Aménagements estivaux 2021

Parlons des aménagements temporaires qui animeront notre belle ville cet été.

Il y aura jusqu’à 10 rues piétonnes à Montréal.

Dans l’article, on mentionne que Mont-Royal veut être de nouveau dans le lot. J’imagine que Wellington le sera aussi. Les SDC devront prouver que la majorité de leurs membres sont d’accord avec l’idée, cela évitera le cafouillage de l’an passé sur certaines rues. Les rues retenues seront annoncées fin mars.

On parle aussi de souplesse et de faibles coûts pour les terrasses.

2 Likes

Sur Ontario, dans mon quartier, les restaurateurs souhaitent la piétonnisation, mais ce n’est pas nécessairement le cas des autres commerçants.

Il faut dire que certains commerces pourraient avoir souffert de la pandémie peu importe si la rue avait été piétonne ou non. C’est sûr que certains commerces comme l’animalerie Chico (où les gens vont en voiture chercher des poches de nourriture ou de litière) ne retirent pas de bénéfices d’une rue piétonne. Par contre, d’autres commerces comme les librairies ou boutiques de vêtement pourraient en bénéficier grâce aux achats spontanés des gens qui déambulent sur la rue piétonne.

1 Like

L’autre jour en entrevue avec Paul Arcand, Valerie Plante a dit qu’il n’y aurait pas de VAS cette année… c poche. Ces axes cyclables etaient tellement nice l’été passé. Surtout sur Christophe-Colomb.

1 Like

Elections, elections…

Il est vrai que sur CC c’était pas mal; mais je pense qu’il faut autre chose que des barrières temporaires l’été pour rendre le projet de pistes cyclables sur la rue acceptable durablement pour la majorité.

Il faut aussi dire que la piste cyclable (en version VAS) sur Christophe Colomb comblait bien le “vide” créé par les travaux du REV1, maintenant opérationnel, sur les axes des rues Saint-Denis/Lajeunesse/Berri…, des artères qui sont toutes situées entre 500 mètres et 1km à l’ouest de CC.

J’avoue avoir très hâte à cet été afin d’observer (et rouler) sur le REV, qui risque d’être franchement populaire. En espérant qu’il n’en sort pas victime de son succès… :bike: :sunglasses:

Au contraire, s’il était victime de son succès, cela pousserait d’avantage vers la création d’un autre lien de la sorte à proximité!

Piétonnisation et terrasses au menu estival de Montréal

Publié aujourd’hui à 4 h 04

Les pistes cyclables et corridors piétons temporaires ne seront cependant pas reconduits par l’administration de Valérie Plante.


Comme l’an passé, l’avenue du Mont-Royal devrait être à nouveau piétonnisée cet été. Photo : Radio-Canada/Ivanoh Demers

UN TEXTE DE ROMAIN SCHUÉ

Montréal compte, cet été, ouvrir à nouveau ses rues aux piétons, aux terrasses et aux restaurateurs.

Plusieurs arrondissements, soutenus par le cabinet de la mairesse Valérie Plante, en collaboration avec des acteurs commerciaux, planchent actuellement sur une piétonnisation de plusieurs artères, comme ce fut le cas déjà l’été passé.

Mais l’an dernier, c’était fait hâtivement, sans budget. Là, on a pu se préparer d’avance, explique Glenn Castanheira, directeur de la Société de développement commercial (SDC) du centre-ville.

Plusieurs projets sont sur la table et devraient, dans les prochaines semaines, se concrétiser.

Au centre-ville de la métropole, une partie des rues Sainte-Catherine et Crescent, entre autres, devrait être entièrement fermée à la circulation la fin de semaine, durant la période estivale. On veut créer une expérience qui sera agréable, souligne Glenn Castanheira.

Se promener dans la « forêt urbaine »

Des terrasses seront installées, avec du mobilier urbain, des animations, comme du cirque et de l’art public permanent, dynamique et interactif, ajoute-t-il.

Depuis des mois, les gens vont se promener en forêt. Cet été, on veut qu’ils se promènent dans une forêt urbaine. On veut créer de l’achalandage et remplir les terrasses.

