soit Mme Valérie Plante, mairesse de Montréal, Mme Marie Grégoire, présidente-directrice générale de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), et Mme Monique Giroux, présidente de l’organisme sans but lucratif ÉCHO SONORE.

La bibliothèque Saint-Sulpice, immeuble classé comme bâtiment patrimonial par le gouvernement du Québec, présente un intérêt important pour sa valeur historique. Cette institution trouve son origine dans les premières bibliothèques publiques sulpiciennes de Montréal. Située dans le Quartier latin et ouverte en 1915, elle constitue alors la plus importante bibliothèque francophone de la ville. Rappelons que l’imposant bâtiment n’a plus de vocation depuis 2005. Toutefois, le gouvernement du Québec prévoit tenir son engagement qui était de le protéger et de le mettre en valeur. Le projet de la Maison de la chanson et de la musique en fera donc un haut lieu de la culture et contribuera à redynamiser la rue Saint-Denis à Montréal.

La création de la Maison de la chanson et de la musique a comme objectif la mise en valeur de la chanson et de la musique québécoises, symboles de l’identité culturelle du Québec. La nouvelle Maison de la chanson et de la musique vise :

  • à faire rayonner en un endroit unique l’histoire de la chanson et de la musique québécoises, par exemple en mettant en valeur des documents patrimoniaux;
  • à constituer une vitrine de la chanson québécoise contemporaine;
  • à être accessible au grand public (étudiants, professeurs, familles, groupes scolaires, nouveaux arrivants, touristes, etc.) et à permettre aux professionnels et aux artistes de faire découvrir la musique et la chanson québécoises dans le but d’en assurer la pérennité.

La Maison de la chanson et de la musique misera sur la création, les échanges d’idées, les rencontres, les résidences d’artistes, les classes de maîtres ainsi que les ateliers scolaires et d’affaires. Elle permettra au public de découvrir l’univers musical du Québec; de consulter des documents manuscrits, sonores, numériques et visuels liés à la chanson québécoise; de créer; de pratiquer la musique; de participer à des ateliers; et d’accéder à des contenus numériques.

La trame sonore du Québec

La Maison de la chanson et de la musique du Québec prévoit diverses activités immersives, technologiques et de découverte qui permettront d’animer ce lieu culturel consacré à la chanson d’ici. C’est dans ce contexte que le premier ministre et la ministre annoncent également l’octroi d’une aide financière de 2 M$ pour le projet La trame sonore du Québec. Ce projet, mené par BAnQ en partenariat avec l’organisme ÉCHO SONORE, vise à assurer la production de contenu en lien avec la nouvelle vocation de la bibliothèque. À cet égard, l’expertise d’ÉCHO SONORE sera mise à contribution. Cette initiative permettra notamment aux Québécoises et aux Québécois de profiter des collections et des fonds de BAnQ, qui seront rendus disponibles sur le Web jusqu’à l’ouverture de la Maison de la chanson et de la musique.

Par ce projet, BAnQ souhaite mettre la population québécoise à contribution pour qu’elle s’approprie son patrimoine musical d’hier à aujourd’hui. Par le biais d’un grand sondage et d’un appel citoyen, BAnQ invitera la population et le milieu culturel à choisir les 50 chansons québécoises incontournables.

De plus, dans le but d’alimenter la fierté et l’intérêt de toutes et de tous au sujet de ces titres, une série de 50 capsules vidéo sera produite pour raconter, illustrer et chanter chacune de ces histoires uniques.

