1130, rue De La Gauchetière Est - 5 étages

Développement résidentiel comprenant 158 unités adjacent au Quartier des Lumières.

Informations

Nom:
Emplacement:

  • 955, rue Atateken
  • 1130, rue De La Gauchetière Est

Hauteur: 5 étages
Architecte: Lud Denis Architecte
Promoteur: Groupe Daca
Début et fin de la construction:
Dates importantes:

Autres informations:

  • 158 unité, donc 47 studios, 87 unités d’une
    chambre, 9 unités de 2 chambres et 15 de 3 chambres.
  • Le projet nécessite la démolition des deux bâtiment, l’un de 1906 (955, rue Atateken, structure de bois et de métal, 3 étages), et l’autre de 1936 (1130, rue De La Gauchetière Est, structure de bois et de béton, 2 étages)

Sources des informations:

Autres images:

Plan d'implantation


Images


Immeubles visés par la démolition

1130, rue De La Gauchetière Est

955, rue Atateken

2 Likes

Les détracteurs du CCU seront surement heureux de leur intervention dans ce projet. :wink:

Les modifications apportées par le demandeur afin de tenir compte des commentaires du CCU sont les suivants :

  • Les panneaux de béton ont été remplacés par de la maçonnerie
    de briques d’argile ‘Mountain Shadow’ de Sioux City et des blocs
    architecturaux de couleurs blanche et grise de Brampton;

  • Les pilastres du volume en tête d’îlot sur l’avenue Viger ont été
    amincis afin de diminuer la massivité de ce volume;

  • La portion de mur angulée de la façade Wolfe a été reculée de
    0,2 m afin de faire ressortir les 4 volumes en maçonnerie pâle. Ces derniers sont traités en escalier, suivant la topographie du site. Le recul du mur de maçonnerie foncé permet de distinguer le volume de la tête d’îlot sur Viger.

Et comme nouvelles conditions :

  • Diminuer la palette de matériaux et opter pour les matériaux offrant une meilleure compatibilité avec le milieu dans lequel le projet s’insère, en atténuant les contrastes chromatiques.

Revoir le projet de remplacement en prenant en compte les éléments suivants :

  • simplifier le langage architectural en favorisant l’intégration au contexte;
  • éviter l’expression d’un méga-îlot, en fractionnant les volumes ; * moduler ces volumes selon les emplacement sur le site;
  • revoir les proportions des ouvertures de fenêtres, en favorisant les proportions verticales;
  • en façade Viger, continuer d’amincir les pilastres afin de réduire la massivité du volume.
3 Likes

Ça ici, c’est des recommendations claires qui font du sens et qui améliorent le projet. Je n’ai rien contre les CCU, c’est des fois juste leur conclusion ou les raisons qu’ils donnent qui sont des fois particulières.

Pourtant, cet avis du CCU n’est pas plus précis qu’un autre comme celui des deux tours sur Sainte-Catherine par exemple, comme en témoignent les procès-verbaux des deux premières séances pendant lesquelles elles ont été présentés. La 3e séance fait tout simplement écho aux commentaires reçus et la couverture médiatique du projet.

12 novembre 2020

image
image
image

10 décembre 2020

image
image

2021-06-22 - Séance du comité de démolition

1 Like

Ouf, on comprend mieux les commentaires du CCU.
On peut pas dire que c’est un projet à la hauteur.
C’est profondément maladroit

Je trouve ça étrange… c’est comme si on avait pas été capable de se décider entre deux looks et qu’on avait juste combiné les deux…

Je comprends qu’on ait voulu atténuer l’impact d’une aussi longue façade en la segmentant, mais l’ensemble ne me parait pas super réussi.

La partie sur Viger (note: et non Saint-Antoine) est la plus intéressante, mais la partie brune me fait un peu penser aux HLM nouvelle génération construits dans les années 70 dans Centre-Sud.

Si seulement le projet se rendait jusqu’à St-Antoine, cette partie de la 720 aurait été recouverte :wink:

2 Likes

Ou est la symétrie? Ou sont les motifs, les détails, les corniches et l’ornementation? Ou est l’art? De la m*rde une fois encore pondue par des architectes snobs et arrogants qui contribuent petit à petit à anonymiser et aseptiser Montréal de toute âme et de toute personnalité.