Glenn Castanheira, directeur de la SDC Montréal centre-ville

Des guirlandes de lumières illuminent la table, les chaises et les tabourets jaunes.
Des terrasses colorées, à l’instar de ce qui a été imaginé l’été passé, devraient à nouveau voir le jour au cœur du centre-ville de Montréal. Photo : Raphaël Thibodeau

Par ailleurs, afin d’éviter une multiplication des chantiers au cœur du centre-ville cet été et leurs nuisances sonores, l’arrondissement de Ville-Marie a adopté cette semaine une ordonnance autorisant, entre le 13 mars et le 23 juin, des travaux 24 heures sur 24 pour divers projets, dont le réaménagement du square Phillips et la réfection de la rue Sainte-Catherine Ouest.

C’est une victoire pour nous, se réjouit Glenn Castanheira.

Des permis à 50 $

Installer une terrasse ne coûtera rien, ou presque, pour les restaurateurs. Comme l’an passé, plusieurs arrondissements ont renouvelé leur tarif à prix modique concernant l’occupation temporaire du domaine public. Que ce soit dans Ville-Marie, Plateau-Mont-Royal, Rosemont-la-Petite-Patrie, Sud-Ouest, Outremont, Lachine, Verdun, Ahuntsic-Cartierville ou encore Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, ce permis coûtera 50 $ ou moins aux restaurateurs. Habituellement, le coût de ce permis peut s’élever à plusieurs milliers de dollars.

L’avenue Mont-Royal à nouveau piétonne

Projet phare de l’équipe de Valérie Plante l’an passé, la piétonnisation de l’avenue Mont-Royal devrait à nouveau être de retour. Rien n’est encore confirmé, glisse-t-on à Radio-Canada, mais l’expérience a été jugée très convaincante à la fois par l’administration locale et municipale, et par la SDC du secteur.

Des clients assis sur des bancs extérieurs devant des bars sur l'avenue Mont-Royal à Montréal.
Sur l’avenue Mont-Royal, comme ailleurs, les restaurateurs pourront à nouveau agrandir leurs terrasses. Photo : Radio-Canada/Carla Oliveira

À l’instar de ce qui a été fait l’an passé, les terrasses pourront encore être agrandies, mentionne le cabinet du maire du Plateau, qui a d’ailleurs déjà décidé d’assouplir les contraintes administratives, pour permettre notamment aux restaurateurs de cuisiner à l’extérieur durant la période hivernale.

Cette année, la SDC de l’Avenue du Mont-Royal vise une piétonnisation entre début juin et le milieu du mois de septembre sur les quelque 2 km de l’artère. Des enjeux restent à régler, afin de déterminer par exemple si les vélos pourront circuler et s’il sera possible de se passer des cônes et blocs de béton, guère appréciés par les commerçants.

Clairement, l’embellissement du site est une priorité, confie Claude Rainville, qui dirige cette SDC.

On regarde comment mettre en valeur et améliorer ce projet ambitieux. Il faut que les gens qui fréquentent l’avenue se sentent confortables.

Claude Rainville, directeur de la SDC de l’Avenue du Mont-Royal

Une nouvelle piétonnisation d’un tronçon de la rue Ontario est également souhaitée par le maire de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, Pierre Lessard-Blais. L’arrondissement a décidé d’accorder aux commerces la gratuité pour tous les frais reliés à l’occupation périodique pour la saison 2021 afin d’encourager l’aménagement de cafés-terrasses, selon un document destiné aux élus.

À Verdun, une piétonnisation de la rue Wellington est aussi proposée par la SDC locale.

Un cycliste roule devant une installation artistique.
Une partie de la rue Ontario, à Montréal, pourrait à nouveau être interdite à la circulation automobile cet été. Photo : Radio-Canada/Ivanoh Demers

Du côté de Rosemont–La Petite-Patrie, le maire François Croteau étudie une demande des commerçants concernant la promenade Masson. On est encore au stade de discussions et projets, indique-t-il.

D’autres idées similaires, dans le quartier de la Petite-Italie, pourraient aussi être analysées prochainement.

Une volonté de repenser l’espace public, dit la Ville

D’autres arrondissements font également preuve d’ouverture. À Outremont, les élus ont décidé d’alléger les contraintes visant la mise en place de terrasses. Selon le cabinet du maire Philipe Tomlinson, une nouvelle piétonnisation d’une partie de l’avenue Bernard est envisagée sérieusement le plus tôt possible.