Citations

« Au Québec, la musique a une place très particulière dans nos cœurs. Elle nous fait vibrer et nous rend fiers de qui on est. Elle chante notre histoire et notre territoire. C’est donc pour fêter le talent des créateurs d’ici et leur rendre hommage que je suis très heureux d’annoncer la création de la Maison de la chanson et de la musique du Québec. Une maison qui aura pignon sur rue dans l’ancienne bibliothèque Saint-Sulpice, à Montréal. On veut que ce nouveau lieu fasse découvrir la musique d’ici aux Québécois, jeunes et moins jeunes, aux nouveaux arrivants et aux touristes. Qu’elle donne le goût de découvrir la musique d’ici et, à travers elle, nos grands artistes et notre culture. »

François Legault, premier ministre

« Certains immeubles patrimoniaux sont appelés à jouer un rôle plus vaste que celui de témoins de l’histoire en devenant des acteurs de la société actuelle. En faisant revivre la mythique bibliothèque Saint-Sulpice, notre gouvernement redonne aux Québécois un lieu empreint d’histoire et de culture qui fera rayonner la chanson et la musique du Québec au-delà de ses murs. C’est ça, un gouvernement qui tient ses promesses et qui fait de la culture une priorité. »

Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications

« Avec ce nouveau lieu de culture, qui attirera les visiteurs de partout, la rue Saint-Denis trouvera un partenaire de choix pour favoriser son développement commercial et culturel. Avec Bibliothèque et archives nationale, l’Espace Saint-Denis, la cinémathèque et maintenant la Maison de la chanson et de la musique, c’est tout le Quartier latin, haut lieu de la culture francophone de Montréal, qui profitera de la venue de la Maison de la chanson. Cette évolution du secteur concorde également avec les intentions du Quartier des spectacles d’augmenter la fréquentation de la rue Saint-Denis et permet à Montréal de confirmer son statut de métropole culturelle. »

Valérie Plante, mairesse de la Ville de Montréal

« Les collections et les fonds de BAnQ liés à la chanson et à la musique sont riches. Chargée d’un passé hautement symbolique pour le Québec, la remarquable bibliothèque Saint-Sulpice nous permettra de les mettre en valeur et de les placer au cœur de l’animation et de la médiation culturelle et éducative de la Maison. Usagers et visiteurs auront rendez-vous avec l’histoire musicale du Québec sous la forme d’une expérience unique créée en partenariat avec ÉCHO SONORE. »

Marie Grégoire, présidente-directrice générale de Bibliothèque et Archives nationales du Québec

« La chanson et la musique québécoises avaient besoin d’une maison, la première qui leur soit exclusivement consacrée, avec des locaux où l’on puisse les conserver, les raconter et les projeter dans le futur. Il est formidable que la bibliothèque Saint-Sulpice devienne l’écrin des chansons et des musiques du Québec. Ce projet, porté par ÉCHO SONORE depuis plusieurs années, nous permettra de faire rayonner cette richesse dans un lieu où les mots et la musique seront omniprésents et où la chanson battra au rythme des générations qui le fréquenteront grâce à un partenariat novateur avec BAnQ. »

Monique Giroux, présidente d’ÉCHO SONORE

Faits saillants

  • Inaugurée en 1915, la bibliothèque Saint-Sulpice est l’une des premières bibliothèques publiques francophones de Montréal. Classée immeuble patrimonial (extérieur et intérieur, ainsi que certains éléments de son mobilier) depuis 1988 en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, la bibliothèque est vacante depuis 2005.
  • L’organisme ÉCHO SONORE a présenté au ministère de la Culture et des Communications le concept de la Maison de la chanson et de la musique du Québec qui a suscité un intérêt et a été envisagé pour la réhabilitation de la bibliothèque. L’organisme a reçu l’appui de près de 200 artistes du Québec.
  • Le partenariat inédit entre BAnQ et ÉCHO SONORE permettra d’allier les fonctions de collections, d’archives, d’animation, de formation, de médiation, de diffusion et de rayonnement. L’histoire de la chanson et de la musique sera présentée de façon dynamique, par le biais d’archives manuscrites, sonores, numériques et visuelles, ainsi que sa réalité contemporaine.

À propos d’ ÉCHO SONORE

ÉCHO SONORE, organisme à but non lucratif fondé en 2018, est un collectif voué à la chanson et à la musique d’ici et d’ailleurs. Sa mission est de mettre en valeur et de faire rayonner la chanson et la musique grâce à diverses initiatives et collaborations s’appuyant sur l’immense talent et la riche diversité des artistes.