De son côté, l’arrondissement Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles compte lui aussi assouplir ses règles, pour la première fois, afin de favoriser l’essor de terrasses sur son territoire, précise une porte-parole de la Ville de Montréal.

Aux yeux de Luc Rabouin, maire du Plateau-Mont-Royal et responsable du développement économique et commercial au sein de l’administration Plante, ces assouplissements témoignent de la volonté [de] repenser l’espace public afin de permettre un achalandage sécuritaire des terrasses, tout en offrant des environnements commerciaux vivants et animés.

Nous souhaitons que les restaurateurs, particulièrement touchés par la crise, puissent accueillir davantage de clientèle dans le respect des règles sanitaires et offrir des expériences de consommation qui contribueront à faire de nos artères des lieux attrayants et sécuritaires.

Luc Rabouin, responsable du développement économique et commercial

À la demande des commerçants

Ces demandes, soutient-on du côté de la Ville de Montréal, proviennent avant tout, cette année, des commerçants. L’an passé, une controverse avait mis dans l’embarras la mairesse Plante, lorsque la SDC de la Petite-Italie avait nié avoir été réellement consultée avant la divulgation d’un projet sur le boulevard Saint-Laurent, forçant l’administration à annuler ses plans.

La responsabilité est remise aux acteurs locaux, confirme Billy Walsh, qui dirige l’association des SDC de Montréal. On voit ça d’un très bon œil. La bouffe sera au cœur de notre été et ces mesures permettront de faire rayonner nos artères.

Une barrière sur l'avenue du Mont-Royal pour élargir l'espace pour les piétons.
Des corridors sanitaires, surnommés « voies COVID », avaient été mis en place temporairement dans plusieurs secteurs de Montréal l’été dernier. Photo : Radio-Canada/Ivanoh Demers

Les VAS ne reviendront pas

En revanche, les pistes cyclables temporaires et les voies actives sécuritaires (VAS), mises en place parfois dans la controverse le printemps dernier avec le retrait de stationnements, ne seront pas de retour.

Cette décision a été prise par la mairesse Plante, qui, selon son cabinet, n’y voit plus l’utilité, malgré, précise-t-on, leur popularité.

L’ombudsman de Montréal avait d’ailleurs critiqué certains aménagements dans un rapport publié en décembre. Plus de 300 plaintes avaient été déposées par des citoyens. Un corridor piétonnier avait même été retiré, dans l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie, avant le début de l’été.

Les pistes cyclables installées le long des rues Saint-Denis et Bellechasse ne sont cependant pas concernées. Ces installations permanentes font partie du Réseau express vélo, promis par la mairesse Plante lors de la dernière campagne électorale et qui doit encore s’agrandir au cours des prochains mois

5 Likes

Le président-directeur général des SDC de Montréal Billy Walsh discute des rues piétonnes à Montréal, et fait un retour sur l’expérience l’an passé. La conclusion globale:

De façon générale, […] les SDC piétonnisées s’en sont légèrement mieux sorties en matière de développement économique et de chiffre d’affaires que [les autres].

Il y a eu 14 demandes pour des projets de piétonnisation:

  • Piétonnisation complète pour Mont-Royal, Wellington et des segments de Sainte-Catherine.
  • Sainte-Catherine Ouest sera fermée les fins de semaine.
  • Peel et Saint-Laurent ne seront pas fermées, mais feront plus de place aux piétons.
  • Masson aura des « quais thématiques » sur 5 intersections.
  • Ontario est divisé, on verra avec la présentation lundi j’imagine.
1 Like

Il y a une présentation de l’aménagement de la rue Ontario lundi prochain

1 Like

Un message a été fusionné à un sujet existant : Aménagements estivaux à Montréal, été 2020

Étaler une partie utilisable des commerces à l’extérieur, genre mettre des terrasses ou des kiosques à l’extérieur en empiétant un peu sur des voies piétonnisées, ça va être particulièrement important cette année vu le contexte pandémie.

On sait maintenant que c’est beaucoup, beaucoup plus sécuritaire d’être à l’extérieur qu’à l’intérieur, la ventilation naturelle fait toute la différence. C’est donc logique de pousser cet aspect-là, de déplacer ce qu’on peut à l’extérieur. Amenez-en, des terrasses!

4 Likes

La piétonnisation de la Promenade Ontario va aller de l’avant.

Parmi les solutions proposées lors de la consultation :

  • La rue sera ouverte, de façon sécuritaire, à la livraison pour les commerces du lundi au vendredi, entre 7 h et 15 h.
  • La rue sera accessible en tout temps aux personnes à mobilité réduite.
  • La totalité des espaces de stationnement seront relocalisés à proximité (à une distance moindre que dans un stationnement de centre commercial!)
  • Le report et la coordination des travaux dans le secteur et à la mise en place d’un plan de circulation locale.
  • Des terrasses élargies pourront être aménagées gratuitement.
  • L’ambiance sera améliorée par du verdissement, des zones d’ombre et de fraîcheur.
  • Les espaces publics seront animés et équipés de mobilier urbain temporaire.
  • Des ressources supplémentaires seront accordées pour assurer la propreté et la sécurité du site.
4 Likes

Avenue du Mont-Royal piétonnisée du 20 juin au 15 septembre (Source : Romain Schué sur Twitter)

image

4 Likes

Il y a aussi Saint-Laurent et Duluth

Compte FB de Luc Rabouin

Lors de la séance du conseil d’arrondissement tenue le 12 avril, nous avons approuvé une ordonnance permettant la réalisation de 3 projets de piétonnisation de rues commerciales sur le Plateau.

Ces projets ont tous été élaborés par les associations de commerçants, en collaboration avec l’arrondissement. Ils ont également tous démontré un appui de la majorité des commerçants au projet.

L’Avenue du Mont-Royal
sera piétonnisée entre le boulevard St-Laurent et la rue Fullum du 20 juin au 15 septembre. Il s’agit d’une piétonnisation complète comme l’année dernière. Une consultation en ligne aura lieu ainsi que des ateliers citoyens qui se tiendront les 27 et 28 avril.

Le Boulevard Saint-Laurent
sera piétonnisée entre la rue Sherbrooke et l’avenue du Mt-Royal du 2 juillet au 6 septembre. Il s’agit d’une piétonnisation partielle qui fera place à de très larges trottoirs tout en maintenant une voie de circulation au centre. Cela permettra à la fois de créer une ambiance très intéressante tout en préservant un axe de mobilité nord-sud.

L’Avenue Duluth
sera piétonnisée entre le boulevard St-Laurent et la rue St-Denis du 2 juillet au 22 août. Il s’agit d’une piétonnisation la fin de semaine seulement.

Comme vous le voyez, nous aurons droit cette année à trois formules fort différentes faisant toutes une plus grande place aux piétons. Pour les projets du boulevard St-Laurent et de l’avenue Duluth, une consultation en ligne sera également réalisée.

En terminant, je nous rappelle collectivement le rôle déterminant que nous pouvons jouer dans la survie des commerces et la vitalité de nos rues commerciales en choisissant d’acheter local.

2 Likes

Je suis curieux de voir comment ça va fonctionner à l’utilisation sur Saint-Laurent! En tout cas, ça va sûrement permettre des terrasses plus intéressantes avec l’espace dégagé.

Si cette année on pouvait aussi avoir l’autorisation sanitaire de permettre aux commerces d’utiliser l’espace dans la rue, ça serait un gros plus.

Cool, ca va nous faire un beau circuit pour profiter des terrasses cet été!

5 Likes

Ce sera encore un été piéton sur l’avenue du Mont-Royal

Ce sera encore un été piéton sur l’avenue du Mont-Royal
Photo: Josie Desmarais/MétroDes passants devant un populaire restaurant de l’avenue du Mont-Royal, l’été dernier.

C’est officiel. Tout comme l’été dernier, l’avenue du Mont-Royal sera entièrement piétonnisée entre le boulevard Saint-Laurent et la rue Fullum. Les véhicules y seront proscrits du 20 juin au 15 septembre.

Par ailleurs, le boulevard Saint-Laurent fera l’objet d’une piétonnisation partielle du 2 juillet au 6 septembre, de la rue Sherbrooke à l’avenue du Mont-Royal. De plus, des piétonnisations ponctuelles se feront les fins de semaine sur l’avenue Duluth, du boulevard Saint-Laurent à la rue Saint-Denis, pendant la période du 2 juillet au 22 août.

En autorisant les changements temporaires apportés à ces trois artères, la Ville de Montréal espère contribuer à la relance économique en mettant les commerces en valeur.