Sous la présidence de Mme Monique Giroux et la présidence d’honneur de M. Luc Plamondon, président d’honneur, idéateurs de la Maison de la chanson et de la musique du Québec, ÉCHO SONORE en assurera la codirection avec BAnQ et veillera à l’animation et à la programmation artistique de ce nouveau lieu lorsqu’il sera inauguré.

Liens connexes

Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Suivez le Ministère dans les médias sociaux @MCCQuebec

SOURCE Cabinet de la ministre de la Culture et des Communications

2 Likes

Une «Maison de la chanson» à la bibliothèque Saint-Sulpice


Photo: Josie Desmarais/Métro

Journal Métro | MONTRÉAL | 24 juin 2022 à 5h00 | Quentin Dufranne

L’édifice de la bibliothèque Saint-Sulpice, en plein cœur du Quartier latin, accueillera la future «Maison de la chanson et de la musique du Québec». Le premier ministre François Legault a fait l’annonce de ce nouvel espace culturel 100% québécois jeudi, aux côtés de la mairesse Valérie Plante.

Ce nouveau projet mettra de l’avant le patrimoine musical québécois. Mais c’est aussi le patrimoine immobilier de Montréal qui sera préservé en redonnant un second souffle à la bibliothèque Saint-Sulpice. À tour de rôle, l’édifice construit en 1915 a accueilli la plus grande bibliothèque francophone d’Amérique du Nord, puis le Conservatoire de musique de Montréal.

«C’est comme si on avait vu dans l’avenir que, oui, il y a une place pour la musique dans cette bibliothèque», a expliqué le premier ministre. «La bibliothèque Saint-Sulpice c’est magnifique […], mais ça a besoin d’être rénové et ça a besoin d’avoir une mission.»

Pour le premier ministre, la Maison de la chanson et de la musique du Québec permettra de «fêter nos créateurs, leur rendre hommage».

La musique québécoise chante notre histoire notre territoire. La musique nous rend fiers de ce qu’on est.

François Legault, premier ministre du Québec.

Le premier ministre était accompagné de la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, et de la mairesse de Montréal, Valérie Plante. Différents artistes notables étaient aussi présents, comme Gilles Vigneault et Louise Forestier.

«Il s’agit pour moi de démocratiser, de faire connaître et de rendre notre culture accessible au plus grand nombre de citoyens», a lancé la ministre Roy.

Un espace polyvalent

L’édifice est inutilisé depuis 2005. Selon le gouvernement, il deviendra un espace où les artefacts musicaux de la BAnQ seront mis en valeur. La Maison accueillera aussi des espaces de rencontre et de création artistique.

Le coût du projet s’élève à 50 M$. La facture sera partagée entre le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal. La vente d’un terrain appartenant à la BAnQ à Hydro-Québec permettra de financer une bonne partie du projet.

Les Québécois et Québécoises auront aussi leur mot à dire. Ils seront consultés pour choisir 50 pièces musicales québécoises qui leur sont chères.

L’idée d’une Maison de la chanson et de la musique vient de l’animatrice radio Monique Giroux. Émue, elle a dit penser à un tel projet depuis près de vingt ans.


Reportage présenté au TJ 18h, hier soir:

2 Likes

Le répertoire musical et de la chanson du Québec a littéralement explosé depuis la révolution tranquille. Il peut donc justifier à lui seul une maison à la mesure de son succès. D’abord pour encore mieux le faire connaitre des gens d’ici et d’ailleurs. Ensuite pour l’apprécier à sa juste valeur et le diffuser sur tous les médias pour augmenter encore plus sa visibilité.

Quoi de mieux alors qu’un édifice patrimonial d’exception en plein coeur du quartier latin à Montréal comme lieu de résidence permanent. On fait ainsi d’une pierre deux coups, en redonnant vie à une oeuvre architecturale remarquable qui à son tour pérennisera un aspect bien vivant et identitaire de notre culture nationale.

5 Likes