Selon l’arrondissement, la piétonnisation des rues commerçantes permettra au maintien des affaires pour un très grand nombre de restaurants, bars, boutiques.

En 2020, les commerces sur les artères piétonnes auraient subi moins de pertes que ceux sur les rues non aménagées, selon une étude préliminaire menée par la Ville de Montréal. Si la majorité des commerces ont perdu des ventes en 2020, le recul moyen par établissement était de 19 % sur les artères piétonnisées et de 30 % sur celles non réaménagées.

Toutefois, même si ces données sont encourageantes, l’incertitude règne dans un contexte de pandémie. Plusieurs autres facteurs doivent être pris en compte, reconnaît le maire de l’arrondissement, Luc Rabouin.

Le directeur général de la Société de développement commercial (SDC) de l’avenue du Mont-Royal, Claude Rainville, partage cet avis. L’évolution des mesures sanitaires influencera les événements qui pourront ou pas avoir lieu sur l’avenue, mais aussi l’ouverture ou la fermeture des terrasses et des salles à manger.

«Les prochaines semaines nous en diront davantage sur ce qui sera permis ou non», soutient M. Rainville.

Appel de projets

La SDC de l’avenue du Mont-Royal et Odace Événements ont récemment lancé un appel de projets en vue de l’édition 2021 de la piétonnisation. Les professionnels de toutes les disciplines du design (artistes, designers, horticulteurs, etc.) ont donc jusqu’au 3 mai pour soumettre une initiative.

Au total, 2,7 km d’espaces urbains doivent être aménagés avec des aménagements temporaires, des installations artistiques ainsi que des initiatives en verdissement. La thématique du jardin orientera l’ensemble des interventions.

4 Likes

Je suis ravi de ces projets de piétonnisation, bien sur, mais je me demande pourquoi la période n’est pas plus longue. Par exemple du début juin au début octobre pour Mont-Royal. Je suis sur que la température le permettrait.

De plus, j’espère que la ville (ou l’arrondissement) permettra des terrasses jusqu’à la fin novembre par exemple. C’est très possible de le faire surtout avec des terrasses partiellement fermées.

1 Like

Treize rues piétonnes cet été à Montréal


PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE
L’avenue Mont-Royal sera piétonne cet été des rues St-Laurent à Fullum.

Treize tronçons de rue seront rendus aux piétons cet été, surtout dans les quartiers centraux de Montréal, a annoncé mercredi matin la mairesse Valérie Plante.

Publié le 14 avril 2021 à 9h47
PHILIPPE TEISCEIRA-LESSARD
LA PRESSE

Les projets ont été mis de l’avant par les associations de commerçants elles-mêmes, ce qui devrait permettre d’éviter les reproches de l’été dernier à l’endroit de la mairie.

Les rues Ontario, Masson, Bernard, Wellington, de Castelnau, Duluth, Sainte-Catherine, Saint-Denis et Crescent incluront toutes au moins une section piétonne.

« Il fallait qu’il y ait une adhésion des commerçants et des résidants aux projets », a dit la mairesse dans le cadre de la réunion du comité exécutif de Montréal, mercredi matin. « On voulait minimiser les impacts sur les travaux. »

« Au total, c’est 3,8 millions qui vont être investis dans ces projets », a-t-elle ajouté.

Les projets de piétonnisation annoncés sont les suivants :

  1. L’avenue Mont-Royal : de St-Laurent à Fullum

  2. La rue Duluth, les fins de semaine, de St-Laurent à St-Denis

  3. Le boulevard Saint-Laurent : de Sherbrooke à Mont-Royal, en gardant une voie de circulation

  4. La rue Ontario, de Nicolet à Pie-IX

  5. La rue Bernard : avec trois différents tronçons

  6. La rue Place du Marché Nord qui traverse le Marché Jean-Talon

  7. La rue Masson, de la 2e avenue au boulevard St-Michel

  8. La rue Wellington, de la 6e avenue à Régina

  9. La rue de Castelnau : de St-Denis à De Gaspé

  10. La rue St-Denis dans le quartier latin, de Sherbrooke à Maisonneuve, et rue Emery

  11. La rue Ste-Catherine Est, dans le Village

  12. La rue Crescent : du 1201 rue Crescent au boulevard de Maisonneuve

  13. Ste-Catherine Ouest, les fins de semaine, entre Metcalfe et Guy

3 Likes